Amazone

cliquer sur l'image pour lire le témoignage de Sandy
cliquer sur l'image pour lire le témoignage de Sandy

 

 

Après un passage en courses de trot attelé, c’est une petite fille du Grand Fakir du Viviers, où elle n’a rien fait, Amazone a été acheté par une jeune fille.

 

Mais elle ne s’entendait pas avec son collègue de pré, un pur sang arabe, et lui mangeait les crins (entres autres).

 

Elle a donc été mise en club, et la jeune fille a décidé de la vendre.

 

Au hasard, nous sommes tombés sur une annonce… Et après 10 ans sans cheval (ma 1ere jument est morte en novembre 2004) je me suis lancée à nouveau dans l’aventure !

 

Il faut dire que lorsque je l’ai vu au club, elle était malheureuse et sous alimentée. Son regard dans le mien et hop un nouveau coup de foudre équin !

 

Amazone est arrivée chez nous le 10 novembre 2014.

Elle a fait la connaissance de Gipsy la jument (anglo espagnole) de mon père.

 

On avait peur de les mettre ensemble, on les a séparé au paddock avec une corde mais sans que l’on s’en rende compte, ni en sachant comment, on les a retrouvé côte à côte. Elles s’étaient adoptées !

 

Il faut dire que Gipsy est très souple et Amazone a été la dominante immédiatement !

 

Elle avait peur des hommes, mon père n’a pas pu s’en approcher aussi aisement que moi.

 

Après un an, de mise au vert, repos et de petite séances de longe, de monte à cru etc…

 

J’ai décidé qu’il était temps de la mettre au boulot, étant donné qu’elle avait retrouvé un bon mental et que nous avons acquis une certaine confiance l’une envers l’autre…

 

Au lieu de faire n’importe quoi dés le départ, Alain est venu rejoindre l’aventure !

 

Sans mon propre cheval depuis 10 ans, j’avais peur de faire trop de bêtises.

 

Et surtout je ne veux pas de conflits entre Ama et moi !

 

 

J’ai brûlé les étapes en vitesse et en stress avec ma 1ère jument (PS), je ne veux pas faire de même (je sortais de club, j’étais jeune et inexpérimentée.

 

Mais j’ai tout appris avec Panetta et les années avant sa mort, nous nous comprenions d’un regard et travailler avec elle était un pur bonheur!)

 

Cependant j’ose espérer arriver à la même complicité et au même degré de travail avec Ama !

1 ère séance 

 

 

 

Alain est venu nous aider !

 

Après m’avoir regarder marcher avec Ama en longe, il a vite compris le problème !

 

Je suis consciente que je suis trop molle avec Ama mais il bon de se l’entendre dire !

 

Et aussi qu’Ama ne me respecte pas vraiment.

 

Surtout la prise en main par Alain m’a permis de voir une jument fière, allante et contente de travailler !

 

Même si dès le départ, elle s’est montée plutôt « choquée ». Oui : « quelqu’un me fait travailler à un bon rythme !!! Mais ce ne m’est pas arrivé depuis longtemps ! » (et cela va pour les 2 : Ama et moi !).

 

 

Nous avons à tour de rôle travaillés Ama en longe, Alain me disait ce qu’il attendait de nous et j’essayai exécuter les exercices.

 

J’ai l’impression qu’Ama comprend plus vite que moi, heureusement qu’elle est patiente !

Du coup cette séance en main a été super bien !

 

En tous les cas c’est super d’être encadrées par Alain, c’est ma copine Aurore (et Bali) qui me l’a conseillé et elle avait bien raison !

 

Ce que j’ai le plus apprécié : il ne juge pas et s’adapte au couple cheval-cavalier. Il écoute nos attentes et nous guide au mieux.

 

 

J’ai repris confiance en moi, Alain m’a montré le chemin a suivre donc il n’y a plus qu’à !!!!

SEANCE 2 - VENDREDI 18 MARS 2016

 

En ce vendredi matin doux et ensoleillé, nous avons donc continué notre apprentissage!

 

Alain a vérifié si nous avions acquis les exercices de la séance précédente, et c'est avec une fierté à peine dissimulée qu'Amazone et moi avons montré que nous avions bien compris les exercices à pieds: marcher avec entrain, s'arrêter, s'immobiliser etc...

 

Ensuite, Alain a décidé de nous montrer comment assouplir Ama. Les pas latéraux...

 

Et voilà qu'en même pas 5 minutes, Ama s'incurve, croise les jambes antérieures et postérieures et réalise les pas latéraux! Pas super bien mais pour une première fois c'est plutôt pas mal! C'est surtout encourageant et prometteur.

 

Du coup, on passe à autre chose, histoire d'avoir plusieurs exercices à travailler entre 2 séances.

 

 

 

On enchaîne avec un exercice où Ama doit me suivre comme si elle n'était pas longée... Alain me montre comme attirer son attention et la stimuler.

 

Ca fonctionne plutôt bien!

Et Alain lui enlève son licol et la fait travailler en totale liberté. Ama est réceptive. Et c'est génial de les voir communiquer!

 

Après un rapide coup de brosse dans la carrière (où elle n'a jamais été brossé) et où Ama ne bouge pas d'un centimètre, je mets le sidepull (Ama depuis qu'elle est à la maison n'a pas eu de mors dans la bouche)...

 

On s'approche du marche pied et Alain me prouve encore une fois que les pas latéraux et l'immobilité servent à tout car il me montre comment placer Ama bien en face du montoir. Nous marchons donc dans la carrière et aux vues d'Alain c'est pas trop mal.

 

Il faut surtout dire que c'est surtout mieux depuis que nous faisons davantage de travail à pied! Car jusqu'à présent j'avais du mal à faire avancer Ama avec du rythme!

 

Notre problème du jour à travailler est aussi l'incurvation pour tourner, car Ama (à cause de moi) tourne trop court!

Alain prend ensuite le relais et pour une fois je vois ma jument montée! Après quelques hésitations, elle comprend ce qu'Alain veut d'elle et elle commence à s'incurver et faire des pas latéraux. Pendant ce temps là, Alain m'explique comment y arriver et surtout quelles aides utiliser.

 

En tous les cas, Ama montée par Alain est super belle!!!

 

Elle reste têtue un peu, elle essaye de commander parfois, mais ce ne dure pas longtemps.

 

C'est une élève appliquée et réceptive. Elle comprend vite et on sent qu'elle veut bien faire.

 

C'est super car en deux séances, je vois les progrès!

 

On arrête sur tout ces exercices à assimiler et à travailler.

 

Pour moi, c'est le top car au moins je peux établir un programme d'entrainement. On avance doucement mais surement.

Avec Ama la communication passe mieux pour le travail car grâce à Alain je sais comment lui demander les choses.

 

Ainsi à chaque moment, je lui fais faire des petits exercices: quand je vais la chercher au pré, je la fais marcher "pour de vrai", on s'arrête, on recule etc...

A l'anneau pour les soins et le pansage, je ne l'attache pas forcement et elle ne bouge pas...

Pour manger, je lui impose des distances de "respect".

 

 

 

Je suis bien contente car Alain m'a surtout redonné confiance en moi et mes capacités... 10 ans sans cheval m'avaient rendue incertaine, timorée et soumise aux volontés de ma jument. La tendance s'inverse et c'est génial.

SEANCE 3 – 29 AVRIL 2016

 

Vendredi matin nous avons attaqué la 3ème séance de travail.

 

Amazone était d’humeur joueuse car après être venue accueillir Alain en hennissant, elle est partie au milieu du pré en trottant !

 

Une fois la demoiselle récupérée, direction la carrière pour commencer à bosser.

 

Comme d’habitude, un rapide débriefing avec Alain pour voir les acquis et les galères.

 

Entre 2 séances j’ai monté Ama a cru et ça se passe bien. Mais je n’ai pas bien compris les pas latéraux au sol.

 

Nous enchaînons donc sur du travail à pieds. Alain m’annonce que le but de cette séance est le travail en liberté.

 

Donc après s’être « chauffé » à pieds avec le licol et la longe en main (tout se passe super bien), Alain décide d’attacher la longe autour du coup d’Ama et on enchaine avec des exercices de transitions et de direction…

 

Puis autre étape, Alain laisse la longe autour du coup d’Ama et enlève le licol…

 

 

Bien entendu nous alternons Alain et moi avec Ama. Quand il est avec Amazone, les exercices semblent supers faciles !

Donc nous travaillons comme cela un petit moment, à plusieurs reprises, je « perds » Amazone soit car je relâche mon attention, soit car mes ordres ne sont pas clairs et elle ne me comprend pas.

 

On a beaucoup marché, j’ai compris pourquoi les chevaux sont souvent travaillés dans des ronds de longe !!!! Car lorsque Ama « fuit » ou s’échappe, le but est de lui couper les trajectoires afin de se rapprocher d’elle naturellement et ensuite qu’on puisse se reconnecter.

 

Et bien parfois le réseau est saturé ou internet marche mal car la reconnexion prend du temps et les tours de carrières à pieds sont interminables!

 

Et puis Alain décide de tout enlever à Amazone.

 

Il la prend avec lui et lui fait faire des tas de choses aisément… Je prends le relais, je suis stressée et en apnée !

 

J’ai du mal psychologiquement à ne pas avoir de lien réel avec ma jument !

 

Cependant après quelques échappées d’Amazone, des ratées de ma part car je la pousse ou la touche pour lui dire les choses, le lien se créait et on arrive à bien s’entendre et à communiquer.

 

 

Alain installe un slalom avec des plots et pour une première fois, on ne s’en sort pas trop mal !

Fin de séance Alain prend le relais avec Amazone, il lui fait faire des pas latéraux en totale liberté (avec un peu de mal de la part de la belle qui n’est pas souple pour 2 sous), il y a même une tentative d’épaule en dedans.

 

Et Alain apprend un jeu à Ama, elle est au galop, il court, il siffle et elle arrive sur lui… Vous savez comme dans un film de cow boy !!!! C’était super à voir ! [Moi aussi j’y arriverai un jour] !!!!

 

Je reprends Ama, Alain me dit de sortir de la carrière avec elle, de lui faire faire un demi tour et de la laisser tranquille…

 

Je me suis dit que ça allait être compliqué car à la vue du pré, elle allait vouloir partir rejoindre sa copine Gipsy et bien pas du tout, j’y ai cru de toutes mes forces, j’y ai mis le reste d’assurance que j’avais après cette séance éprouvante et cela à fonctionné à merveille…

 

Ama nous a montré sa reconnaissance à multiples reprises à Alain et moi en posant sa tête sur notre épaule etc… Elle aussi était contente de sa séance.

 

 

En bref, une séance magique et "topissime !"

 

J’ai beaucoup stressé bêtement mais c’était génial.

 

Le travail avec Alain m’a permis de prendre confiance en moi, chaque séance est un pas de plus vers l’assurance.

 

J’ai confiance en ma jument, elle me le rend bien.

 

Alain est le traducteur nécessaire pour me faire acquérir les postures et les attitudes nécessaires pour communiquer clairement avec ma jument.

 

Jument qui se révèle de plus en plus à l’écoute, qui prend plaisir à travailler et qui est dotée d’un potentiel à ne pas gâcher !!!!!

 

 

Ama se joint à moi pour te remercier Alain !

 SEANCE 4

 

 

C’est avec une chaleur écrasante en cette fin d’après midi de jeudi 30 juin, que nous avons travaillé  Ama, Alain et moi !

 

On a attaqué en vérifiant les acquis de la dernière  fois…

A savoir marcher de bonne allure toutes les 2, Ama me suivant…

 

On a enlevé la longe de suite, le licol très rapidement.

 

Ama était très réceptive et marchait volontiers à côté de moi ou derrière, elle me suivait donc c’était le but recherché.

 

Nous avons fait les fières en montrant à Alain à quel point, nous avions bien travaillé l’immobilité !!!

 

Cet exercice est celui qu’Ama maîtrise le mieux sans doute car ne rien faire lui convient bien !!! 

 

Du coup Alain a pris le relais pour nous expliquer comment arriver à ce qu’Ama fasse des cercles autour de moi…

 

Et bien pendant les 2/3 de la séance nous avons eu une jument à l’écoute, réceptive et de bonne humeur qui a bien travaillé.

 

 

Alain la reprend « en mains », elle réalise les pas latéraux avec une aisance qui me déconcerte ! On dirait qu’elle a fait çà toute se vie ! Bon avec moi, ce n’est pas encore le cas !

 

Comme quoi c’est moi qui ais le plus à apprendre !

Comme le dit justement Alain mon comportement n’est pas clair, du coup ma jument ne me comprend pas toujours .

 

Je parle un peu trop, bouge trop les bras, mon corps…Mais au fil des séances cela s’améliore .

 

Je la reprends pour la faire tourner autour de moi, et je la perds complètement… La demoiselle a décidé de m’ignorer et n’en fait qu’à sa tête !

 

Alain intervient, et nous voilà avec une Amazone en pleine crise d’ado : pas un regarde , l’attention n’est plus captée, on a perdu la connexion wi-fi !!!

 

Du coup Alain (super patient Alain !!!!) ne lâche pas l’affaire jusqu'à obtenir enfin de l’attention, une reconnexion et enfin quelques exercices .

 

Ama a découvert que le travail en liberté et bien… c’était la liberté de s’arrêter quand elle en avait marre !!!!

 

Avec le recul et en analysant les choses, c’est à cause de moi que la connexion s’est rompue !

J’avais chaud, j’étais fatiguée et je me suis déconcentrée en croyant que le travail réalisé « facilement » (presque) en début de séance était acquis ! Et bien NON !!!!

 

Encore une fois cela prouve que rien n’est jamais acquis et que si l’on n’est pas à 100% dans le travail et la communication cela ne peut pas fonctionner !!!

 

 

Comme je n’ai pas mis beaucoup de conviction dans ce que je lui demandais, elle en a profité ou a compris (je ne sais pas) que la séance était terminée ! !  

Quoiqu'il en soit, comme on le sait déjà, rien n’est acquis ! Chaque exercice réussi est une victoire et un pas de plus pour aller de l’avant et progresser .

 

Parfois on recule de 2 pas mais on finit par avancer !!!

 

En tous les cas, je continue à être satisfaite de notre travail .

 

Grâce au travail à pied, j’ai gagné de la confiance. Je me suis débloquée au niveau monte également. Je prends désormais un réel plaisir à la faire travailler… Avant j’avais « peur » (de quoi, je n’en sais rien !), j’étais timide avec ma jument, et surtout pas volontaire .

 

Un déclic c’est produit grâce à Alain et Ama qui me donnent de la confiance .

 

Et surtout je me rends compte que j’ai une jument super intelligente, dans l’attente de me faire plaisir et qui prend plaisir à travailler et jouer .

 

On a découvert aussi qu’elle était bien têtue mais comme le dit mon père : ce n’est pas ta jument pour rien !!!

 

Affaire à suivre !!!

 

Encore une séance avec Alain .

 

Mais je sais déjà qu’après l’été, on essaiera de continuer le travail ensemble mais monté cette fois !

 

Chi va piano…Va sano

E chi va sano, va lontano !!!!

Amazone Séance 5

 

C’est ce lundi 26 septembre que s’est déroulée notre « dernière » séance .

 

Il faisait le temps idéal pour bien travailler malgré les mouches et les moucherons !

 

Cet été, nous n’avons pas trop travaillé à cause de la chaleur, des taons et du manque de temps.

Cependant, le peu que nous avons fait a été profitable !

 

Pour commencer la séance, nous avons montré à Alain ce que nous avions acquis les fois précédentes et les petites améliorations. 

 

Nous avons attaqué en liberté assez rapidement car je n’ai plus l’habitude de la longe et elle m’ennuie plus qu’autre chose.

 

Alain nous a félicités ! Amazone a bien compris le rappel, l’arrêt. Pour faire nos crâneuses, j’avais mis les plots de chantier pour faire un parcours en zigzag et Ama me suit parfaitement !

Bon le hic, c’est que maintenant elle me suit un peu trop et de trop près !

 

Donc cette séance nous avons travaillé la distance. Moins facile que prévu pour moi, mais en fin de séance j’avais compris le truc même si ça ne marche pas à tous les coups ! Va falloir s’entraîner !

 

Alain a fait travailler Amazone, en petits cercles autour de lui. L’a fait trotter en cercles plus ou moins grands, l’a fait partir au galop… Un pur plaisir de les voir travailler et surtout de constater que ma jument en peu de temps s’est améliorée au niveau du rythme, de la cadence et des allures. Elle a un trot bien souple et aérien, elle a fière allure !

Bien entendu, elle a quand même essayé de faire la rebelle mais ça n’a pas duré longtemps ! Elle ne voulait pas tourner sur un cercle à droite mais Alain n’a rien lâché comme d’hab’ et elle l’a écouté !

En conclusion, une super séance !

 

Et cerise sur le gâteau Alain nous a bien félicité, j’avoue qu’on était super fière !!!

 

 

 

 

Au Printemps, on reprendra avec le travail monté cette fois ! Ça nous laisse du temps pour nous entraîner encore et surtout pour que je m’améliore.