Bob

objectif: débourrage attelage et monte

 

Bob est un cheval de trait 100%  Belge :-), né le 10 juillet 2008, hongre. Environ 1,70m et 850kg. 

 
Il est très doux et probablement grand travailleur (comme sa mère). J'ai tout le matériel nécessaire et je peux facilement faire un rond dans le pré. Qu'est ce qu'il connait déjà? Pas mal de choses pour un débutant: on se promène ensemble dans les petits sentiers des alentours (au licol), il a un peur des voitures (sauf la notre) et des motos , il traverse les ponts, marche le long des ruissaux, il monte aisément dans le van, se laisse brosser et doucher, pas de souci avec le maréchal-ferrant, il se laisse mettre la selle et le harnais.

 

Vous voyez, je m'en occupe pas mal... parce qu'il est bien facile. Quand je relis mes phrases je me dis: t'es comme une maman qui parle de son enfant: le plus beaux, le plus gentil... Mais bon, à vous de découvrir ses vices...

 

Comme je suis Flamande, Bob ne connait que le Flamand. On devra donc tout les 2 se mettre à un vocabulaire technique Français!

 


Le trait belge, parfois encore nommé brabant ou brabançon, est une race de cheval de trait originaire de Belgique, née de la fusion de plusieurs races de chevaux de traction en 1886 : le brabançon (le plus lourd), le condroz (modèle moyen), et l'ardennais belge (le plus léger). Elle connait un grand succès durant l'ère du cheval de trait, exportée dans de nombreux pays, dont les États-Unis où elle fait souche sous le nom de Belgian. Comme pour toutes les races de trait, la motorisation de l'agriculture a provoqué un net recul de son élevage.

1ere séance :.l'objectif de cette séance était de faire connaissance avec mon nouvel élève, il est assez impressionnant physiquement et ce qui m'a surpris le plus c'est son énergie; Vu que je l'éduque pour l'attelage, Bob devra apprendre la patience et l'immobilité dans toutes les situations, donc mon travail va être de l'habituer a tout ça. L'important est qu'il soit en confiance et qu'il respecte les règles. Le premier contact me rend confiant et une nouvelle histoire est à écrire.

2eme séance :.Vérification des acquis à la longe et apprentissage des longues rênes.

Pour l'instant je travaille avec un licol éthologique, le poulain est calme et sans défense, il a très bien réagi. Pour l'instant je suis dans l'observation et chaque demande est bien réfléchie.

 

Je souhaite garder la fraicheur de mon poulain, et lorsque les choses semblent simples je ne vois pas pourquoi les compliquer.

 

A la fin de la séance je lui ai pris les pieds, car le soucis avec ces chevaux lourds est de les rendre légers sur 3 pieds. Dans l'ensemble ça va, si je le fais à chaque séance il progressera.

3eme séance :.Vérification des acquis aux longues rênes dans le rond de longe et apprentissage du mors. Le poulain réagit très bien donc nous avons travillé dans le parc en dehors du rond. Les débuts ne sont pas facile, l'arrêt à la voix fonctionne à la perfection, mais la direction est encore un peu raide.

 

A la fin de la séance j'ai commencé à l'habituer à resister à la pression au dessus du pli de la fesse; C'est à cet endroit que l'avaloire* viendra se palquer.

 

  * L’avaloire (nom féminin) a pour but d’empêcher la voiture de toucher le cheval lors d’un ralentissement, d’un arrêt, d’une descente ou d’un reculer.
Lorsque le cheval ralentit, par exemple quand il passe du trot au pas, la voiture continue d’avancer à sa vitesse initiale. Les brancards avancent donc le long des flancs du cheval jusqu’à ce que les courroies de reculement se tendent, amenant l’avaloire au contact des fesses du cheval. En s’appuyant sur les fesses du cheval, l’avaloire retient les brancards de la voiture, donc la voiture elle-même, et ainsi la ralentit. Au même moment, on peut observer que les traits se détendent. Lorsque la voiture s’adapte à la nouvelle vitesse du cheval, la courroie de reculement se re-détend et la traction reprend.

4eme séance :.sortie en extrérieur avec les longues rênes. Les premières fois ce n'est pas facile, mais il faut qu'il puisse connaitre parfaitement son environnement avant de passer à l'étape suivante.

 

Pour l'instant il panique lorsque qu'un véhicule arrive derrière lui. D'ailleur le fait de sortir les premiers temps sans oeillères, permet, à mon avis, au cheval d'analyser ce qui l'entoure et de se familliariser avec tout ces nouveaux éléments.

 

Bob a testé un peu l'immobilité, mais rien de méchant, puis ça fait beaucoup de chose à gérer en même temps. Maintenant chaque séance se fera en extérieur et au retour je consacrerai quelques minutes au débourrage monté.

5eme séance :.sortie en extérieur avec les longues rênes. Il est toujours aussi énergique mais cete fois ci, il est resté plus calme à la croisée des véhicules. Il teste encore un peu l'arrêt, mais il semble avoir compris.

 

De retour aux écuries, j'ai commencé le montoir en sac à patate, se fut sportif, il est grand et large. Il a un peu bougé mais c'est normal pour la première fois, à la fin de la séance il est resté immobile sans stresser.

6eme séance :.sortie en extérieur avec les longues rênes. L'évolution est très nette, il ne bouge pratiquement plus à la croisée des voitures et il respect l'immobilité à l'arrêt.

 

Au retour j'ai retravaillé le montoir, il était plus calme; Ce n'est pas un cheval difficile mais il a du caratère, il est important de resté sur la même ligne de conduite.

 

Un cheval a besoin de repères, et chaque demande doit être simple et claire.

7 eme séance :.Sortie en extérieur avec les longues rênes. Nous nous rapprochons de plus en plus de la ville et les difficultés s'accroissent.

 

Il est en confiance et  il ne réagit pratiquement plus aux voitures que nous croisons.

 

Au retour j'ai continué ma séance de montoir, il a été parfait, à peine surpris. Pour l'instant tout se passe à merveille, donc je vais continuer dans ce sens.

8 eme séance :.Sortie en extérieur à cru en sac à patate. La séance fut assez sportive, mais dans l'ensemble je suis satisfait. Il respecte bien l'immobilité mais lorsqu'il stress il fuit vers l'avant. Au montoir il teste un peu mais ce soucis devrait se règler dans peu de temps.

 

Bob progresse mais il faudra que je sois très précis et assez exigeant dans mes demandes si je veux pas qu'il prenne le dessus.

9 eme séance :.Apprentissage d'un nouveau matériel " le palonnier". Mon objectif est de le désensibiliser aux bruits qui seront derrière lui. L'ennemi d'un cheval est la peur, et ce qu'il n'analyse pas peut le rendre dangereux. En attelage il n'y a pas le droit à l'erreur, donc un des premiers exercices consiste à lui faire tirer un objet bruyant.

 

Si j'utilise un palonnier* et non une palette ou un pneu ce n'est que pour le coté maniabilité en cas de panique; Je demande en général au propriétaire de se mettre derrière (à une distance de sécurité nécessaire) et de lever ou de baisser l'objet en fonction des réactions du cheval.

 

En général le poulain se trouve assez vite en confiance et la personne derrière détache ses longes. La prochaine étape sera de vérifier cet exercice et si Bob réagit bien je le guiderai avec les longues rênes.

 

* Le palonnier est une pièce mobile en fer ou en bois, fixée par un axe central à l'avant de la voiture. On y attache les traits.
Il suit le mouvement des épaules du cheval et peut donc éviter de le blesser par un jeu exagéré du collier et de la bricole. Il limite les oscillations latérales de la voiture. Il doit être fort pour ne pas casser dans les secousses.
Il est inventé vers 1600. Avant on attachait les traits sur les brancards pour un attelage à un (près de la voiture) ou sur une volée pour un attelage à un ou en paire (traverse de bois placée à l'avant d'un avant-train tournant, comportant quatre paumelles servant à fixer les trait).

 

 

 

10 eme séance :.vérification des acquis avec le palonnier. Aujourd'hui j'ai travaillé Bob avec son filet d'attelage; Vu qu'il y a des oeillères la forme de l'excercice change, il faut qu'il se referre à la voix. Il a très bien réagi et la prochaine fois nous pourrons sortir à l'extérieur.

11 eme séance :.sortie en extérieur avec le palonnier et apprentissage des brancards.Il a été parafit le bruit ne le stress plus.

Au retour j'ai installé des brancards en PVC afin de l'habituer à tourner en étant encadré. Il est prêt pour être attelé mais avant je vais le sortir encore une fois en ville avec les longues rênes et les brancards.

12 eme séance :.sortie en extérieur avec les brancards, au retour j'ai confié les guides à Linda,sa propriétaire. Le poulain se comporte très bien, il est énergique mais gérable, demain nous irons dans le village afin de vérifier les acquis avant d'atteler définitivement.

13 eme séance :.sortie en extérieur dans le centre de Donzère. Il a bien réagit. Certe il était stréssé mais grace à cette séance je sais qu'il est prêt pour recevoir la voiture. Ensuite un autre travail va commencer.

 

Peut être, vous êtes vous posé la question : pourquoi lui mettre des brancards en PVC?

 

Tout simplement pour une question de sécurité et un confort d'utilisation. Il est arrivé que le poulain ait voulu reculer et heurter les trottoirs, mais grace à ce matériel les brancards se sont cintrés sans casser.

Puis l'avantage du poids m'a permi de les manipuler d'une main.

 


14 eme séance :.mise en situation avec la voiture d'attelage, la séance s'est déroulé en plusieurs étapes.

 

fixation des brancards

fixation des traits

fixation du reculement

 

Il a très bien réagit, je suis resté à la tête, cette étape est un peu stressante mais le cap est passé.

15 eme séance :vérification des acquis en main avec la voiture attelée. Ensuite, sortie en extérieur.

 

Au début je reste à pied afin de pouvoir réagir en cas de soucis; Il a été parfait malgré un moment de stress à la croisée d'un camion de chantier.

 

Sur le chemin du retour je suis monté dans la voiture, puis se fut le tour de Linda;

 

Bob se comporte bien, il respecte l'immobilité, et il ne se retient pas pour tracter. Maintenant nous allons le sortir régulièrement et nous verrons ce qu'il faut règler.

 


16 eme séance :2 ème sortie en extérieur avec l'attelage mais avant de partir nous avons vérifié les freins et l'état général du matériel.

 

Nous nous sommes régalés bob a été parfait. Nous avons eu notre petit moment de stress lorsque nous avons croisé des vaches, se fut tendu, et par sécurité je l'ai tenu à la tête, puis le danger passé, nous sommes repartis.

 

Maintenant il va avoir deux semaines de vacances bien méritées.

17 eme séance :Aujourd'hui je ne suis pas intervenu, lynda a mené Bob toute seule. Très bonne séance, le cheval n'avait pas travaillé depuis 3 semaines et tout s'est très bien déroulé.

 

Il reste parfois un peu impatient, mais ce genre de problème se règle au fure et à mesure des sorties.

 

18 eme séance :sortie en extérieur et passage dans le centre ville de Donzère. Ce fut la sortie teste, ( vent à 80km/h ) nous avons croisé beaucoup de voitures et des camions.

 

Je suis très satisfait de voir qu'il se comporte très bien, même dans les situations de stress. Par contre il lui reste encore un petit défaut au niveau de l'immobilité, ce n'est pas encore parfait, mais on s'en approche.

 

Maintenant je vais laisser la partie attelage et terminer le débourrage monté.

 

19 eme séance : je devais continuer le débourrage monté, mais il restait encore une difficulté à résoudre: passage du barrage de Donzère. Donc nous y sommes allés.

Au premier passage j'étais à la tête, mais au retour il est passé seul. L'endroit est stressant car la structure métallique résonne sous les pieds et le bruit de l'eau est assez bruyant. Il est resté concentré et a passé le teste avec succès.

20 eme séance : 1 ère séance de monte avec la selle. j'avais la sensation dêtre sur le dos d'un cheval déjà drèssé, il répondait parfaitement à mes aides.

 

J'ai appris qu'en Belgique la plupart des chevaux de traits étaient montés avec des oeillères, donc je vais respecter cette façon de faire.

 

Concernant Lynda, je lui ai conseillé de reprendre des cours car cela fait quelques années qu'elle n'est pas remonté à cheval; Bob est tellement sensible qu'il ne faudrait pas qu'une maladresse de monte dégrade les acquis en attelage.

Cliquer sur la photo pour lire le témoignage de Linda