artillero

 

j'ai eu un coup de coeur sur ce PRE noir de sept ans quand je l'ai
essaye ça a été le coup de foudre. Je l'ai acheté à Vaison à cheval à
Vaison la Romaine chez Roze aurelie. Trois jours après son arrivé j'ai
voulu le monter et cela ne s'est pas passé comme je l'imaginais il ne
voulait pas que je le monte,il partait de partout dans la carrière et
une fois arrivé à mettre un pied à l'étrier il est partit au
galop, j'ai du me résoudre à mettre pied à terre, car il était pas prêt.  

 

Cependant, c'est un cheval adorable très proche de l'homme qui ne
demande que des caresses et câlins . J'ai vu en ce cheval un gros
potentiel pour le dressage et je suis sûre que Alain va m'aider à y
arriver . Depuis ces premières séances je vois déjà un gros progrès
,il n'y a plus de problème au montoir et on avance dans le travail,
surtout Alain.

 

Toutefois, il reste très sensible sous  la selle mais trés agréable et il apprend trés vite

3 ème séance : Au commencement d'un travail, il n'est pas simple de mettre en place un programme, cela dépend du niveau de la cavalière et des aptitudes du cheval. Le couple est idéal ce qui me rend la tache plus facile, au début j'ai dû reprendre Artillo sur différents petits défauts, mais aujourd'hui j'avais un cheval concentré calme et en confiance.

 

Le début de séance s'est éffectué à pied, décontraction de la machoire, mobilisation des hanches et des épaules. Ensuite travail en selle aux 3 allures mais je me suis concentré sur l'équilibre latéral, l'objectif est d'avoir un cheval léger en bouche et obéïssant à la moindre pression des jambes.

 

Ensuite Anne sophie l'a monté en essayant de garder le cheval dans cette même attitude, ce qu'elle a fait sans problème.


4 ème séance: Aujourd'hui j'ai fais une erreur qui aurait pu être catastrophique.

 

Je suis pour la sécurité de mes cavaliers, en générale, je commence la détente, et lorsque mon cheval est assez concentré, je le passe à son cavalier.

 

La fois dernière artillero avait été tellement sympa que ce matin  j'ai demandé à Anne sophie de faire la détente à pied puis de le monter.

 

le cheval est sorti de la carrière au triple galop avec sa cavalière sur le dos, heureusement que anne So tient bien et qu'elle est restée sur la selle car l'accident aurait été dramatique.

 

J'ai repris le cheval et j'ai essayé de le mettre au travail , mais ce ne fut pas simple.

 

Il ne faut pas minimiser l'importance de la détente qui est essentielle à une bonne mise en condition de l'animal tant physiquement que mentalement

 

La détente est l'élément clé pour une séance réussit.

 

Je vais reprendre ce cheval aux longues rênes pour ensuite poursuivre mon travail monté.

 

5 ème séance : apprentissage des longues rênes .

 

Dans l'ensemble se fut une bonne séance, Artillero est resté concentré une partie de la leçon. Le problème a été lorsque le cheval a décidé qu'il en avait assez fait, il est rentré aux écuries.

 

Aujourd'hui il n'avait personne sur le dos donc je l'ai récupérer et nous avons fait le chemin en sens inverse. Je sentais qu'il avait atteint son seuil de tolérence, j'ai préféré rester sur une bonne séance sans en rajouter, nous verrons la suite la prochaine fois, mais malgré tout il progresse.

6 ème séance: séance de longues rênes en extérieur; Connaissant les défenses de ce cheval j'ai opté pour l'utilisation d'un mors un peu plus sévère.

 

Mon choix s'est orienté sur un goyo brisé, le but est de le dissuader de partir comme un fou et risquer de se blesser ainsi que sa cavaliere. 

 

Comme tout nouveau matériel il faut une période d'apprentissage d'où l'utilité des longues rênes. La séance fut parfaite il a testé dès le début mais il a vite compris que cette fois ci il y avait de la résistence, ensuite se fut que du plaisir.

 

Afin de vérifier ci mon poulain avait bien compris, lors de notre retour au écuries, nous sommes repartis dans l'autre sens, il n'a pas réagit il est resté calme et concentré.

 

Pour l'instant nous allons travailler avec cette embouchure mais ensuite nous pourrons peut être revenir au mors simple, il faut rechercher le confort pour le cheval mais aussi pour le cavalier. 

7 ème séance : sortie en extérieur, et travail en carrière aux longues rênes. Très bonne séance, Artillero est volontaire et très agréable. Il comprend vite même si certains exercices sont nouveaux pour lui. 

 

J'ai orienté mon travail sur la décontration en incluant la mobilité des hanches et des épaules.

 

Vu le comportement D'artillero je pense que Anne sophie peut le monter en extérieur accompagné d'un autre cheval calme.

8 ème séance : L'orsque l'on est passionné du cheval on accepte toutes les difficultés que l'on peut recontrer. Aujourd'hui, ce fut une séance terrible, il m'a solicité physiquement et mentalement. Le cheval reste un animal puissant et lorsqu'il se défend la meilleure attitude à adopter, à mon avis, c'est d'encaisser et de ne pas se mettre en colère. Malgré cette séance où je me suis fait " trimballer " je suis resté calme et concentré pour éviter l'accident.

 

J'ai choisis ce métier par passion en sachant que cet animal réagit par instinct, mon but est de réussir à gagner sa confiance.

 

Je vais le sortir en extérieur en espèrant que ce soit la meilleure chose à faire, peut être comprendra t'il que je ne suis pas son ennemi, l'avenir nous le dira. 

 

Je ne suis pas responsable de son passé mais son avenir peut dépendre de mes décisions.

9 ème séance :même si cette séance s'est déroulée sans incident je préfère rester prudent. Nous sommes allés en extérieur, il était tendu mais je n'ai pas perdu le controle même au retour aux écuries. Nous verrons la prochaine fois, mais je commence à comprendre ce qu'il s'est surement passé... 

au revoir Artillero:

 

Parfois il ya des décisions qui sont difficiles à prendre, nous avons décidé d'arrêter, Artillero va être revendu.

Lorsqu'un cavalier récupère ce genre de chevaux traumatisés, il faut avoir du temps pour essayer d'obtenir un résultat, sans avoir la certitude qu'il ne bougera plus.

Je comprends la décision de sa propriétaire qui n'est pas responsable de l'état mental de ce cheval, au contraire, mais la question que l'on peut se poser est :

Jusqu'où mentalement et financièrement doit on s'investir?