CHANEL

Chanel, petite jument demi-sang arabe, joueuse, très près de nous, un peu trop ronde, mais ça lui va tellement bien. Quelque peu têtue, mais très à l'écoute.


Je ne l'ai jamais contrainte, tout ce que j'ai obtenu d'elle c'était par le jeu ou la récompense, je le sais, ce n'est pas bien, pas bien du tout même.


Elles est née chez Laurence CHASTAN,( élevage de la LOZE) , je l'ai achetée à 6 mois, aujourd'hui elle a 3 ans et demi. L'heure de se mettre au travail.


Si je demande de l'aide pour le débourrage, c'est que j'ai besoin que l'on m'explique, que l'on me fasse voir. L'age passant, j'ai de plus en plus peur qu'elle se fasse mal ou même qu'elle me fasse mal et j'ai envie d'une bête facile à vivre.


Je crois que j'ai du mal à m'imposer face à elle quand il faut sortir du jeu. De plus je n'ai vraiment pas envie de la "gâcher".

Je voudrais qu'elle soit polyvalente. Avec un accent sur l'endurance. Mais j'aimerais qu'elle prenne plaisir avec moi, aussi aux bases du dressage.


Mon rêve, pouvoir sortir ma jument sur quelques petits concours et entendre l'annonce de nos deux noms au départ de l"épreuve.


Récapitulatif des deux dernières séances:


-1er jour: travail axé sur le chargement en van. 

J'essaye de la faire monter, évidement avec les barres et sans le sot de granules c'est pas une réussite. Elle entre et ressort immédiatement. Pas bien pas bien du tout!!!!!


Elle n'est pas stressée, mais elle vient juste chercher ce qui l’intéresse. Place au pro. Forcément quand Alain la prend en main, elle essaye de se dégager, elle ne comprend pas qu'elle ne monte pas seule, comme elle veut.


Je suis épatée, sans un mot plus haut que l'autre, juste aidée de petite pression de stick, elle comprend. Et quelle patience. Apres 30mn à monter et descendre du van ouvrir et fermer les portes, je démarre la voiture. Je n'ai pas la trouille, je ne suis pas seule.


La jument ne dit rien, même pas stressée. Nous roulons au pas sur 200métres, pas de probléme. Elle tape un peu des antérieurs mais rien de terrible. Comme tout se passe bien nous prenons la route à vitesse réduite tout va bien (pour tout le monde). A final aucun probléme, la jument est un peu têtue mais coopérative, que du plaisir!

2éme jour; travail en longe:


Le travail en longe se passe bien, elle essaye d'en faire un peu à sa tête mais rien de terrible. Quelques petites remises en place. Pose de la sangle pas de problème, elles est juste intriguée. Sauf que lorsqu'il faut trotter cette chose la gène. Elle fait des bonds sur place. On ne sent pas d'agressivité, juste un peu d'agacement.


La séance se termine par une remontée en van avec moi. Evidemment nous ne réussissons pas immédiatement, mais au final elle monte et reste dans le van, elle est super sympa. Encore 1 ou 2 fois et je crois que je me sentirai de le faire seule avec ma fille.

 

Merci Alain de notre part à toute les deux!!!

3 ème séance : Travail en longe, pas de difficulté particulière.

 

Début du travail en rênes longues fixées au licol.

 

Qu'est ce que c'est que ce truc qui me suit partout?

 

La jument est très intriguée, elle sent et ressent les  rênes, les mords.

 

Mais bon, si on me dit que je n'ai rien à en craindre, j'obéi.

 

Tenue en longe, les rênes traînent derrière elle. Elle est très intriguée, mais cela passe.

 

Début du travail de direction et d'arrêt. Elle comprend assez vite. Pour l'arrêt pas de problème, pour la direction c'est un peu plus aléatoire. 

Le retour à l'écurie ne se fait vraiment pas vraiment en ligne droite. Mais bon, c'est la première fois, il faut le temps d’intégrer complètement ce nouveau travail.

4 ème séance :


Début de séance un peu chaotique, Chanel a du mal à se concentrer, de plus c'est la saison des châtaignes et les chevaux mangeaient devant elle.


Vérification des  acquis de la fois dernière ( longues rênes, arrêts et marcher au pas sur toute la surface de la carrière).






En voyant Chanel aussi décontractée, Alain décide de commencer le montoir ( à cru et au licol).

 

Très bonne réaction, Chanel est intriguée mais elle accepte ce nouvel exercice sans problème,


.Nous verrons la prochaine fois si cela est acquis.

 

Séance 5 


Début de séance en carrière , reprise du travail en longe.

Aucun soucis, Jument attentive et respectueuse.

Mise du filet avec le mors.

Nous changeons donc d'exercice pour partir en balade avec les longues rênes.

Les rênes sont accrochées au licol et pas au mors.

Elle s'habitue assez vite à avoir quelque chose dans la bouche.

Elle comprend assez bien ce qui lui est demandé, même si ses arrêts ne sont pas encore bien maîtrisées.


Beaucoup de marche arrière. Elle tente d'aller voir ses copains, mais  Chanel revient vite aux ordres.


Problème pour traverser une plaque d'évacuation d'eau. Elle n'ose pas, refuse.Elle finit par passer en main plusieurs fois, puis après un long moment de "lutte" elle termine par traverser en rênes longues, mais que de difficultés entre la peur et l'envie de retrouver ses copains.

Séance 6:


Séance suivante, départ immédiat en balade à pied.

Elle est équipée d'un licol étho, avec les rênes attachées à celui-ci.

 Balade sur un petit chemin, ruisseau, avion dans le ciel, trop de stress!! Chien qui aboie

tout cela a créé du stress mais Chanel fait confiance et reste contrôlable malgré une tentative de demi tour .

La balade se passe malgré tout plutot bien.

Quelques difficultés à s'équilibrer, rien de grave.

Le retour se passe bien, et bien sur pour finir la séance, un petit retour sur la plaque d'évacuation.


Après quelques hésitations elle traverse sans l'aide d'Alain. VICTOIRE!!!!! Comme m'a dit une certaine personne, tout ce que le cheval vous donne, il ne le reprend plus. Devinez de qui je veux parler?

Séance 7

Séance de montoir. Alain a passé une heure à monter et descendre. Toujours en ""sac à patate"

. Il ne descend jamais quand le cheval s'y attend. Et pas nécessairement quand quelque chose se passe mal,

la jument est déstabilisée.

L'immobilité à l'arrêt commence à rentrer. La jument est en filet, très peu de "commande" avec les mains, plus avec le poids du corps.

Tout est encore un peu brouillon. Il faut être patient, la jument ne démarre pas au quart de tour.

Séance 8

Petit démarrage doux, en main.

A nouveau, monte en "sac à patate".

La jument est à l'écoute, teste un peu. Puis, part correctement.

Un peu plus de direction dans les mains. La jument applique ce qu'elle a appris la fois précédente.

Passage sur le petit chemin de terre, tout va bien, la descente est maîtrisée.

Monte à califourchon, Chanel est un peu perturbée, elle a du mal à gérer le poids de son cavalier

Séance très agréable, dans laquelle la jument a vraiment appliqué tout ce qu'elle a appris la fois précédente.

9 éme séance

Alain m'explique qu'aujourd'hui la séance sera courte.

En effet, il a décide de poser la selle.

Donc, début du travail, la jument est sellée, les étriers sont remontés, pour qu'ils ne lui tapent pas dans les coudes.

Elle ne bouge pas.

Le travail commence en longe, là elle réagit un peu plus, mais sans partir en "rodeo".

Elle finit par s'habituer à la selle, elle est bien au travail, elle s'arrête correctement.

Alain finit par monter en "sac à patate", pas de réaction de défense de la part de la jument. Il se met à califourchon, la jument est intriguée mais ne bouge pas.

Arrêt du travail, tout s'est bien passé.


10 éme séance



Alain m'annonce qu'aujourd'hui c'est le grand jour, je vais monter sur ma jument, super!!!

Alain la selle, serre la sangle, no problémo.

Départ à pieds pour tous les trois, pendant 15mn.

Ensuite Alain monte, pas de souci.

Il me dit que c'est mon tour, trop super! Je monte sur ma jument,

comme si c'était la première fois que je montais à cheval.

Je n'ai pas les codes avec elle, je ne sais pas trop quelle manette  actionner.

Toutes mes erreurs provoquent chez elle une réaction.

Mauvais équilibre, elle s'arrête, mains mal positionnées, plus de direction.

Et, surtout y aller mollo avec les jambes, trés compliqué pour moi qui ait l'habitude de pousser avec les jambes et le bassin.

 

En résumé, deux ans d'attente pour enfin toucher le graal, monter sur ma jument.

Mais rien est gagné il va falloir que je trouve à quoi correspondent toutes les manettes qu'Alain à actionné.

Dernière intervention

d'Alain sur 2015



Nous convenons qu'aujourd'hui, il est inutile de monter sur la jument, car de l'hiver elle ne sera pas montée.

Donc, scéance de van. Indispendable lors du débourrage.

Car que faire d'un poulain bien débourré qui ne veut pas embarquer?

Trop dommage de se gâcher la vie à savoir, si oui ou non, notre compagnon à 4 pattes sera décidé à voyager ou pas!!!!

Donc sur les conseils d'Alain, je prends ma jument et la présente face au van ouvert.

Bien sur pour a première fois c'est loupé. Je me précipite trop, je la corrige quand il ne faut pas, alors qu'elle a une simple réticence.

Nous reprenons. Je la représente, Nous nous arrêtons à l’entrée du van,

je lui met la longe sur l’encolure, une légère pression de stick, je reste sur le côté et la laisse monter, Alain à la tête, la récupère.

Un petit temps d'attente, et je mets la barre arrière.

Encore un petit temps et je ferme les portes. Tout va bien.

Je ré ouvre, jusqu'au moment d'enlever la barre, pas de pb. Je commet l'erreur de toucher la jument sur l’arrière. Elle se met donc à reculer immédiatement. Pas bon!!!

Donc, nous reprenons tout depuis le début.

A la seule différence que je ne la touche plus avec le stick, et qu'un simple appel de langue suffit à la faire monter dans le van, et bien sur au moment de sortir je me garde bien de la toucher, pour qu'elle respecte un petit temps avant de reculer.

Nous faisons cela 3 x, ça roule impeccable. Ce printemps on va balader!

Joyeuses fêtes à tous et plein de bonnes balades

Séance 2016 

C'est reparti, après trois mois d'arrêt, remise au travail.

Journée idéale! Il fait un vent à décorner les bœufs.

Il y a un bazar pas possible sur les lieux.

Travaux, chevaux qui appellent et courent dans tout les sens. Et, au milieu de tout cela nous ressortons la jument!

Je suis très sceptique sur ce que nous allons pouvoir faire. De quoi se rappelle t'elle?

Comme d'habitude Alain ne se démonte pas. Il selle la jument. Pour la premier fois il lui met un "bridless", pardon pour l'orthographe.

Elle semble près bien l'accepter.

Nous partons, Alain en selle et moi à pied. Forcément la jument cherche à comprendre.

Elle se braque un peu, cherche beaucoup, ne comprend pas. Au fur et à mesure que nous avançons elle se détend, comprend ce que l'on veut d'elle.

Reste en confiance et continue sa route.

séance du 25 mars 2016

Ca y est c'est le grand jour, JE MONTE, super!

Je me raisonne trés vite. C'est compliqué, il faut que j'oublie mes codes et mes habitudes, et ce n'est pas évident.

 

C'est un poulain, avec les réactions qui vont avec.

Alain m'explique comment réagir et justement comment ne pas sur réagir. J'oubli mes jambes, dur!

J’arrête de pousser avec le bassin, très dur!! Je cesse de la stimuler avec les appels de langue, terrible!!!!

Au fait, j'ai oublié de vous dire que c'est une jument avec beaucoup de sang, mais ça vous l'aviez compris.

En fait, nous devons trouver notre mode d'emploi commun. Et moi, je ne dois pas oublier que c'est un bb qui apprend son travail.

 

A part ça, quelle satisfaction de sentir sa monture répondre à sa demande, même si rien est simple. Et presque autant important, attendre la séance prochaine sereinement, sans appréhension. Une fois de plus, merci.

Petite reprise en carrière. Au pas, pas de souci.

J'essaye de m'adapter, j'ai encore du mal à ne pas exagérer mes actions, à avoir une position le plus normale possible. Comme le pas se passe bien, Alain me dit de partir au trot.

Les choses se passent relativement bien. Sur un tour de carrière, elle fait un pile. Il semble qu'elle me prévienne que ça ne lui plait pas trop.

Malgré tout, je repars tranquillement.

Sur la longueur suivante, je me mets un peu trop sur l'avant main. Elle n'apprécie pas du tout et me le fait savoir. Je fais le plus beau vol (involontaire) que je n'ai pas fait depuis longtemps! (Alain sympa ne prend pas de photo). Je suis un peu secouée, mais il en faut plus pour m'abattre.

 

Alain reprend la jument, tout va bien, comme si de rien n'était.

J'insiste pour remonter, je suis raide comme un piquet, mais peu importe, on y retourne.

J'ai été plus sereine, mais ça va.

 

 

Voilà, la séance se termine bien mieux qu'elle n'avait commencé.

 

Je tiens à dire que depuis je l'ai reprise en balade et en longe tout c'est bien déroulé.

Même pas peur!

séance du 31 mai 2016

 

 

Nous voilà de retour à la ferme de la loze, chez Laurence Chastan, fin de débourrage.

 

La jument est un peu perdue, elle n'est pas chez elle.

 

Elle tire à l'attache. Travail dans le rond de longe, en liberté.

 

Remise en place des codes qu'elle n'a pas vraiment oublié. L'arrêt est bon, le changement de main pas trop mal. Elle vient un peu trop vers moi, j'ai du mal à la repousser. 

En fin de séance Alain, la monte un peu, la remet en avant, en me faisant voir pour placer ma jambe, avec laquelle j'ai pas mal de difficulté et surtout ne rien exagérer et rester légère.

Avant dernière séance:Travail dans le rond de longe. D'abord en main, nous la faisons travailler aux ordres, à la voix. Trotter, marcher, arrêt, changement de main. Alain la monte, pour travailler la jambe droite, pas trop mise en action jusqu'à présent.

 

DERNIERE SEANCE du 13 Juin 2016

 

 

Travail en carrière, détente à pieds. Alain a enlevé les rênes, il lui laisse la selle, et la fait travailler à la voix. Le but est de marcher à l'épaule, elle doit respecter l'allure qui lui est donnée. Il m'explique comment le faire quand elle ne le fait pas. Fin de séance, je monte. Le pas est laborieux, je commets plein de petites erreurs qui la perturbent. Nous finissons par de petits départs au trot, pas trop mal, elle comprend ce que l'on attend d'elle.

Voila, c'est terminé. La jument est super. Ce débourrage à été fait en douceur et prenant, les uns et les autres tout notre temps (1an et demi), qu’importe , elle est maintenant prête à nous donner sa vie.

Suite au débourrage, 2 mois de cour jeune cheval chez Laurence CHASTAN, j'ai aujourd'hui, une jument capable de suivre un cour en groupe, de faire de la balade, de respecter le cavalier. Enfin , toutes les bases sont largement acquises.

Merci à Alain qui m'en a fait une bête à l'écoute, qui lui a installé tous le codes et qui m'a donné confiance en elle.

 

Bonn débourrage à vous tous et au prochain