Bloody

Bloody Sunday est né le 17 mai 2011 vers  une heure du matin à la maison.
Premier poulain né chez nous et instants magiques !
Sa mère, Haïtie II, demi-sang anglo-arabe, a été montée successivement par mon fils aîné puis par ma fille. Avant  d’arriver chez nous, elle avait appartenu à un couple d’amis qui l’avait fait reproduire deux fois et avait perdu chaque fois le poulain après une ou deux semaines de vie.
Beaucoup d’anxiété du coup pendant la gestation et les premiers mois de vie de Bloody.
 
Son père, Lévitan, est un hanovrien, fils de Levisto Z.
Nous avons fait naître Bloody pour anticiper le passage de notre fille, de poney à cheval.
Lise souhaite faire du CSO par la suite avec Bloody mais est intéressée aussi par le dressage.
 
Le projet actuel est donc de débourrer Bloody et de le mettre ensuite au travail tranquillement. Nous avons fait appel à Alain car son expérience et sa réputation correspondait à ce que nous souhaitions pour notre poulain.

Première séance de débourrage avec Alain, le 31/03/2014

 

Ce qui suit est évidemment un compte-rendu de mes impressions, de mon ressenti, de ce que j’ai pu percevoir et comprendre.

 

 

Objectifs de cette séance

  • Faire connaissance avec le poulain.

  • Lui apprendre à respecter un espace de sécurité autour de l’homme.

Matériel

  • Poulain en licol avec longe et stick – séance en carrière (deux portes et autres chevaux en visu dont sa mère)

  • Alain au bout de la longe (ouf !) et moi en retrait avec appareil photo.

Exercices proposés

  • Marche en longe en ligne droite, arrêts fréquents

  • Même chose en carrière, tour de la piste à main gauche en intercalant régulièrement des petits cercles autour d’Alain.

  • Même travail à main droite.

Actions du poulain / réactions d’Alain

  • Poulain très familier qui vient systématiquement au contact avec son dresseur. / Alain le repousse avec le stick en chandelle de façon très ferme mais très tranquille (petits coups sur le chanfrein, là où ça résonne). Il lui impose petit à petit de respecter une distance d’environ un mètre autour de lui.

  • Sur les petits cercles, Alain privilégie autant que possible le mouvement en avant. Il mobilise beaucoup les hanches mais là, je n’ai pas tout compris. Rapidement Bloody commence à trouver tout ça pénible et profite de la liberté relative qu’il a sur les voltes pour tenter de se débarrasser d’Alain : il vient fort sur lui, se fait repousser puis tente de le botter à plusieurs reprises. Alain ne crie pas, ne punit pas mais redemande inlassablement la même chose tant que le poulain n’a pas cédé. Ensuite Bloody arrive à s’échapper de l’exercice en fuyant vers le parc des autres chevaux. Alain agit de la même façon que décrite précédemment et ramène Bloody dans l’exercice.

  • Travail à l’autre main quand le poulain à céder à main gauche. Comme beaucoup de chevaux, la main droite est plus compliquée pour lui. Il est plus maladroit et ses défenses sont heureusement un peu moins violentes (la fatigue doit aussi se faire sentir). Le poulain se bloque toujours vers la sortie qui mène au parc des copains. Patiemment, Alain attend que le cheval cède. Fin de la séance, Bloody abandonne et vient doucement vers Alain pour poser son bout de nez sur son épaule.

Les principes

  • Fermeté, calme et cohérence

  • Mouvement en avant privilégié

  • Langage corporel important

  • Sécurité pour l’homme et l’animal

  • Réprimander certes mais récompenser systématiquement le poulain quand il cède (voix et/ou la caresse pas friandise)

  • Réclamer l’attention du poulain tout le temps du travail

 

Mes impressions

  • Séance très intéressante pour le poulain et pour moi (moi aussi j’ai appris plein de choses).

  • J’ai beaucoup apprécié le calme d’Alain et son professionnalisme.

  • J’étais très contente de ne pas être au bout de la longe quand Bloody s’est mis en colère !!

 

 

Deuxième séance de débourrage, le 07/04/2014

 

Objectifs de cette séance

  • Poursuivre et renforcer le respect.

  • Poursuivre l’obéissance aux codes mis en place.

  • Apprendre au poulain à tourner aux deux mains et à passer de l’une à l’autre sans passer par l’immobilité.

Matériel

  • Poulain en licol avec longe, stick et/ ou chambrière.

  • séance en carrière, même dispositif que la fois précédente.

Exercices proposés

  • Reprise des exercices proposés lors de la première séance.

  • Travail sur les voltes avec plus de longe ce qui implique l’utilisation de la chambrière.

  • Passage d’une main à l’autre sans arrêter le poulain car la longe est fixée à l’anneau du licol.

Actions du poulain / réactions d’Alain

  • Bloody rentre beaucoup plus vite dans les exercices et Alain pour le récompenser lui laisse plus de longe. Bloody trouve ça cool et se permet même un petit galop. Alain le complimente et tente d’obtenir la même chose à l’autre main. Là, les choses se gâtent. Bloody qui semblait beaucoup plus à l’aise à main gauche lors de la première séance mais a fait aujourd’hui son premier galop à main droite et ne veut plus passer à gauche. 

  • Alain insiste et le poulain se défend comme la première fois en tentant de le taper. Les réactions sont moins violentes mais toujours très dirigées vers la personne qui le contraint. Alain ne se fâche pas mais poursuit l’exercice tant que le poulain ne cède pas. Après, Bloody entraîne Alain dans un angle de la carrière pour se soustraire au travail, même réaction d’Alain que celle décrite auparavant.

  • Bloody semble comprendre que les défenses qu’il propose sont systématiquement contrées par Alain. Il cherche alors à faire « copain-copain » avec lui. Alain accepte mais ne lui permet pas pour autant de renouer avec son goût pour les familiarités.

 

Mes impressions

 

  • Bloody a été moins violent que la première fois même s’il a, à plusieurs reprises, tenté de botter Alain.

  • Il a moins paddocké et cédé plus rapidement.

  • Il a découvert le galop en longe et l’expérience a semblé lui plaire.

  • La fermeté et le cadre que lui propose Alain semble le rassurer.

 

Troisième séance de débourrage, le 09/04/2014

 

Objectifs de cette séance

  • Renforcer respect, confiance et obéissance.

  • Tourner aux deux mains sur des cercles plus grands.

  • Favoriser les petits temps de galop.

  • Habituer le poulain au mors et au surfaix.

Matériel

  • Poulain en licol et par-dessus filet avec mors métallique brisé à aiguilles.

  • Longe, stick, chambrière et surfaix qui sera mis au cours de la séance.

  • Séance en carrière.

Déroulement de la séance

Alain commence par vérifier l’obéissance du poulain. Bloody a très bien assimilé les codes (la gestuelle) qu’il a mis en place au cours des deux séances précédentes. Ses tentatives de transgression sont beaucoup plus rares et tournent court très vite. Alain travaille aux deux mains en commençant à gauche. Tout va bien, il pose le surfaix en veillant à sangler juste ce qu’il faut. Bloody est surpris mais s’habitue vite à ce nouveau matériel. Alain resserre la sangle, le poulain réagit bien.

 

La séance prend fin quand Bloody tourne aux deux mains, dans le calme et aux trois allures.

Les principes

  • Fermeté, calme et cohérence

  • Attention constante du poulain

  • Laisser au poulain un temps d’assimilation pour les exercices nouveaux

Mes impressions

  • Séance très fructueuse dans le sens où Bloody ne remet plus en question l’autorité d’Alain et que la confiance semble bien installée. Alain est devenu le référent !

  • J’ai le sentiment que le poulain apprend assez vite et commence à faire preuve de coopération.

 

 

 

Quatrième séance, le 12/04/2014

Objectif de cette séance

  • Sortir le poulain à l’extérieur, en main.

Matériel

  • Poulain en licol et par-dessus filet.

  • Longe, stick, chambrière et surfaix.

Déroulement de la séance

Alain commence par tester l’obéissance du poulain en carrière, en reprenant les exercices que Bloody maîtrise bien maintenant. Il tente de provoquer les incartades en lui laissant de la longe et en passant aux endroits où le poulain a antérieurement déclenché des conflits. C’est un sans-faute pour Bloody qui se comporte parfaitement.

 

Alain décide donc de partir en extérieur. Le poulain suit Alain sans manifester la moindre inquiétude. Le lieu est encore sécurisant (chemin en plein champ).

Nous arrivons sur une petite route. Premier obstacle un bruit de moteur dans un jardin derrière une haie, puis passage d’une voiture.

 

Bloody réagit bien malgré le stress généré par les difficultés. Alain décide alors de lui faire franchir un petit fossé le long de la route. Bloody s’y engage assez vite mais reste « coincé » dedans. Il ressort en reculant et se bloque. Alain lui redemande plusieurs fois en vain et donc déplace légèrement le poulain vers un endroit du fossé plus facile. Bloody ne franchit pas mais accepte d’y mettre ses antérieurs. Alain accepte cette réponse et passant de l’autre côté de la route, lui demande de franchir un petit talus plus facile que le précédent. Le poulain franchit l’obstacle sans difficulté.  

Nous arrivons à un stop. Deux dangers surviennent, une voiture derrière et un groupe de cyclistes devant. Alain engage Bloody dans un petit renfoncement pour le mettre en sécurité. Sur le chemin du retour, le stress monte car il y a beaucoup de choses à gérer, chiens dans les jardins qui aboient, voitures dans les deux sens…

Alain reste très calme, moi je stresse !

 

Nous arrivons à la maison, il n’y a plus de dangers, les lieux sont familiers. Alain impose une halte car Bloody est impatient de retrouver les copains. L’exercice est simple et donc Alain est plus exigeant que tout à l’heure. Un peu plus loin, Alain redemande à Bloody un franchissement de fossé que le poulain exécute parfaitement. Le retour se fait dans le calme avec un Bloody métamorphosé. Je suis très fière de lui !

Les principes

  • Laisser le poulain regarder, observer ce qui l’entoure.

  • Pas le droit de brouter, on est au travail !

  • Quand on a un cheval en main, on est considéré comme meneur de troupeau et piéton.

  • En cas de danger comme une voiture roulant vite, on protège son cheval en se plaçant entre lui et le danger.

  • Ne pas rassurer avant ou pendant le franchissement d’un obstacle (sinon on prend le risque que le poulain se dise : il est inquiet, j’ai donc des raisons d’avoir peur !)… mais après. Le poulain doit faire confiance à son dresseur qui par son calme montre au poulain qu’il n’a rien à craindre.

  • Si deux dangers surviennent en même temps, gérer par ordre de priorité (en premier le plus dangereux).

  • préserver la bouche du poulain, ne pas tirer sur la longe.

  • Dans une situation de blocage, être patient, laisser au poulain le temps de chercher une réponse, accepter parfois une réponse incomplète mais garder au moins ce qui a été obtenu.

  • Laisser au poulain le temps de regarder, d’observer ce qui l’entoure.

 

 

 

 

 

Cinquième séance, le 14/04/2014

Objectif de cette séance

 

  • Sortir le poulain à l’extérieur, en main.

  • Préparer la prochaine séance aux longues rênes.

     

Matériel

  • Poulain en licol et par-dessus filet.

  • Longe, stick, chambrière, surfaix et longues rênes.

Déroulement de la séance

 

Aujourd’hui, nous sortons directement en extérieur avec Bloody en longe, licol, filet, surfaix et stick. Nous faisons la même sortie mais dans l’autre sens, histoire que Bloody ne se repose pas sur ses lauriers. Alain est plus sévère avec lui pour le respect des distances.

 

Mais entre le Mistral qui souffle fort, les chiens, les voitures et un tractopelle, la sortie n’est pas de tout repos ! Bloody stresse fort et la situation requiert tout le calme et l’expérience d’Alain pour ne pas virer à la galère. Le poulain réagit plutôt bien, vue la situation. Puis nous quittons la partie la plus délicate de la route pour nous engager sur le chemin du retour.

Nous passons devant le fossé que Bloody avait refusé de franchir la séance précédente. Alain lui propose de nouveau l’exercice. Nous restons plus d’une demi-heure mais Bloody refuse de le franchir. Il accepte de se mettre au fond du fossé, mais pas de passer de l’autre côté. Alain accepte cette réponse, fait passer un autre fossé à Bloody et un peu plus loin, le met dans une situation où il est obligé de franchir un fossé similaire au premier.

Finalement nous rentrons à la maison et Alain emmène Bloody dans la carrière. Il le fait tourner quelques minutes en longe puis fixe une longue rêne au licol et la fait passer dans l’anneau du surfaix. Le flot de la rêne traîne au sol. Alain fait marcher Bloody en ligne droite puis en cercle pour que la rêne vienne au contact des postérieurs. Le poulain ne bronche pas et donc Alain fait la même chose avec la seconde longue rêne. Tout se passe bien. Il a gagné le droit de travailler aux longues rênes, la séance prochaine !!

Sixième séance, le 16/04/2014

 

Objectif de cette séance

  • Découverte des longues rênes.

Matériel

 

  • Poulain en licol et par-dessus filet.

  • Longe, stick, chambrière et surfaix.

  • Séance en carrière.

Déroulement de la séance

Alain commence par quelques tours en longe aux deux mains, au pas et au trot. Il teste l’obéissance du poulain en le longeant aux endroits qui posent généralement problème. Bloody retente une fois de taper Alain puis cède et fonctionne correctement.

 

Alain lui met une première rêne comme il l’avait fait à la fin de la séance précédente. Il continue de longer et comme tout se passe bien il met la seconde rêne qu’il ne passe pas dans l’anneau du surfaix. Il longe à présent avec une rêne dans chaque main et apprend au poulain à accepter que le dresseur se trouve maintenant derrière lui. Il a le contrôle de la bouche à présent comme s’il était à cheval. 

Bloody parvient rapidement à comprendre le fonctionnement et Alain passe la seconde rêne dans l’anneau du surfaix. Puis il reprend les mêmes exercices. Le poulain se promène dans toute la carrière en passant d’une main à l’autre.

Pour finir la séance, Alain le ramène aux longues rênes jusqu’à la barre d’attache !

 

Les principes

 

  • Ne jamais démarrer une séance sur un nouvel exercice mais commencer par des exercices que le poulain connaît pour tester son attention et son respect.

  • Etre très progressif dans les exercices nouveaux.

Mes impressions

 

 

Je souhaitais depuis longtemps découvrir le travail aux longues rênes. Je suis enthousiasmée mais il est évident que c’est un travail qui demande un véritable apprentissage et supporte certainement très mal l’approximation.

Septième séance du 22.04.2014

 

  • Objectifs de cette séance

    • Poursuivre l’obéissance aux codes mis en place

    • Consolider les acquis aux longues rênes

    • Première expérience au montoir

     

    Matériel

    • Poulain en filet simple sans muserolle, avec mors à aiguilles/ longues rênes puis longe de licol pour la monte/ stick

    • Séance en carrière pour se « remettre » de la précédente séance en extérieur

     

Exercices proposés

  • Marche en carrière en longues rênes

  • Trot en carrière en longues rênes

  • Première expérience au montoir, en « sac à patates », à l’arrêt pour commencer, puis quelques foulées de pas en fin de séance

 

Actions du poulain / réactions d’Alain

 

  • Le poulain se défend très peu de manière manifeste au début de la séance. Le pas est lent, mais Alain explique soigneusement qu’il est dans l’intérêt du couple de ne pas le presser davantage. Au fur et à mesure, l’allure va se délier.

  • S’il ne lui impose pas de direction précise, Alain va systématiquement à l’encontre des volontés du poulain. Les demi-tours sont larges pour ne pas punir le poulain, à l’inverse d’un tracé plus serré.

  • Bloody a tenté néanmoins quelques accélérations au trot quand Alain lui a laissé plus de possibilités de se porter en avant ; mais les défenses restent brèves, et le poulain est assez rapidement remis dans l’exercice.

Nouveauté de la séance : première expérience au montoir pour Bloody. Alain commence par habituer Bloody au poids d’un humain contre son épaule, avant d’appuyer sur son dos. Il y prend ensuite appui et enchaîne des petits sauts. Le poulain reste calme. Par trois fois, il tentera de se hisser sur son dos, mais le poulain se défend, il bouge, râle, envoie les pieds. Après une remise à l’ordre à l’aide du stick, Alain prend une chaise pour s’en servir de montoir.

Le résultat est concluant, le voilà dessus. Il tente de lui faire esquisser quelques foulées de pas, mais le poulain se défend à nouveau (et casse la chaise, au passage). Finalement, Alain parviendra à le faire marcher tout en étant sur son dos sans qu’il ne se défende.

Huitième séance du 23/04/2014
 
* Objectifs de cette séance :
 
- Première sortie en longues rênes
- Poursuivre l'apprentissage au montoir
 
*Matériel
 
- Poulain en filet simple sans muserolle, avec mors à aiguilles / longues rênes / stick
 
*Exercices proposés
 
- Détente au pas en carrière
- Première sortie en extérieur en longues rênes sur une portion de route relativement à l'écart de la circulation
- Retour en carrière pour le montoir
 

 

*Déroulement de la séance
 
- Bref passage en carrière pour faire reprendre au poulain le contact avec les longues rênes. Le train est dès le début bien meilleur que celui de la séance précédente.
 
- Au bout d'une dizaine de minutes, Alain conduit le poulain hors de la carrière pour sa première sortie en extérieur en longues rênes. Le poulain est quelque peu réticent à marcher seul en tête; il tente de tourner pour se coller aux humains qui marchent en arrière, ne marche pas droit, se heurte aux cyprès qui bordent le chemin...
 
Alain le remet sans cesse en avant lorsque le poulain tente de faire demi-tour; sinon, il le laisse s'arrêter, regarder les alentours, avancer à son rythme. Au bout d'une avancée laborieuse de quelques minutes, le poulain, bien que flottant, reprend ses marques et se porte enfin en avant.
Le reste de la sortie se déroule à peu près selon le même schéma : à l'aller, le poulain est légèrement flottant, Alain le remet systématiquement droit. Il le laisse s'arrêter pour regarder autour de lui et prendre connaissance de son environnement. Il n'intervient de manière plus active que lorsque le poulain tente de faire demi-tour.
 
Le retour est en revanche davantage "sportif". Bloody tire, toujours sur l'oeil quoique moins flottant; il finit néanmoins par bondir en l'air et casse une des longues rênes. Alain parvient à le remettre au calme, mais est contraint de faire marcher le poulain en main sur quelques mètres le temps qu'il s'apaise réellement. Bloody se défendra à nouveau quelques minutes plus loin, mais cette fois-ci de manière plus passive : le poulain essaye de s'échapper sur le côté, refuse d'avancer, recule...
 
Mais n'est pas aussi agressif que la fois précédente. Alain parviendra au bout de quelques minutes à le remettre en marche, dont quelques pas se feront en main. La fin de la séance se fera néanmoins en longues rênes (rafistolées) et avec un poulain qui commence à trouver des solutions. 
Malgré quelques véhicules croisés et pour lesquels le poulain a très bien réagi, nous n'avons rien rencontré de notable.
 Retour en carrière pour le montoir. Le poulain se laisse plutôt bien faire au début, accepte qu'Alain monte sur son dos aidé d'un rondin de bois en guise d'appui; il va néanmoins régir un peu plus violemment quand on lui demandera quelques foulées de pas.
 
Après quelques essais peu fructueux ponctués de deux ou trois glissements du cavalier, Bloody accepte finalement de faire l'équivalent d'une longueur de carrière sans trop de réticences. Alain décide de le reconduire à son parc, toujours en sac à patates sur son dos.
 
Le poulain refuse finalement de couvrir les deux derniers mètres, recule, ne veut pus avancer, essaye de faire descendre de force son cavalier. Alain parvient à rester sur le dos du poulain, lui fait faire demi-tour sur quelques mètres avant de le représenter; le poulain acceptera finalement de marcher jusqu'à la porte de son parc.
 

Neuvième séance, le 05/05/2014

 

Objectifs de cette séance

  • Sortir le poulain à l’extérieur, en longues rênes.

  • Poursuivre le travail au montoir.

     

    Matériel

     

  • Poulain en filet.

  • Surfaix, longues rênes et stick.

Déroulement de la séance

 

Nous allons chercher Bloody dans son parc. Il va directement se faire caresser par Alain avant de faire la même chose avec moi. On peut vraiment dire que le courant passe !

 

Nous partons directement en extérieur avec le poulain en longues rênes. La première partie se passe très bien. Le chemin est connu et il n’y a pas de difficultés particulières. Bloody marche détendu. Les choses se compliquent quand on arrive au croisement avec la grande route. Fossé, voitures, stop et bande de goudron plus foncé. Bloody cherche à faire demi-tour et se bloque plusieurs fois. Alain redemande autant de fois que nécessaire. Il ne reprend le poulain en main que lorsque le danger est trop important.

Nous poursuivons la sortie en passant par une route inconnue. Même réaction du poulain que précédemment mais Bloody repart assez vite.

 

Il sent le retour et a tendance a accéléré. Par deux fois, à deux embranchements, Alain l’oblige à tourner le dos à la maison sur plusieurs mètres pour tester son obéissance. Le poulain coopère.

 

 

Retour à la maison, Bloody se décontracte, le stress est monté assez fort. Quelques tours en carrière au trot, Bloody est royal et gagne le droit d’arrêter. 

Mais la séance n’est pas tout à fait finie ! Il y a encore le montoir. Les deux séances précédentes ont été assez difficiles. Alain enlève sa ceinture pour ne pas blesser Bloody puis se met sur son dos, en sac à patates, à partir d’un petit montoir. Aujourd’hui, Bloody accepte le poids du cavalier sans se défendre et se laisse diriger au pas jusqu’à son parc.

 

Les principes

  • Veiller à ce que les longues rênes ne passent pas sous le couard.

 

 

Dixième séance, le 12/05/2014

Objectifs de cette séance

 

  • Sortir le poulain à l’extérieur, en longues rênes.

  • Poursuivre le travail au montoir.

     

Matériel

 

 

  • Poulain en filet.

  • Surfaix, longues rênes, stick et chambrière.

Déroulement de la séance

 

Le poulain « habillé », nous partons directement en extérieur. Bloody est impatient et Alain lui impose quelques arrêts, immobilité.

 

Nous longeons le chemin et quand Bloody comprend que nous allons quitter la maison, il fait un énorme caprice. Il veut manifestement se débarrasser de l’homme qui le contraint (en l’occurrence Alain) et multiplie les défenses : reculer, tenter de coincer Alain contre la clôture, demi-tour, etc… Alain ne cède pas et nous restons bloquer un long moment.

 

Finalement Bloody cède et accepte de s’engager sur la route. Ce « bras de fer » n’aura pas été inutile car, à partir de ce moment-là, le poulain va être très obéissant.

La sortie se déroule sans incidents notoires et Bloody passe même sans problèmes par des chemins inconnus.

 

 

De retour à la maison, Alain prépare le poulain pour le montoir. Bloody bouge beaucoup ce qui complique l’exercice. A un moment, il met le pied dans la caisse qui servait de montoir à Alain et se coince le pied, petit séquence émotion ! Mais tout rentre dans l’ordre, Alain se met en sac à patates sur son dos et le dirige sur le chemin. Puis demi-tour, et nous revenons.

 

Alain s’allonge à plat ventre sur son dos et frotte la croupe de Bloody avec ses jambes. Manifestement, les longues rênes l’ont bien désensibilisé car il ne bronche pas. Alors Alain l’enfourche.

 

Bloody vient de passer du stade de cheval au stade de monture !!

Les principes

 

  • Quand le cheval ne marche pas droit, contrarier systématiquement ses mouvements : s’il va à gauche, reprendre tout de suite sur la rêne droite et vis-versa.

     

     

  • Si le cheval refuse d’avancer et cherche à coincer son dresseur, utiliser plutôt une chambrière qu’un stick pour garder une distance de sécurité et le renvoyer dans le mouvement en avant.

     

  • Ne pas céder quand le cheval refuse de faire quelque chose qu’il sait faire.

Mes impressions

 

Je suis soulagée que Bloody, malgré son envie, n’ait pas cherché à botter Alain comme l’avant-dernière fois.

 

Surtout, je suis très heureuse qu’Alain ait pu, pour la première fois, monter sur son dos.

 

 

Onzième séance, le 30/05/2014

 

Objectif de cette séance

  • Poursuivre le travail monté en carrière

Matériel

 

  • Poulain en filet avec une longue rêne attaché des deux côtés pour en faire des rênes normales et une longe.

  • stick 

Déroulement de la séance

 

 

Alain se met en sac à patates sur Bloody et le dirige vers la carrière. Il marche, demande quelques arrêts/immobilité, repart et change de main. Le poulain ne marche pas droit et Alain est obligé de le plier fort pour qu’il ne l’emmène pas dans les fils.

 

Mais à un moment, Bloody contraint Alain à descendre en lançant les pieds et quand il veut remonter, le poulain se colle à lui et le bouscule. Alain le stick fermement sur le chanfrein et remonte sur son dos.

 

Puis il l’incite à prendre le trot. Bloody ne comprend pas tout de suite ce que veut Alain et il a besoin d’encouragements de la voix et de stimulations jambes d’un côté et coude/ main de l’autre.

 

A plusieurs reprises, Bloody lance les pieds. Au bout d’un moment, il comprend l’exercice et accepte la contrainte.

Il trotte de façon plus fluide et régulière. Si la position « sac à patates » est très intéressante d’un point de vue de la sécurité, elle semble très inconfortable.

 

Pour finir, Alain immobilise le poulain et passe sa jambe par-dessus sa croupe. Il le fait marcher dans la carrière aux deux mains. Plusieurs fois, le poulain se défend en ruant, Alain ne crie pas mais se remet en sac à patates et lui fait faire un tour au trot.

 

Au bout d’un moment, Bloody arrête de se défendre quand Alain est à califourchon. Il le ramène alors tranquillement dans son parc, toujours à califourchon.

Les principes

  • Quand le cheval ne marche pas droit, contrarier systématiquement ses mouvements : s’il va à gauche, reprendre tout de suite sur la rêne droite et vis-versa.

  • Laisser un peu de temps au cheval pour trouver les réponses attendues.

 

 

Douzième séance, le 06/06/2014

 

Objectif de cette séance

  • Poursuivre le travail monté en carrière

Matériel

 

  • Poulain en filet avec une longue rêne attaché des deux côtés pour en faire des rênes normales et une longe.

  • stick 

Déroulement de la séance

 

 

Alain prépare le poulain et le dirige vers le montoir. Bloody bouge beaucoup et ne coopère pas.

 

Alain insiste et se met en sac à patates sur son dos. Il le dirige dans la carrière. Bloody marche activement mais reste très serein.

 

Il ne cherche pas comme la fois précédente, à coincer Alain dans les fils. Alain met en place ce qu’il appelle « l’arrêt de sécurité ». Cet arrêt d’urgence consiste à attirer très fermement la tête du cheval vers son épaule ce qui l’immobilise immédiatement.

 

Bloody réagit correctement, mâche tranquillement son mors et s’immobilise chaque fois qu’Alain le lui demande. 

Alain le met alors au trot. Bloody hésite un peu mais comprend vite ce qu’on lui demande. Pour trotter, Alain utilise sa jambe d’un côté et sa main de l’autre.

 

Comme Bloody se comporte bien, Alain l’immobilise et passe sa jambe pour l’enfourcher. Le poulain reste calme et Alain le met au pas.

 

Il le fait souvent changer de main en utilisant sa jambe extérieure pour tourner. Alain est satisfait et met fin à la séance en le ramenant en sac à patates puis à califourchon jusqu’à son parc.

Les principes

  • Utiliser la jambe extérieure pour tourner plutôt qu’une jambe intérieure.

  • Garder les mains un peu hautes pour agir sur les commissures des lèvres et pas sur les barres. L’idée étant de respecter au maximum la bouche.

 

 

Treizième séance, le 10/06/2014

 

Objectif de cette séance

  • Poursuivre le travail monté en carrière

Matériel

 

  • Poulain en filet avec une longue rêne attaché des deux côtés pour en faire des rênes normales et une longe.

  • stick 

Déroulement de la séance

Nous allons chercher le poulain dans le grand parc pour le ramener à la barre d’attache. Je n’ai pas pris de stick et à un moment Bloody me bouscule. Je tente de le repousser mais je m’en sors difficilement.

 

Alain prend le relais et corrige fermement le poulain qui n’apprécie pas vraiment. Nous le préparons et Alain le dirige vers le montoir. A la séance précédente, le montoir avait été assez compliqué. Là, Bloody se laisse faire sans problème.

 

 

Vu l’heure et la chaleur, Alain et moi espérons que le poulain va être coopératif et la séance courte !

 

Erreur grossière, il nous réserve une de ses pires séances ! 

Alain, en sac à patates, le fait marcher aux deux mains en vérifiant « l’arrêt d’urgence ». Il le met rapidement au trot et veut le faire passer dans un coin.

 

Bloody prend ce prétexte pour se fâcher. Il refuse obstinément d’aller dans le coin, rue, se met debout, entraîne Alain vers la sortie, ronfle de colère et tente de se débarrasser d’Alain de toutes les façons imaginables.

 

 

 

La séance se poursuit aussi longtemps que le poulain refuse de céder. Alain ne veut pas que le poulain se sente vainqueur et insiste donc patiemment. Il met pied à terre à deux reprises et remonte.

 

Au bout d’une heure, il obtient du poulain une réponse plus positive et met fin à la séance. 

Les principes

  • Ne jamais laisser le poulain prendre le dessus. Rester très calme mais ne pas céder avant lui.

  • Ne pas commencer une nouvelle séance là où on l’a arrêtée la fois précédente. Vérifier toujours les acquis.

     

     

Mes impressions

 

Je suis très déçue du comportement du poulain. J’ai l’impression qu’il a fait un grand bond en arrière. Malgré tout, je suis soulagée de voir qu’Alain garde confiance et pourtant c’est lui qui s’est fait bien secoué.

Quatorzième séance, le 20/06/2014

 

Objectif de cette séance

  • Reprendre le travail en longues rênes pour dépasser le blocage de la séance précédente

  • Poursuivre le travail monté en carrière

Matériel

 

  • Poulain en filet et longues rênes

  • stick

  • séance en carrière

Déroulement de la séance

 

La séance précédente ayant été très conflictuelle, Alain a décidé de reprendre le travail aux longues rênes ; d’une part pour mieux maîtriser les défenses du poulain, d’autre part pour lui montrer que, lui aussi, a les moyens de l’ennuyer s’il ne montre pas plus de bonne volonté.

 

 

 

Alain le dirige dans la carrière et très vite, Bloody se bloque à nouveau dans le même coin de la carrière mais, cette fois, Alain a beaucoup plus de moyens pour le faire céder. Après plusieurs cabrioles, Bloody comprend que la rigolade est finie.

 

Alain le contraint à céder et le poulain entre dans les exercices qu’Alain complexifie au fur et à mesure. Les temps de trot s’allongent, les courbes se resserrent. Globalement le poulain réagit bien et se met sérieusement au travail. 

Alain se met alors en « sac à patates » et reprend la séance là où il l’avait laissée, la séance précédente.

 

On voit que Bloody se rappelle très bien ce qu’il avait fait dans l’angle mais le travail aux longues rênes lui a fait passer le goût des bêtises. Alain le fait marcher dans toute la carrière, aux deux mains, en insistant sur le coin difficile.

 

Tout se passe bien et il propose la même chose eu trot. Là aussi, Bloody obtempère. 

Alain l’enfourche alors et après un temps de pas, il lui demande le trot. Le poulain n’ose pas partir. Sans l’arrêter, Alain reprend la position « sac à patates » et part au trot. Puis il le passe au pas, se remet à califourchon et redemande le trot.

 

Après quelques essais, Bloody comprend ce qu’Alain attend de lui et trotte avec son cavalier à califourchon.

Les principes

  • Ne pas hésiter à reprendre le travail à pied quand ça coince. Ce n’est jamais du temps perdu.

  • A ce stade, privilégier le calme avant toute chose.

  • Complimenter fortement quand le poulain réussit un exercice difficile.

     

Mes impressions

 

 

Je suis très soulagée que Bloody ait montré qu’il était capable de corriger ses erreurs. Malgré tout, pour le moment on ne peut pas encore lui faire confiance !  

Quinzième séance
 
Objectif : 
Le poulain semble avoir une logique de progression identique d'une séance à une autre : une session conflictuelle mène, petit à petit, à une progression significative, jusqu'au prochain conflit qui mènera à son tour au progrès. Cette séance, si l'on se fie au schéma remarqué précédemment, devait être une "bonne" séance pour le poulain. Ainsi, le but de la séance est de consolider le travail précédent par une séance courte pour récompenser le cheval.
 
Matériel : 
* poulain en filet
* séance en carrière
 
Déroulement de la séance :
Comme dit précédemment, cette séance se veut courte. Alain monte très rapidement en sac à patate sur le dos du poulain, qui accepte bien mieux le montoir. S'il gigote encore un peu, il ne "couine" plus. Alain le dirige vers la carrière. Sur le chemin, le poulain doit patienter quelques instants le temps d'ouvrir un couloir bloquant l'accès à la carrière. Il se tient tranquille. Une fois arrivé, Alain marche le cheval pendant environ 15 minutes en sac à patate; quand il s'est assuré de sa disponibilité, il se met à califourchon pour le trot. Le premier départ est mitigé par rapport à la séance précédente, c'est la première fois qu'Alain le fait trotter à califourchon sans l'avoir fait trotter précédemment en sac à patates. Mais Bloody s'habitue vite et le travail au trot commence durant une bonne vingtaine de minutes. Le poulain est agréable. A la fin de la session, il parvient à tourner plusieurs fois au trot sans rompre l'allure. Alain ne recherche pas le mouvement en avant pour le moment, seulement le maintient de l'allure. La séance ayant été des plus satisfaisantes, Alain rentre rapidement le cheval au pré pour le récompenser.
 

Seizième séance, le 15/07/2014

 

Objectif de cette séance

  • Mettre la selle et le faire travailler avec.

Matériel

 

  • Poulain avec selle, filet et longe

  • chambrière

  • séance en carrière

Déroulement de la séance

 

Pour la dernière séance avant ses vacances, Alain m’annonce qu’il va aujourd’hui mettre la selle. Il prépare Bloody et pose la selle. Il le sangle en douceur et direction…la carrière.

 

Alain fait tourner le poulain dans toute la carrière et aux deux mains puis il resangle. Le poulain ne réagit pas et Alain reprend le travail en longe. Il pousse Bloody à prendre le trot. Alain fait ce travail aux deux mains, Bloody tourne beaucoup mieux à gauche.

 

 

 

Puis Alain pousse le poulain dans le trot pour obtenir un départ au galop.

Déroulement de la séance

 

Pour la dernière séance avant ses vacances, Alain m’annonce qu’il va aujourd’hui mettre la selle. Il prépare Bloody et pose la selle. Il le sangle en douceur et direction…la carrière.

 

Alain fait tourner le poulain dans toute la carrière et aux deux mains puis il resangle. Le poulain ne réagit pas et Alain reprend le travail en longe. Il pousse Bloody à prendre le trot.

 

Alain fait ce travail aux deux mains, Bloody tourne beaucoup mieux à gauche.

 

 

 

Puis Alain pousse le poulain dans le trot pour obtenir un départ au galop.

Dix-septième séance, le 06/08/2014

 

Objectif de cette séance

 

  • Poursuivre le travail monté en carrière.

     

Matériel

 

  • Poulain en filet

  • stick

  • séance en carrière

     

Déroulement de la séance

 

Alain se met directement à califourchon et se dirige vers la carrière. Il marche d’abord à main gauche. Bloody met beaucoup de poids sur la main et Alain le redresse par une succession de demi-arrêts. Petit à petit, le poulain se rééquilibre.

Mais il est tendu et cherche à entraîner Alain dans les coins ou dans les fils. Alain continue l’exercice en changeant souvent de main. Au bout d’un moment Bloody se détend, marche d’un pas plus ample et détendu. Son équilibre est meilleur et il ne cherche plus à entraîner Alain dans les coins.

 

 

Alain passe alors au trot en privilégiant les lignes droites car Bloody a beaucoup de mal encore à gérer les courbes. Il l’incite à allonger le trot et le poulain se prend petit à petit au jeu. Il parvient même à faire quelques courbes en maintenant le trot.

 

 

Puis Alain ramène Bloody dans son parc, toujours à califourchon. Il rentre dans le parc malgré la présence des deux autres chevaux qui viennent voir ce qui se passe. J’ai peur que ça parte dans tous les sens mais Alain sent le poulain dans de bonnes dispositions allant même jusqu’à le mettre au trot.

 

Après avoir marché et trotté un moment dans le parc, Alain me dit que si Bloody accepte sans faire d’histoires de ressortir du parc, nous mettrons fin à la séance. Bloody sort, royal, sans un regard pour les potes !! Le grand jeu quoi !

Les principes

  • Garder les rênes mi- longues pour inciter le poulain à se tenir tout seul, sans tirer ni mettre trop de poids sur les épaules. Utiliser les demi-arrêts si besoin.

  • Attendre que le poulain se détende vraiment pour demander un exercice plus difficile.

  •  

Mes impressions

 

Bloody a fait une excellente séance. Ce poulain c’est docteur Jekyll et Mr Hyde ! 

 

Dix-huitième séance, le 11/08/2014

Objectif de cette séance

 

  • Poursuivre le travail monté en carrière.

     

Matériel

  • Poulain en filet et à cru

  • stick

  • séance en carrière

     

Déroulement de la séance

 

Alain met le poulain au pas, à main droite (là où ça coince !), en rectifiant tout de suite l’équilibre quand le poulain en a besoin. Il teste la soumission en passant dans les endroits (coins, porte, parc avec maman) où Bloody a l’habitude de faire des caprices.

 

Le poulain réagit très bien et marche détendu et actif. Alain passe fréquemment sur des barres au sol et change de main. Puis il le met au trot, en recherchant comme l’autre jour rythme et impulsion. Il incite le poulain a gardé le trot dans les virages. C’est plus difficile à droite qu’à gauche mais Bloody comprend ce qu’Alain attend de lui.

 

Ensuite, Alain essaie de déplacer les épaules en utilisant la jambe intérieure à la sangle et la rêne extérieure. Il félicite le poulain dès qu’il lui donne la réponse qu’il souhaite. Petit à petit, Bloody comprend l’exercice qu’Alain effectue aux deux mains.

Le poulain ayant été très coopératif, Alain le ramène dans son parc, toujours sur son dos.

 

 

Les principes

 

  • Garder les rênes mi- longues pour inciter le poulain à se tenir tout seul, sans tirer ni mettre trop de poids sur les épaules. Utiliser les demi-arrêts si besoin.

 

 

Dix-neuvième séance, le 20/08/2014

 

Objectif de cette séance

 

  • Travailler avec la selle

     

     

Matériel

 

  • Poulain en filet et à cru puis sellé

  • stick

  • séance en carrière

Déroulement de la séance

 

Dans un premier temps, Alain commence la séance à cru. Il se méfie car Bloody, aujourd’hui, n’a pas l’air d’être bien décidé. Il le met au pas, à main droite et vérifie la soumission du poulain en passant dans tous les endroits problématiques.

 

Bloody ne coopère pas franchement et profite des coins pour chasser des hanches et se dérober à la demande. Alain plie fortement le poulain pour l’obliger à tourner et garder du contrôle. Il change souvent de main et n’a pas besoin aujourd’hui de rectifier beaucoup l’équilibre, le poulain se tenant assez bien. Puis il le passe au trot et travaille jusqu’au moment où il sent que le poulain lâche prise. Ensuite, Alain selle Bloody et le fait marcher au pas en équilibre sur un étrier en faisant contrepoids de l’autre côté.

Tout se passe correctement et Alain se met normalement en selle. Bloody marque le changement en se crispant un peu mais continue de marcher. Après un petit moment, Alain se remet en équilibre pour demander le trot.

 

Bloody est surpris et saute en l’air forçant Alain à descendre. Alain reprend l’exercice sans le sanctionner et Bloody accepte de trotter.

Les principes

  • Finir toujours la séance par un exercice permettant de préparer la séance suivante.

     

Mes impressions

 

 

Je suis très contente car Alain m’a annoncé que lundi je pourrai monter Bloody au pas !  

Vingtième séance, le 25/08/2014

 

Objectif de cette séance

  • Monter pour la première fois mon cheval

Matériel

  • Poulain en filet et à cru

  • stick

  • séance en carrière

     

Déroulement de la séance

 

Je préviens Alain de la séance ratée aux longues rênes que j’avais tenté la veille avec Bloody. Connaissant le poulain, Alain se doute qu’il va y repenser et vouloir en profiter. Il démarre donc la séance en sac à patates, le plie dès qu’il se défend et le contraint à se mettre sérieusement au travail.

 

 

Puis, il passe à califourchon, le marche et le trotte. Bloody oublie petit à petit ses envies de bêtises. Alors Alain me dit de me préparer pour monter. Je me mets d’abord en sac à patates au montoir pendant qu’Alain le tient. Ensuite, j’enjambe et me voilà dessus pour la première fois !

 

J’essaie de me rappeler tout ce que j’ai appris avec Alain depuis six mois. Je prends contact avec le poulain en écoutant les conseils d’Alain qui me suit pas à pas et m’aide à découvrir le fonctionnement de Bloody. Une erreur de ma part dans un angle mais tout se passe bien et nous mettons fin à la séance.

Mes impressions

 

 

 

 

Beaucoup d’émotions et de bonheur pour cette vingtième séance. Un grand jour ! MERCI Alain !

30 ème séance

 

Nous voilà à la fin du débourrage de Bloody, il est devenu très coopératif. Il est monté aux 3 allures en carrière. Sa propriétaire veut se diriger vers la discipline du dressage, donc j'ai commencé à mettre quelques exercices en place afin de partir sur de bonnes bases.


Tout les chevaux sont différents , Bloody m'a demandé beaucoup d'attention et de temps afin qu'une relation solide se créé, mais 8 mois ce n'est qu'une petite période dans sa vie et celle de sa cavalière.

Je préfère jouer la carte de la sécurité et non celle du rendement, on peut débourrer des chevaux en quelques heures, dans un temps très court, mais tout dépend le niveau du cavalier et de l'idée que l'on a de cette activité.

 

Je vais suivre les progressions de ce nouveau couple, et qui sait, on les verra peut être un jour sur les carrés de dressage.