Apache, poulain percheron de 18 mois......

Il est très doux et affectueux, c'est un poulain que j'ai depuis ses 1 ans, très docile mais assez imposant maintenant et encore plus dans peu de temps, j'ai demandé à Alain de bien vouloir m'aider à reprendre son éducation, et surtout la prise des pieds qui n'était plus possible depuis qu'il a eu un abcès cet été.

Donc le travail en douceur a commencé, après être rentré en box sans problèmes, Alain a entrepris de prendre les pieds du gentil jeune homme.
En box tout d'abord, afin de lui donner la possibilité de se caler contre les murs afin de trouver son équilibre et de comprendre que oui un cheval tient sur 3 jambes.

Chose faite, nous l'avons sorti, il a donc appris par la même occasion, à respecter la sortie de box et le meneur. Alian l'a attaché à la barre, il a très bien respectée l'attache (ouf !!!) ensuite la gymnastique a repris.
Après avoir bien transpiré Alain a obtenu un poulain équilibré sur trois jambes, qui donne les 4 pieds, sans les arracher, et qui surporte meme les petits coups de marteau......

Depuis je continu il a meme eu droit lors de la venue du maréchal a assister au spectacle, et le maréchal sous les conseils d'Alain et venu se "faire connaitre", lui a pris les pieds l'a félicité caressé, et tout c'est bien passé.

Je le sors en longe sans craintes il respecte le meneur, la sortie du paddock ainsi que le retour. Je suis vraiment contente hier nous avons pu faire tout le tour du  CE en longe avec petites poses gourmandes pour manger de la belle herbe.

La prochaine fois nous continurons le travail éducation de ce gros bébé

 juin 2012 séance 1: Voilà, il est temps pour apache de passer à un niveau superieur. Mon bébé percheron commence a apprendre. Il est tout à fait éduqué, supporte le pansage, donne les 4 pieds, marche en main, respecte son meneur, supporte les soin veto et surtout c’est un gros nounours. Mais voilà il fait déjà 170 cm au garot et 800KG donc avant qu’il ne comprenne que finalement si il le veut il peut faire ce qu’il veut nous avons decidé avec Alain de commencer le travail.

 

Aujourd’hui, premiere séance, et premier obstacle…..le caveçon est trop petit, va falloir investir.

 

En licol donc apache monte sur la carrière et Alain commence à le faire tourner, but de la séance :

Tourner, marcher s’arreter trotter respecter le cercle sans partir avec le bras au bout de la longe.

Mission accomplie, il y a eu tout de meme des moments un peu « chauds » où alain a volé sans toucher terre, où il a fait le drapeau mais au final apache obeit, et il semble avoir prit du plaisir à sa séance.

 

juillet 2012 Séance 2: Apres deux séances seule avec apache, je dois avouer qu’apache a beaucoup de mal a respecter le cercle en longe, et qu’il me tracte surtout à droite.

Donc toute la séance sera tournée sur ce point precis, en plus du respect des ordres et des allures.

Contrat rempli, en fin de séance, apache tient sur son cercle avec une longe non tendue et alain termine en ayant les deux bras en place.

 

Septembre 2012 séance 3: Travail en longe tout d’abord, afin de vérifier les acquis au niveau des allures. Apache se tient bien, léger en main, et réponds bien aux « ordres », les allures pas trot galop sont acquises, et les transitions descendantes aussi.

 

Alain passe donc à la désensibilisation de la chambrière, là encore que du positif, quelle que réactions timides, et plus rien une confiance totale de la part d’Apache.

Alors travail en liberté, et là encore tout fonctionne bien, le poulain écoute, il est très concentré sur Alain, ce n’est que du bonheur à regarder.

 

Alors tant qu’à y être autant jouer un peu plus et Alain décide de préparer le montoir. Je suis fébrile derrière l’objectif cela me semble un peu tôt même si Apache est très froid et gentil il n’a tout de même que deux ans et demi et surtout 3 petites séances de travail dans les jambes.
Et bien non, émerveillement mon poulain ne bouge pas, tout juste si il se demande ce qu’il a sur le dos, donc en si bon chemin Alain continu, et s’assois sur son dos……Merveille des merveilles mon pachou ne bouge pas et trouve ca très fun de renifler les pieds d’Alain.

Fin de la séance tout le mode est ravi de mon gros nounours.

 

Conclusion superbe séance, et waouh mon poulain et fantastique (bon OK Alain aussi).

 

 

Octobre 2012 séance 4: Objectif aujourd’hui, longues renes.

 

Alain débute en vérifiant les acquis, réaction à la chambrière nulle, réponse aux ordres bonne, donc mise du surfaix , découverte, et rien pas de réaction ni d’appréhensions. Alain le met en avant (un peu mou le gros ) mais il finit par se réveiller se mettre en avant trotter sur ordre, enchainer plusieurs tours de galop. 

Tout va bien le changement de main s’effectue sans problème sur présentation de la chambrière, Alain ajoute l’ordre oral gauche, droite, et apache comprends assez vite la relation.

Alain passe la longe derrière apache pour lui faire faire demi-tour et prendre la piste à gauche ou à droite sur ordre. Tout va bien exercice compris et exécuté avec brio.

 

Quelques minutes de liberté c’est la récréation, Alain joue avec Apache, impressionnant ce gros bébé qui charge, galope et change de pied aussi rapidement qu’Alain.

Passage des longues renes, Apache ne semble pas du tout perturbé par elles, il marche sans problème elles trainent derrière lui . Alain prend le contact, Apache va gauche droite, arrêt, marcher, tout va bien, donc exercice suivant.

 

Montoir, monte marche avec cavalier et renes dans le licol. Apache s’exécute, et découvre même un nouveau cavalier, Olivier fasciné monte à son tour sur le dos d’Apache.

 

Octobre 2012 séance 5 : Aujourd’hui nous irons promener dans les bois.

Première vraie sortie en main seul pour Pachou, je ne sais comment il va réagir puisque la dernière tentative a été assez impressionnante pour moi, sentir la puissance de mon poulain sous la pression du stress m’a grave intimidé.

Alain lui passe le caveçon, on lui fait un brin de toilette et nous voilà partis.

Apache est très serein, il suit Alain du pas le plus mou et tranquille qu’il soit.

Nous n’irons pas au même endroit qu’avec Argan, nous prenons la direction des bois. Apache ne voit plus la maison ni ses copains et franchement il s’en moque royalement.

Alain est obligé de le stimuler un peu sinon nous allons finir par le porter.
Plus c’est gros plus c’est mou…….

 

Nous trouvons un terrain de jeu très sympathique dans les sous bois, Apache a enfin un pas plus volontaire et réveillé, il ne semble vraiment pas inquiet.

 

Donc passage en sous bois, passage de descente, il regarde un peu et y va, passage de monté, il y va carrément.

 

Il suit Alain sans sourciller. Marche, arrêt, trot tout est demandé et tout est donné dans le respect.

Nous prenons le chemin du retour, Apache ne s’agite même pas, il ralenti encore son pas. Besoin de stimulation ce gros pépère.

Voilà la ballade finie, bilan assez positif puisque Apache n’a pas bougé une oreille de travers, est ce par stress ou juste parce qu’il est d’un très bonne nature, l’avenir nous le dira.


 

Novembre 2012 Séance 5

 

Aujourd’hui mon gros sort en extérieur aux longues renes pour la première fois.

Il n’y a pas grand-chose à dire sinon calme sérénité respect confiance…..

Apache a été à l’écoute d’Alain tout le long, il n’a pas chercher à fuir la moindre demande, a pris chaque chemin demandés quelque soit la direction sans sourciller.

Un calme olympien et surtout un beau mouvement en avant.

Mon gros nounours est vraiment top.

 

Décembre 2012 séance 6

 

Apache aujourd’hui continu l’apprentissage, je suis heureuse je lui ai enfin trouvé filet et un mors brisé à sa taille…….

J’ai préparé pour ce matin un PTV barres maraichères, slalom, passage étroit. Pour qu’il découvre, et surtout pour que les séances ne soient pas toujours identiques.

 

Après une superbe détente avec un poulain détendu, à l’écoute, et surtout léger Alain passe sur la carrière.

 

Mon gros père ne sourcille pas il essai de comprendre ce que l’on veut de lui, mais ce n’était pas toujours facile pourquoi passer par-dessus des barres au sol quand on peut passer à coté ? Sont étranges ces humains…..

Alain travaille l’immobilité, Ok tu veux pas que je bouge , alors je bouge pas…..

Apache est un bonheur de calme et de décontraction.

En fin de séance mon fils veut monter dessus, et le voilà sur le dos de mon bébé, ce cheval aura bientôt eu toute la famille sur le dos…..

Je continuerai donc le travail ainsi amorcé et il me tarde d’aller plus avant encore.

 

Apache séances 7 et 8

 

Voilà, je viens de définir mes objectifs à atteindre avec Apache. Sortir en SHF attelage premier année en Juin.

Donc au boulot, car il y en a.
Première sortie en extérieure en longue rênes et filet. Apache est inquiet et un peu « chaud » vu la bête ce n’est pas rassurant.

Nous avons droit à un moment de flottement ou il essaie de voir si finalement il ne peut pas faire ce qu’il veut, et rentrer à la maison sans nous s’il le faut.
Mais Alain est vigilant, et réussit à lui faire comprendre qu’il n’a pas vraiment d’autres choix que d’avancer.
Le reste de la ballade sera calme même si nous sentons bien que le poulain est prêt à bondir à chaque instant.
Il bondira, peu avant la fin de notre promenade, au milieu des vignes, et oui j’ai eu assez peur, car outre le poulain qui aurait peu se blesser sur les piquets, j’ai vu Alain faire 5 mètres tracté sans avoir les pieds au sol…

Impressionnant certes mais bon rien de grave puisque Alain a repris très vite le contrôle, mais Apache est très puissant et il ne nous faut pas oublier que les Percherons sont gentils et doux mais aussi très vifs avec un gros caractère.
Se pose donc à nous la quasi nécessité de passer au mors d’attelage, tant pour sa sécurité que pour les gens au tour. A confirmer la fois prochaine.

Aujourd’hui nous changeons d’itinéraire, un peu pour sortir Apache de ses habitudes et aussi pour qu’il soit confronté à un maximum de situations puisqu’il va circuler attelé sur la route avec moi plus tard.

Séance 9 : sortie en ville aux longues rênes: départ en camion et séance dans les rues de Bollène. L'éffet a été garanti, nous ne sommes pas passés inaperçu, Apache est rester calme et concentré du début à la fin, un grand moment.

Cela se passe assez bien, Apache est plus serein et détendu que la fois précédente, mais Alain est sur le qui vive, pas question de perdre encore la main.

Nous avons fait un joli tour sur le quel Pachou c’est bien comporté, aux ordres et à l’écoute, inquiet des nouveautés mais il a réussit presque à chaque fois à les surmonter seul.

Une bonne séance mais qui confirme la nécessité du mors d’attelage car lorsqu’il aura vraiment pris conscience de sa force Nous ne ferons vraiment pas le poids face à lui.

 séance 10: Promenade aujourd’hui, sortie dans les bois pour valider les acquis et avancer dans le travail.

Acquis validés, un poulain en place, calme respectueux de la main et du meneur, suffisamment confiant pour accepter toutes sortes de bruits derrière lui.

Que du positif, qui nous permet de préparer la prochaine séance, première sortie (en main) en Ville.

Mise aux brancards, avec boites de conserves……Grosse séance qui s’annonce.

Séance 11 : Voilà un petit moment que je n’ai pas partagé les progrès d’apache il faut dire que nous n’avaons pas été gâtés par la météo et que du « retard » a été pris.
Pour résumer un peu ces mois derniers.
Apache à fait sa première sortie en ville aux longues rênes. Il a été superbe et magique, respectueux, serein et calme. Les petites rues de Bollène ont raisonné des ses hennissements.

Il nous a fait plaisir à Alain et moi les photos en témoignent.

 

Depuis celle-ci Apache a progressé, il accepte le harnais entier, supporte le contacte du culeron, les boites de conserve, la traction des traits, et enfin les brancards.

Donc première sortie pour lui en extérieur avec les brancards souples, et le harnais, il a été parfait, à l’écoute et dans le travail. Alain est vraiment satisfait de son élève et de sa progression.

 

Nous essaierons de faire des photos la prochaine fois.

séance 12: 

 

Aujourd’hui nous mettons les œillères…… petit stress (pour moi).

 

Petit pansage, bon vue la bête c’est de l’humour, ensuite, Alain le déplace en box pour lui passer le filet d’attelage.
Il est calme et serein quand tout à coup il se rend compte qu’il a un truc sur les yeux. 

 

Il bouge un peu, secoue la tête, et puis plus rien, il nous écoute.

Voilà les œillères sont mises. Nous sortons du box, finissons de garnir, et départ pour la carrière. Apache réagit bien, il est calme, et surtout à l’écoute de son meneur. Il est vraiment magnifique.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur cette séance tant elle a été facile, nous l’avons marché trotté, arrêté, en carrière, sur le prés, tout a était positif.

Donc prochaine fois, mise des brancards, et nous avancerons le travail encore pour tenter d’avoir terminé le débourrage à la fin de l’été.

 séance 13

 

Etape cruciale aujourd’hui pour mon gros. Aujourd’hui il av tracter un charge pour la première fois.

 

Le garnissage n’est qu’une formalité, la détente également il est au travail un peu moins attentif que d’habitude, mais cela se passe bien.

 

Mise des brancards, tout va bien, il est calme et détendu.

 

Donc mise en place du palonnier afin de mettre les traits en tension. Il démarre, ne se pose pas de questions, et tracte sa petite barre de fer sans sourciller, les traits touchent les jarrets, les flancs rien n’y fait apache est calme.

On lui accroche un pneu au palonnier, il démarre, tient c’est plus lourd derrière que se passe t il ? Mais bon pas grave, je vais forcer un peu plus, et voilà mon gros qui promène son pneu…..magique et en plus il me lisse la carrière, pas belle la vie ?

Comme cela est trop facile, Alain décide de changer de jouer et de prendre la herse afin que cela fasse plus de bruit. Apache continu de tracter sans bouger mais là il y a du bruit derrière et cela l’inquiète un peu, il va falloir travailler là-dessus.

Histoire de jouer un peu, changement d’exercice, reprise du pneu, mais nous rajoutons du poids dessus, première arraché, il s’arrête, et regarde derrière….mais quoi c’est lourd là !

Deuxième plus motivé, le pneu démarre mon pachou tracte, instinctivement il se positionne pour arrache sa charge, et le voilà qui promène un certain nombre de kilos dans la carrière.

Voilà une étape cruciale franchie avec succès. Apache a été très bon élève reste maintenant à confirmer pour préparer la prochaine visite d’Alain.