Bambou du verger

3 ans né à la maison, il a été castré à 1an et demie il tétait encore sa mère

 

origine : mère : nina du verger

 

            père : Romando de l'abbaye

 

objectif : débourrage en vue de faire les 4 ans classiques dressage et obstacle

1 ère séance:

 

Je connais très bien cette lignée car j'ai déjà débourré deux juments : Ujade du verger et rêve du verger.

 

ce que je peux dire pour résumer cette séance c'est que je suis face à un"  gros bébé " puissant, sympa  un peu pataud.

 

Pour cette première séance je me suis contenté de le travailler à la longe et de lui mettre le surfaix.

Sa propriétaire avait déjà commencé le travail en le désensibilisant au matériel ( tapis, sangle, protections ) 

Cette première séance fut sans surprise , tout s'est termliné dans le calme sans stress.

2 ème séance :

 

vérification des acquis à la longe et apprentissage des longues rênes.

 

Il n'a pas réagi il a accepté ce nouveau matériel sans soucis, il était tellement détendu que je l'ai ramené au parc aux longues rênes.

3 éme séance : séance de longues rênes en carrière et sortie en extérieur.

 

Bambou était moins coopératif que la fois dernière,  il est puissant donc il essaie de s'en servir, pour l'instant j'ai l'avantage qu'il ne sait pas comment. 

 

En attendant je n'aurai pas aimé subire ça sur son dos. Losrque tout est rentré dans l'ordre, nous sommes sortis en extérieur. tout s'est très bien passer, il est regardant mais calme.

4 ème séance: sortie en extérieur aux longues rênes. 

 

Pour sa première fois il a été parfait, il est prudent attentif mais pas peureux. Nous sommes passés près de maison où les chiens se gettent sur le grillage, il a géré son stress il a fallu repasser devant pour le rassurer mais très vite il s'est pris en charge.

 

Je ressens ce coté gentil et naîf qu'il le caractérise, j'espère qu'il va rester comme ça. 

5 ème séance :

 

sortie en exterieur aux longues rênes: un vrai régal Bambou est resté attentif et calme du début à la fin.

 

Au retour j'ai tenté le montoir, et là, aucune réaction, il fait confiance et c'est très agréable.

 

Ce n'est pas pour ça qu'il faut " bacler le travail" car nous sommes au début du débourrage le chemin est encore long

6 ème séance : sortie en extérieur aux longues rênes, aucun soucis le poulain est aux ordres, RAS

 

7 ème séances : travail en carrière séance de montoir, dès le début je sentais que Bambou me préparait une blague mais je ne savais pas quand.

 

J'ai commencé en longe, première défense, en voulant s'échapper il s'est pris " les pieds dans le tapis" et a fait un roulé boulé sur le coté.

 

Après avoir repris le contrôle, j'ai commencé ma leçon de montoir, au début tout allait bien mais au bout de 5 min bambou a voulu testé mon equilibre.

 

Je ne peux pas dire qu'il a été difficile mais vu sa puissance mes abdos ont été un peu sollicités.

 

Pour finir retour au parc sur son dos en sac à patate et je me suis mis à califourchon à l'arrêt deux minutes. Tout va bien il semble avoir compris.

 

8 ème séance :

 

Sortie en extérieur à cru. Bambou a été impeccable mais je dois avouer qu'il m'a "tué" il engage tellement que chaque mouvement est supplice pour les abdos.

 

J'ai de la chance il est resté calme, j'ai terminé la séance au trot.

 

10 ème séance :

 

Apprentissage de la selle et premier montoir avec ce nouveau matériel

 

 La fois dernière nous étions sortis en extérieur et j'avais terminé à califourchon au pas.

 

Maintenant que Bambou connait parfaitement les codes et les respecte, l'étape de la selle ne lui a pas posé de soucis, aucun stress.

11 ème séance : première sortie montée en extérieur.

 

Aujourd'hui tout était réuni pour que cette séance se déroule à merveille, un beau soleil, un cheval disponible et un cavlier motivé.

 

Il n'y a pas eu de fausse note, la séance s'est déroulée dans le calme au pas et au trot avec des poses de temps en temps.

 

Ce que j'appelle pose se sont des moments où je mets pieds à terre et je marche avec le cheval en main. Certain pense que cette action fragilise notre relation avec le poulain, je ne suis pas tout à fait d'accord.

 

Tout dépend les conditions de ce geste, si l'on saute en marche c'est un geste de survie avant la chute mais si on le fait dans le calme en arrêtant son cheval et en prenant le temps de descendre, cela permet au cheval ou au cavalier de faire retomber le stress.

 

Au cour d'une séance je le fais très régulièrement, soit pour moi ou pour mon élève équin, il ne faut pas avoir peur du stress mais je pense qu'il faut essayer de la maitriser, à chacun sa méthode, pour ma part ça marche.

12 ème séance  et 13 ème séance : Bambou arrive à la fin de son débourrage, il est au trois allures en extérieur , j'ai tenté la carrière mais il n'ai pas prêt,  je vais pouvoir le confier à sa propriétaire la fois prochaine.

14 ème séance : Sortie en extérieur avec un autre cheval, Bambou a été parfait , il peut passer devant et rester derrière sans soucis. Le fait qu'il ne soit pas ferré le gène mais rien de méchant.

15 ème séance : Et voilà le débourrage de Bambou est terminé.


Pour sa dernière séance j'ai laissé sa propriétaire se débrouiller seule.


Marie a parfaitement géré la sortie aux 3 allures. Je laisse un cheval franc, gentil et plein de bonne volonté.


Dans quelques années il rejoindra le monde du concours d'obstacle comme ses sœurs avant lui .