Penelope

Hier au soir, autour le la table lors de la soirée de l'AG d'équipassion, nous sommes venus à parler de toi, Hélène, une amie avec qui nous avons randonné a dit avec beaucoup de respect envers toi : -

 

c'était un CHEVAL DE GUERRE- , c'est ce qui m'a poussé à prendre la plume aujourd'hui , ce que je n'avais pas fait jusqu'à ce jour malgré les nombreuses sollicitations d'Alain.

 

Je t'ai connu lors de ta neuvième année, pré débourrée, sur tes plateaux ardéchois.


Avec l'aide de TONY DEL ROSSO, j'ai appris à te comprendre, tu m'as beaucoup "impressionné" durant deux ans : puissante, une forte personnalité mais aucun vice.

 

Cheval de guerre... c'est peut être vrai, tu passais partout, seule, en groupe, en tête, derrière, rien de te gênait, toujours volontaire, un pas d'enfer, tu as tout fait : treck, rando, ballades, dressage, spectacles, défilés même aller /retour St Jacques de Compostelle avec une amie dont le cheval s'est blessé la première semaine de son périple (toi, tu étais prête pour cela, tu l'as fait sans soucis à l'âge de 18 ans), tu as tout fais sauf de l'obstacle car c'est moi qui n'aime pas cela.

Tu m'as appris l'humilité, l'écoute, la remise en question permanente (car tu étais une jument malgré tout...)

 

je t'ai montée à ton rythme jusqu'à l'âge de 29 ans puis la retraite à TRUINAS, un paradis pour chevaux, sous l'oeil attentif de KIKI.

 

A 38 ans tu as décidé de nous quitter pour un autre paradis : nous t'avons aidé à partir dans la sérénité.

 

 

voilà, j'ai mis huit mois avant de me décider à te rendre ce dernier hommage, excuses moi de ne pas l'avoir fait avant, je n'étais pas prête.

 

 Je te dois bien ça : by ma Doudou !!