Poney club centre équestre des Jonquières

cliquer sur le logo pour accéder au site
cliquer sur le logo pour accéder au site

Ou sur Facebook :

 

Poney-club Jonquieres Equitation

BALTIC DES LECHERES

 

poulain poney français de selle de 3 ans entier.

 

Sa vie jusqu’à présent : pré avec d’autres poulains mâles, présenté en concours d’élevage poulain avec sa mère

 

Son avenir :

 

1.       Poney de sport pour enfant

2.       Reproducteur

1 ère séance : prise de contact avec le nouvel élève. L'objectif de cette séance était de faire connaissance. Leçon de respect des distances en longe, immobilité.

 

Baltic fait partie de ces chevaux vifs avec beaucoup de potentiel, son énergie débordante et son côté poulain doit être canalisé, donc les débuts sont un peu sportifs.

 

Au bout d'une heure j'ai obtenu de l'attention et de l'obéissance, quelques secondes qui vont devenir des minutes dans le futur

 

 

2 ème séance :

 

Début de séance dans le box prise des pieds et pansage.

 

Pendant la semaine il a été manipulé et j'ai remarqué que son comportement au box et en main est moins tendu.

 

Ensuite direction la carrière, J'ai changé le lieu de travail afin de l'habituer à son nouvel environnement.

 

Pour commencer j'ai repris le travail de base,  respect des distances, immoblilté.

 

Je l'ai préparé à le mettre tout doucement en cercle en sachant que je ne m'attache pas trop à cet exercice, l'idée est qu'il reste concentré sur moi, donc je suis en mouvement en restant parallèle à lui aux deux mains ( dans les deux sens). Lorsque mon élève est connecté je déssine un ovale pour finir en cercle.

 

Baltic reste un poulain énergique et son degré de concentration reste très limité en temps, il faut passer assez rapidement à autre chose.

 

Chaque défense doit avoir sa réponse sans le sanctionner brutalement juste en le remettant dans l'exercice voulu. 

 

Je dois reconnaitre qu'il ne manque pas d'imagination car lors d'un exercice d'immoblité, ne voyant pas de solution pour sortir de cette contrainte il a commencé par ce cabrer puis il s'est roulé par terre comme un enfant capricieux. Ma réaction à été de rire et de reprendre l'exercice .

En fin de séance je lui ai présenté le surfait qu'il a accepté sans soucis .

 

Le retour aux écuries s'est fait dans le calme.

3 ème séance :

 

La séance s'est déroulée de la même manière que celle d'avant, à la seule différence que j'ai mis le surfait dans le box avant de sortir.

 

La séance de pieds a été un peu plus longue car Baltic a un souci d'équilibre lorsque le postérieur gauche est levé, rien d'alarmant, il faut juste s'attarder un peu dessus .

 

La leçon en carrière s'est passée comme hier avec ses phases de stress et de retour au calme ( très courtes les phases de calme ).

 

Néammoins, Baltic semblait faire un peu plus attention à mes déplacements mais cela reste encore très brouillon.

 

J'ai alterné entre les exercices d'immoblité et le travail en ovale, à chaque fois qu'il regardait ailleurs que dans ma direction, je changeais de place afin de capter son attention.

 

Sur ce point, je peux dire qu'il a compris, cependant,  je me suis déplacé très souvent, moi qui répète qu'il faut ressortir moins fatigué que son cheval, je crois que là nous étions à égalité.

A la fin de la séance, j'ai commencé à me déplacer vers son arrière main afin de le préparer aux longues rênes, mais il n'est pas assez à l'écoute pour que j'envisage de passer à l'étape suivante.

 

Respecter le cheval, c'est savoir observer, ressentir et attendre le bon moment pour agir ; chaque action a son importance et ses conséquences, donc pour l'instant, je prends ce qu'il me donne,  afin de pouvoir, plus tard,  lui demander ce que je souhaite.

 

4 ème séance: pas de photo aujourd'hui mais la satisafction d'avoir obtenu un bon résultat. Tout se met en place tout doucement mais surement. 

5 ème séance : Séance de pansage et prise des pieds dans le box. Tout est parfait rien à dire.

 

Séance de longe en carrière et apprentissage des longues rênes, comme tout première séance cela reste de l'apprentissage avec ses cotés un brouillon. J'avais fixé les guides sur le licol afin de préserver sa bouche.

 

Retour aux écuries et douche intégrale ( pour les deux) au début ça bouge puis ensuite ça se calme, entre les deux, ça mouille.

6 ème séance :

 

apprentissage du mors;

 

afin de préserver la bouche des poulains, je mets le filet par dessus le licol, ce qui me permet de travailler normalement et laisser mon poulain s'habituer  à ce nouveau matériel.

Séance de longues rênes;

 

je suis toujours dans l'apprentissage j'ai commencé à me positionner plus vers l'arrière main de baltic afin qu'il comprenne que les ordres vont venir de derrière

 

En fin de séance je trouvais mon élève tellement détendu et à l'écoute que j'ai décidé de commencer le montoir.

Tout ça paraît beaucoup en une seule séance,  mais il faut prendre ce que le poulain veut bien donner sans insister.

 

J'ai demandé s'il te plait, et il m'a répondu, " vas y montes" .

Tout s'est très bien déroulé sans stress un vrai régal c'était un mélange de respect et de complicité.

 

7 ème séance: séance de longues rênes : aujourd'hui je les ai fixé sur le mors, Vu que je l'avais préparé avant il n' a pas réagi. Tout se passe normalement en douceur .

8 ème séance : séance de longues rênes dans la carrière.

 

Très bonne séance , Baltic est resté calme et concentré du début à la fin.

 

Nous voilà rentré dans une nouvelle phase du débourrage qui consiste à obtenir du poulain la compréhension des codes à la main .

Ces codes vont servir à le faire  ralentir, tourner et s'arrèter. Tout doit être demandé avec tacte , chaque erreur demande une remise en question du meneur , le cheval est un élève.

Si celui ci n'exécute pas l'excercice correctement, il faut lui redemander différement et récompenser vocalement et tactilement à chaque bonne réponse. 

Cette phase est l'une des plus importante car je suis relié en direct avec la bouche du cheval les erreurs de mains seraient préjudiciables pour la suite.

 

Pour l'instant tout se passe bien.

9 ème séance : séance de longues rênes . Aujourd'hui j'ai plus subi qu'à l'habitude, il faut dire que j'ai travaillé à proximité de d'autres chevaux en reprise.

 

Baltic ne comprenait pas qu'il n'avait pas le droit d'aller les rejoindre, donc je me suis fait un peu bousculer.

 

Vu que c'était la première fois j'ai essayer de faire au mieux, rester calme et mobile car il était énergique.

Tout est rentré dans l'ordre au fur et à mesure que le temps passait, mais il va falloir renouveler cette leçon afin que je puisse le monter en toute sécurité.

10 ème séance : J'ai repris la séance de la veille, toutes les conditions étaient réunies pour que cette leçon soit identique.

 

Ce qui est passionnnant avec les chevaux c'est ce coté imprévisible, car tout s'est déroulé à l'opposé d'hier. 

 

Baltic est resté calme et concentré du début à la fin, les autres chevaux évoluaient en carrière mais leurs présences semblaient moins le perturber.

 

Il y a des moments où il faut savoir revenir en arrière et d'autres où il faut avancer, donc je me suis consacré au montoir.

 

Comme à mon habitude je commence en sac à patate au pas puis au trot et si tout va bien je termine à califourchon.

 

Et bien aujourd'hui j'ai terminé la leçon à califourchon au pas.

 

Baltic semble me faire confiance mais ce n'est pas encore réciproque, je garde toujours une porte de sortie. Cependant cela ne m'empèche pas de  prendre ce qu'il veut bien me céder en appréciant à juste valeur le moment.

 

Ce poulain est très attachant, je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises.

Aujourd'hui il m'a beaucoup donné mais il peut me le reprendre la prochaine fois, rien n'est jamais acquis, il faut rester concentré et ne pas crier victoire trop vite.

 

De retour aux écuries, passage à la douche, il a apprécié ce moment, il est encore un peu remuant mais il ya du progrès.

11 ème séance : Début de séance aux longues rênes, la détente est plus courte, Baltic rentre dans le travail plus rapidement.

 

L'immoblité à l'arrêt reste un exercice difficile pour lui, mais il progresse.

 

Passage des barres au sol, aucun soucis il prend ça pour un jeu donc tout va bien.

 

Après 30 min de travail je suis monté, en sac à patate pour commencer, puis à califourchon. Maintenant qu'il n'a plus peur du cavalier je commence à lui expliquer l'utilité des jambes. 

 

Il est sensible à la jambe gauche donc je suis descendu plusieurs fois afin de le désensibliser.

 

Le but pour l'instant, est qu'il comprenne que les jambes déclenchent le mouvement en avant, associé avec la voix et le stick si besoin.

 

Les bases sont très importantes, il faut avancer par étape, si des erreurs sont commises elles réapparaîtront plus tard, donc il faut prendre son temps. 

 

En fin de séance nous avons trotté quelques foulée mais il reste encore sensible donc je n'ai pas iinsisté, par contre j'ai obtenu des arrêts impeccables.

12 ème séance : petite séance de monte à crue dans la grande carrière, leçon identique à la précédente.

 

Tout va bien, le retour aux écuries s'est éffectué sur son dos au pas sans stress.

 

13 ème séance : séance de monte à cru au pas et au trot dans la grande carrière. Baltic semble être de plus en plus à l'aise avec le cavalier, il y a encore des soucis de concentration mais ça progresse .

14 ème séance:  Après deux semaines de congés, il était temps de reprendre.

 

Aujourd'hui mon objectif était de le monter à cru et de lui présenter la selle.

 

Ce que je trouve  passionnant dans le débourrage c'est le moment où l'on sent que quelque chose se passe, des petits signes qui nous montrent que nous sommes sur le bon chemin.

 

Le terminus est encore loin mais le parcours devient plus Clair.

 

 

La séance s'est très bien passée, chaque exercice à été exécuté dans le calme et sans erreur.

 

Mais je ne vais pas trop détailler ma séance car je vais vous demandez simplement d'observer attentivement les photos, et même les plus novices comprendront l'importance de l'expression du regard des chevaux.

Je pense qu'il ne peut pas y avoir complicité si il n'  y a pas respect à la base , ce n'est pas facile de trouver le juste milieu mais lorsque cet équilibre s'établit tout va mieux.

 

A la fin de la séance j'ai ramené Baltic dans son parc à cru en licol. que dire " no soucis "

15 ème séance : début de séance en longe avec la selle.

 

Après 10 min de travail j'ai enlevé la selle et je suis monté à cru au pas et au trot.

 

Baltic commence à vouloir tester la fuite en avant il tente des démarrages un peu vifs afin de voir ce qu'il va se passer ensuite.

 

Je ne chercher pas à " m'accrocher" je préfère descendre afin de recadrer les choses et ensuite je remonte. 

 

A la fin de la séance j'ai remis le selle et je suis rentré aux écuries dessus au pas .

 

16 ème séance : nous arrivons à un moment important du débourrage, Baltic accepte le cavalier au pas et au trot à cru, il est capable de travailler à coté d'un groupe de chevaux sans hénir en restant concentré et calme.

 

Cependant j'ai le sentiment qu'il se retient, mon erreur serait de passer à l'étape suivante et de me rendre compte d'avoir été trop vite, je pense qu'il me faut encore une deux séance pour en être sûre, ensuite il sera prêt pour être monter par Corine.

 

Le débourrage ne se compte pas en nombre de séances, c'est une période d'apprentissage et comme tout être vivant

chaque cheval apprend à son rythme, l'éfficacité passe par l'écoute, ensuite tout devient plus simple.

 

17 ème séance : toujours en légère progression la séance prochaine je pense que je peux le monter avec la selle.

  

18 ème séance : séance de monte avec la selle:

 

Par sécurité j'ai débuté ma séance dans le manège, l'endroit était divisé en deux parties car un groupe de jeunes cavaliers travaillaient de l'autre coté, nous étions séparés juste par un fil.

 

Je suis satisfait de constater que cela ne le pertube plus de voir d'autres chevaux travailler à coté de lui, certes il garde un oeil attentif à ce qu'il se passe, mais il reste concentré sur les demandes de son cavalier.

 

Après avoir fait ma détente en main, j'ai commencé ma leçon de monte, au début je fais très attention de vérifier chaque étape, immoblité au montoir et à la descente, déclancher quelques foulées de pas et demander des arrêts propres et sans défenses.

Je descends souvent car pour le poulain il faut comprendre que les sensations sont différentes, à cru nous sommes directement au contact mais avec la selle les sensations sont différées, cela pertubes certains poulains.

 

Dans le cas de baltic tout va bien les codes sont acquis et la confiance est là.

 

L'étape suivante a été de continuer la leçon dans une carrière à l'extérieur, à proximité d'un groupe de cavaliers plus expérimentés qui faisaient trotter et galoper leurs chevaux.

 

Au début je ne m'assoie pas sur la selle, je me mets debout sur un étrier et je fais contre poids avec ma main opposées.

 

Lorsque tout me semble bon je termine ma séance à califourchon en respectant l'état d'esprit de mon élève l'excès de confiance peut créer des incidents difficiles à gérer.

 

L'erreur serait de croire que l'on se trouve au terme du débourrage alors qu'en fait nous arrivons au point le plus délicat où la technique vient s'ajouter au ressenti.

 

D'où l'importance de bien préparer notre poulain à cette évolution.

 

Prendre du recul, se poser des questions et trouver des réponses sont, à mon avis, indispensables pour obtenir un résultat qui corresponde au plus juste aux attentes du propriétaire.

19 ème et 20 èmé séance: Baltic progresse bien, à son ryhtme, il est bientôt prêt à être confié à sa cavalière. Pour l'instant je ne préfère pas crier victoire trop vite, mais tout va très bien.

21 ème séance: Et voilà j'ai commencé à couper le "cordon ombilical" avec Baltic.

 

J'ai commencé la détente en main puis montée et après 10 min je l'ai confié à Corinne.

 

Un couple est né, ils se sont vite compris et j'ai assisté à une belle séance.

 

Malheureusement il n'y avait pas de "paparazzi" car la lumière n'était pas bonne, mais vendredi Corinne va le monter du début à la fin, il faudra immortaliser ce moment...

 

22 ème séance :

 

Aujourd'hui je suis resté au bord de la carrière en simple spectateur.

 

Corinne s'est occupée de Baltic du début à la fin, pansage au box, détente à pied dans le manège, puis séance de monte dans le manège et dans la carrière extérieur.

Très bonne séance sans fausse note, il me reste quelques séances, le sortir en extérieur et l'introduire avec les autres chevaux.

 

En attendant Corinne va le travailler afin de le confier un jour à sa Fille Lou.






Dimanche 11 janvier 2015 premier concours de Baltic au centre équestre. Juste parfait bravo à sa cavalière