Upi, 1m30, poney O.N.C., pie, hongre,  a 4 ans. C’est le compagnon de Bob, le cheval de trait Belge qui a été débourré par Alain l'hiver passé. 
Bob et Upi ... on dirait Laurel et Hardy! 
Upi est venu dans la vie de Bob et dans la notre au moment que je trouvais que Bob “déprimait”. Il y a donc 18 mois. Upi appartenait à une gentille jeune fille qui lui donnait beaucoup d’affection mais peu de limites. 
Il vivait dans un troupeau de grand chevaux et devait se “battre” pour ramasser sa croute ou pour un brin d’herbe. Résultat: c’est un grand gourmand qui domine Bob, surtout à l’heure du repas! N’empêche que c’est un poney très affectueux envers son compagnon et envers l’homme. Il est très tonique et joueur et... toujours de bonne humeur!
Alain a pris quelques séances pour le débourrer à la monte ce qui nous donne maintenant une bonne préparation pour le débourrage à l’attelage . Il aura son  propre petit sulky, bleu ciel! Il sera speed et prendra certainement plaisir aux sorties qu’on lui prépare.   
Notre philosophie est :” Toi aussi Upi,comme Bob, tu dois 'travailler' pour gagner/mériter ta croute.”
Alain, tu vas te régaler avec ... Upi de Face Male!!!
  

1 ère séance : sortie aux longues rênes: il était très tendu , les oeillères le génait il ne pouvait pas voir ce qui se passait.

 

2 ème séance : sortie aux longues rênes avec le palonier et sans oeillères. Impeccable, le poulain était décontracté ce qui a rendu la sortie très agréable à comparer à la fois dernière.

 

 

La prochaine fois nous sortirons avec les brancards afin de l'habituer à tourner en étant encadré. Upi est énergique et attachant, les sorties risquent d'être sportives mais amusantes.

3ème séance: tout ne se passe pas toujours bien, il y a des séances qui peuvent tout faire basculer. J'ai frolé la catastrophe. La séance avait très bien commencé, Upi ne réagissait pas au bruit ni aux brancards, donc j'ai décidé de lui présenter le sulky. Je le présente, fais quelques pas, demande quelques arrêts, tout allait bien donc je fixe les traits. 

Jusque là rien à siganler, sauf que les traits étaient trop grands donc je demande à Linda de faire des trous, on les enlève et je me retrouve seul avec Upi. Il était calme immobile puis je décide de fixer mes reculements, je l'avais testé avant il n'avait pas réagit, tout a basculer en une fraction de seconde il a bondit d'un coup, sans raison apparente, et là ce fut violent. J'ai réussit à ne pas le lacher, il s'est immobilisé quelques minutes après où nous avons pu le libérer. Le poulain en ressort avec des coupures superficielles, mais l'attelage n'a pas survécu. Je fais un métier passionnant mes les risques sont réels, on est pas à l'abri d'un accident. 

 

Maintenant je vais devoir réfléchir à la suite à donner à ce débourrage, annaliser le pourquoi, et trouver le comment faire, afin que cela ne se reproduise pas.

J'ai déjà une partie de la réponse, en trot attelé il n'y a pas de reculement et je crois savoir pourquoi, peut être que le poids de l'attelage ne nécessite pas cet accessoir, je vais étuidier la question, en attendant je me suis fais une belle frayeur car les concéquences auraient pu être terrible.

 

4ème séance : sortie en extérieur aux longues rênes. Upi avait revêtu le matériel d'attelage, nous avons fixé des brancards en pvc. Les 3 quarts de la séance se sont très bien déroulées, il y a eu quelques ruades mais rien de méchant, il faut avouer que j'avais fixé les reculements et vu ce qu'il s'est passé la fois dernière, Upi n'était pas très décontracté.

Nous sommes rentrés dans le calme, mais arrivé devant le portail, il a eu une réaction de défence et les brancards n'ont pas survécu.

Au début, je devais le faire à la séance mais je suis obligé de passer au système du forfait.

 

Voici une citation qui correspond bien à Upi elle va m'aider à prendre le temps et essayer d'obtenir le résultat souhaité.

La pierre précieuse ne peut pas être polie sans frottements et l'homme ne s' accomplit pas sans subir d'épreuves.

5 ème séance : vu les réactions de Upi, je suis obligé de travailler l'acceptation des brancards. Aujourd'hui nous étions trois, une équipe de choc, les brancards étaient différents.

En effet les brancards étaient en métal remplis de béton, au début Upi était tendu mais au bout de quelques minutes tout était parfait. 

Maintenant mon objectif est qu'il soit calme et confiant dès le début, car il suffiut d'une seconde de stress non controlée pour se retrouver dans la situation de la fois dernière.

6 ème  et 7 ème séance : Sortie en extérieur aux longues rênes, j'ai ajouté un collier de grolos afin de faire en sorte qu'il se concentre sur ce nouveau bruit . Il a bien réagit mais il a trouvé une nouvelle défense, lorsque nous croisons une voiture il explose, l'important est de le laisser droit en essayant de le ramener à la raison.

Pour la séance d'aujourd'hui, j'ai décidé de l'amener faire un peit tour dans le centre du village de Donzère. Dans l'ensemble ce fut une bonne séance, il est encore très sensible aux voitures que nous croisons de face, mais il a fallut qu'il me fasse un caprice sur le chemin du retour, juste pour un arrêt, nous avons passé 5 min sur cet exercice.

 

Il n'est pas simple, mais il fait des progrès, je vais continuer cet exercice et au moment où il sera prêt, je lui représenterais le sulky. En attendant je vais marcher

8ème - 9 ème et 10 ème séance .: sorties aux longues rênes, il reste très sensible aux voitures qui arrivent de face, mais il ya du progrès.Il ne respecte pas totalement l'immobilité mais il ya du mieux. Dans l'ensemble ça progresse mais lentement.

11 ème - 12 ème - 13ème séance : nous reprennons l'apprentissage des brancards, pour l'instant nous en sommes à 3 paires cassés.

 

14 ème - 15 ème séance: il ne casse plus rien, il semble se maitriser mais ses réactions restent vivent. LYNDA a conçu un système qui permet de détacher les traits en cas de panique. je ne veux pas crier victoire, mais il y a un net progrès

16 ème séance : sortie en extérieur avec tout le matériel. Trés bonne séance, Upi n'a pas "explosé", et oui avec de la patience on arrive à obtenir du résultat.  Nous sommes passés dans les flaques d'eau, il n'a pas réagit,  Upi semble se maitriser malgré le stress. Il était tellement fatigué que j'ai obtenu des arrêts nets et calmes plusieurs fois.

 

 

 

 

 NOUS AVONS PRIS LA DECISION DE NE PAS POURSUIVRE LE TRAVAIL, UPI RESTERA UN CHEVAL DE COMPAGNIE.