printemps de valence le 16-17-18 avril 2010

Que dire de l’animation de ce week end  à valence ?

 

Par quoi commencer ?

 

Il y a eu du bon et du moins bon. Pour commencer, le samedi matin nous sommes partis à 7 h du domaine pour être à 8h à valence avec Balling le poulain de 2 ans et Sypke. Tout avait bien commencé, le poulain donnait de la voix, tenu en main par Pierre et Olivier (un de chaque côté). Et à 5 min du départ du défilé, le responsable de l’animation nous à demandé de ne pas défiler car il estimait qu’il y avait un risque.

 

 Cette attitude nous a irrité car, si j’avais eu le moindre doute sur ce poulain, je ne l’aurais pas engagé ; mais je n’étais pas l’organisateur, donc nous avons obéi et remonté les deux chevaux dans le van sans protester afin de les emmener sur le lieu de l’animation dans les boxes que nous avions loués.

 

 Arrivés sur place, rien n’était signalé sur la porte des boxes et, bien sûr, au bout de 10 min, nous avons été obligés de déplacer les chevaux car nous n’étions pas au bon endroit.

 

Après avoir mis en place le stand, nous attendions les instructions afin de présenter les chevaux en carrière, mais l’organisateur nous a informé qu’il n’y aurait pas de démonstration ce samedi après midi.

 

Notre mécontentement était à son comble car dépenser autant d’énergie sans compter les frais de déplacement pour finalement ramener les chevaux chez eux, équivaut à une journée perdue.

 

Nous étions venus dans un esprit festif  et de solidarité pour cette initiative qui aurait dû se dérouler dans une ambiance conviviale. Or, nous avons ressenti cet acte comme une exclusion injuste d’où un sentiment de frustration.

 

Toutefois, tout n’a pas été négatif puisque  cela nous aura permis d’évaluer le comportement des chevaux à  l’extérieur ; en effet, il s’agissait de leur toute première sortie lors de laquelle nous avons pu constater qu’ils s’étaient très bien adaptés à cette nouvelle situation.

 

Nous avons également déploré que le public n’ait pas pu avoir accès  aux boxes des chevaux tout comme cela se déroule habituellement dans tout salon du cheval (par exemple, festival d’Avignon), ce qui n’aurait en rien entravé la sécurité du public qui aime être au contact des chevaux ; mais l’organisateur avait sûrement ses raisons.  

 

Deux soirées avaient été prévues le vendredi et le samedi et les adhérents d’Equipassion se sont répartis en deux groupes pour assister à chacune d’entre elles,  mais celles-ci n’ont pas suscité un grand enthousiasme de part et d’autre du fait de la qualité des repas qui n’était pas en rapport avec le prix (22€ le vendredi soir et 25€ le samedi soir.)

 

Dimanche matin le rdv était fixé à 10h à Valence.

 

Nous sommes donc partis à 9h du domaine et notre équipe tient à remercier Patrick LOIRE de sa gentille collaboration puisqu’il a fait le  transport d’un des deux frisons pour  l’aller et le retour.

 

Il faut avouer que notre notre inquiétude était palpable car l’enjeu était de taille : nous allions présenter deux entiers de 5 ans  Rinus et Romio qui n’étaient jamais sortis en dehors de la structure et nous n’avions pas le droit à l’erreur.

 

En effet, la construction d’une bonne réputation est un long chemin à parcourir mais c’est un édifice fragile qui peut s’effondrer d’un coup sur un seul faux pas.

 

Pour notre plus grand bonheur, notre démonstration du dimanche après-midi s’est déroulée à merveille et surtout sans incident (rappelons que nous présentions, tout de même, deux entiers chauds comme la braise !! mais au final super sympas).Et là je n’ai qu’une chose à dire  « que du bonheur » tout a été génial, il y avait une bonne ambiance.

 

Nous avons également beaucoup apprécié tous les numéros des autres participants qui nous ont présenté des prestations de qualité. Ce fut vraiment une très bonne journée.

 

Je tiens, également, à souligner le travail remarquable de l’équipe de bénévoles de « La drome à cheval » qui a été  efficace et très disponible.

 

Merci à eux pour leur accueil.

 

 

Voici quelques photos