Toumaï est un Merens de 1.47 m et très fort.

Il a 7 ans.

 

Ses anciens propriétaires, l'avaient acheté pour le travail des champs, mais n'en ont rien tiré sauf de gros câlins.

C'est un cheval adorable, qui aujourd'hui est très proche de l'homme.

Il vivait seul dans un pré loin de toute agitation urbaine et ne savait rien faire.

 

Il crée un réel blocage avec la selle et les arbres qui le frôlent, comme si il avait eu un traumatisme.

Il n'aimait pas être attaché et tirait au renard.

 

A son arrivée à la maison, nous avons commencé par le promener en longe dans toute la campagne et dans le village et ses ruelles.

Puis, nous lui avons appris à donner les pieds , rester à l'attache.

Ensuite, découvrir le tapis et enfin la selle et le cavalier en sac à patate.

(Mon mari l'a quand même monté deux fois (Olalaa !).

Tout ceci en prenant tout notre temps.

Toumaï avance, fait des progrès, pour finalement, tout reperdre quelques jours après. Ce cirque dure depuis 3 ans.

 

Au printemps dernier, nous l'avons confié à des professionnels, en centre équestre, qui l'ont bien aidés à mûrir dans sa tête mais le problème reste entier, Toumaï fait toujours marche arrière.

 

Alain est venu à notre secours cet été et lui a fait accepter le cavalier à cru sans problème.

Mon mari l'a monté une dizaine de fois à cru sans problème, jusqu'à un refus.

Nous manquons de temps et de compétences, il reste à résoudre ce blocage avec la selle et les arbres.

 

Toumaï m'est destiné pour sortir en rando.

Je ne suis pas une grande cavalière et j'ai le dos très fragile donc interdiction de tomber (a dit le chirurgien !)

 

Maintenant, nous nous en remettons à Alain pour reprendre et finir le travail en profondeur.

C'est notre dernier espoir.

Séance du 24 mars 2014:

 

Thoumaï s'est très bien acclimaté avec ses nouveaux compagnons ( Spirit un hongre  et 2 anes ). Je vais essayer pendant ces deux mois de répondre au mieux aux attentes de ses propriétaires.

 

Pour commencer ce matin séance de longe avec le surfaix, il est resté calme et concentré aux deux mains, au pas et au trot.

 

Ensuite nous sommes allés faire un tour de trois quart d'heure en main, passage dans les sous bois et retour sur un chemin qui longe une route un peu fréquentée. Très bonne première séance.

séance du 27 mars 2014:

 

séance de longues rênes, nous avons commencé dans la carrière pour ensuite partir en extérieur.

 

Le but de sortir les jeunes chevaux longues rênes est de pouvoir les observer dans différentes situations. Aujourd 'hui avec Thoumaî nous sommes passés dans les bois et ensuite je l'ai emmené voir un lotissement en construction.

Je trouve indispensable de pouvoir tester leur gestion du stress dans ce genre d'endroit on y rencontre des pelles mécaniques, des véhicules de chantier, du bruit etc...

 

Ensuite retour par un chemin tranquille sans stress afin de faire retomber la pression et de terminer dans le calme.

Il a bien réagi, certes je ne l'aurais pas fait monté mais à pied il est gérable.

seance du 28 mars 2014: sortie en extérieur aux longues rênes. Aujourd'hui la séance était coll pas de stress, je vais alterner dans la difficulté des sorties.

 

Le seul changement qu'il y a eu était au niveau du filet, j'ai enlevé la muserole car je trouve qu'il résiste du coté droit, donc je vais travailler la décontration de la machoire.

 

Séance du 31 mars 2014 : sortie aux longues rênes dans les bois passage dans les buissons et ronces.

Thoumaî ne bouge plus il reste calme et concentré, je vais commencé à la monter à cru.

Séance du 03 avril 2014: sortie en extérieur à cru: Il s'est un peu défendu, il a tenté quelques "sauts de moutons" mais sans résultat. L'important est de rester calme et une fois être descendu je suis remonté sans sanctionner. Au bout de trois tentatives il s'est résigné et m'a accepté au pas et trot sur son dos.

 

Séance du 09 avril 2014 : sortie en extérieur en main avec la selle. Nous sommes repassés dans les buissons. Malgré le fait qu'il soit stressé, il a eu un comportement exemplaire, il est resté à distance sans débordement. Je vais pouvoir commencer à la monter .

séance du 10 et 14 avril 2014 : sortie en extérieur avec la selle en main et monté.

En main tout va bien il n' a plus peur de rien  par contre il reste un problème à règler.

Lors de la première tentative de monte il part droit devant en saut de mouton, et lorsqu'il se rend compte que sa défense n'a pas marché, il se laisse faire.

La solution va être de le mettre face à une pente assez longue et prononcée pour ne pas lui laisser prendre de vitesse et déclencher ses bons.

séance du 16 avril 2014 : peut être une lueur d'espoir dans ma relation avec Thoumaî ?  Aujourd 'hui ce fut une séance sans faute, pas de bons ni de stress, juste un cheval calme et à l'écoute. Nous sommes sortis en extérieur avec la selle, je l'ai mis face à la pente il a accéléré au début, mais au bout de quelques mêtres tout est devenu calme et simple.

Le retour s'est déroulé dans le calme au pas.

séance du 21 avril 2014 : je me trouve dans une situation délicate, j'ai un problème qui, pour l'instant, me gène.

 

La défense de Thoumaî est fourbe, il attend que je monte et il part en rodeo, cependant il ne le fait qu'au premier montoir.

 

L'artiste il ne m'a jamais " éjecté " car j'ai réussi a descendre avant. Le coté fourbe est que lorsqu' il a terminé, je peux le monter sans soucis et partir en balade au pas et au trot.

 

Par contre à pied il est parfait, j'ai mis une embouchure un peu plus sévère afin de le disuader de partir violemment, pour l'instant mon avis est partagé sur le dénouement de ce défi.

 

 

 

séance du 09 mai 2014: J'ai travaillé Thoumïa 3 fois depuis le 21 avril, vu qu'il n'y avait pas d'évolution il était inutile de développer.

 

Aujourd'hui il y a eu du mieux, auncun "rodéo" , rien n'est gagné mais c'est topujours ça de pris.

 

Je vais le garder encore un mois de plus, je ne peux pas le rendre comme ça, il faut que je sois sûre d'avoir fait le maximum avant de rendre mon verdict.

 

séance du 17 mai 2014: cela faisait quelques séances que je me posais pas mal de questions.Thoumaï m'acceptait en selle sans faire de rodéo mais on se méfiait mutuellement comme si chacun attendait l'erreur de l'autre.

 

Ce genre d'équitation ne me correspond pas mais je ne voyais pas d'évolution.

 

Ce matin j'ai commencé ma séance comme les autres, 10 à 15 min de marche en main et ensuite séance de monte.

 

A ma grande surprise, il n'a pas réagi, nous avons fait quelques mêtres en selle et je suis descendu, 50 m plus loin je suis remonté et aucune réaction.

 

J'ai continué ma séance en alternant 10 min de monte et 5 min de marche jusqu'aux écuries. Est ce un jour "avec" ?  ou, avons nous passé un autre cap?  l'avenir nous le dira, en tout cas ça fait du bien.

séance du 03 juin 2014 : Je l'ai monté 5 fois depuis mon dernier compte rendu et comme dans toutes les situations un peu compliquées il y a du bon et du moins bon.

 

Je vais commencer par le bon, il n'a plus cette defense de vouloir ruer au montoir, nous sortons une heure au pas et au trot, il est volontaire et concentré.

 

Maintenant passons au moins bon, depuis le début je me pose la question concernant sa future cavalière et je ne pense pas que ce cheval soit assez fiable pour elle, du moins  pour l'instant. Il faudrait qu'il soit monté par un galop 5 ou 6. Je pense qu'il ne bouge plus avec moi car nous avons trouvé un compromis mais cela veut dire que c'est fragile.

 

Je pense qu'il peut évoluer mais il faudra du temps et du tact. Jevais essayer de le monter deux heures afin de voir son comportement.

séance du 09 juin 2014: Et voilà, la séance tant attendue, un sans faute, pas de stress. Une sortie d'une heure et demie, à part quelques hésitations où j'ai dû le stimuler un peu, sinon irréprochable. Il va pouvoir retourner chez lui et être monté par ses propriétaires.

 

Je suis content de voir que la patience a encore porté ses fruits, il faut laisser les choses se mettre en place tout doucement. 

 

Nous n'avons pas galopé car il a les pieds sensibles et le terrain est assez accidenté, de plus vu tout les efforts qu'il a produit depuis le début  il aurait maladroit de ma part de vouloir tout avoir, Je me concentre sur le stable ensuite le reste viendra.

 

Voici enfin des nouvelles de Thoumaï.

 

 Alors, il est rentré à la maison depuis la fin juin. Un de nos amis le monte chaque semaine pour une promenade d'environ deux heures.

 Pour la première, tout allait bien: au montoir, en ballade mais à l'arrivée ce coquin ne voulait plus laisser descendre le cavalier !!! c'est un comble !

 

Pour les autres, il a à chaque fois essayé de trouver un nouveau truc pour décourager son cavalier. Mais cette fois, il a trouvé plus têtu que lui.

 

 

 

 

 

Maintenant, il est plutôt sage, voir même un mou, une fois son quart d'heure de folie passé.

 

 Ce sera bientôt à moi de le monter. Mais moi, je commencerai dans une carrière sur un sol bien souple !  

Voilà, tout ceci pour dire, que sans Alain, rien n'aurait été possible.

 

 Il n'a pas baisser les bras, quand d'autre aurait tout abandonné. Au contraire, il a essayé et a trouvé les clés pour comprendre ce cheval "indomptable" (que tout le monde me disait d'envoyer chez "FINDUS").

 ALAIN ENCORE UNE FOIS  UN GRAND MERCI.