Ernest

Nous avons récupéré 2 ânes au mois de décembre. Je les ai appelé Flilou  pour la femelle et Ernest pour le mal.  Ils étaient dans un tout petit terrain et n’avaient pas l’air de voir beaucoup de monde.

J’ai donc craqué sachant que pour une novice comme moi cela n’allait pas être facile mais ils ont à manger, un abri et moi qui attend beaucoup d’eux.

C’est en fait beaucoup plus difficile que prévu car je ne peux ni les approcher ni les soigner.

J’ai donc fait appel à Alain afin que je puisse m’occuper d’eux

Nous commençons par Ernest mais il n’a pas un caractère très facile…

 

1 ère Séance : Ernest est sur la défensive, il a du être un peu  bousculé dans son ancienne vie. Il a le postérieur qui se lève facilement.

La première leçon est l’approche et  les caresses,  pas facile mais au fur et à mesure on dirait qu’il prend confiance, nous lui avons mis la longe au licol et nous avons commencé à le faire tourner un peu dans son abri  puis sorti dans le parc.

 

 

2ème séance : Ernest semble un peu moins inquiet, Alain est arrivé avec le stick, le postérieur se lève beaucoup moins. Nous l’avons chatouillé avec  un peu partout  il n’aime pas trop mais il est moins craintif et je reconnais aussi commencer à prendre confiance en moi !!

Alain m’a remontré les bons gestes et nous avons fait le tour du parc, tout c’est bien passé, il cherche encore à se dérober  mais nous sommes sur la bonne voie.

Nous l’avons ramené dans son abri ou nous avons joué un peu avec lui à  « es-tu ou non encore tenu à la longe, clic, clic? »   

 

 

Avec ses grandes oreilles il a l’ouïe fine, il a cherché à sortir à plusieurs reprises pensant être libre et nous l’avons fait rentrer à chaque fois. Nous avons fini par lui enlever et il est resté sans chercher à se sauver

Reste à le faire régulièrement et seule !!

 

 

 

3 ème séance: Depuis ma dernière venue, il ya 3 semaines, il y a des choses qui ont un peu régressé. Maintenant Ernest ne veux plus se laisser attrapper dans le box, il se tourne et il botte.

 

Mais il n'y a pas que du négatif, car lorsqu'il a accepté de de se faire tenir nous sommes allés faire une ballade  en main en dehors de la propriété. Ernest a été parfait, un peu timide pour passer le portail mais ensuite, ce petit goût de liberté ne lui a pas deplu, au contraire.

 

 

 

Karine l'a mené au retour et ils semblaient apprécier ce moment. 

4ème séance : Ernest est seul dans son parc car la famille s'est agrandie Filou à mise bas il ya un mois. Il est encore un peu difficile de l'attapper mais le fait d'être seul semble avoir un coté positif sur sa relation avec sa propriétaire.

 

Aujourd'hui l'objectif était de changer son licol et de lui faire une séance de prise des pieds. 

 

Dans l'ensemble la séance s'est bien déroulée, ensuite nous avons fait quelques pas dans le parc en longe.

 

J'ai remarqué des progrès venant de Karine, les gestes sont plus précis et Ernest réagit de facon positive à cette attitude.

 

5 ème et dernière séance:

 

Nous étions avec Mathieu, le Maréchal Ferrand d’Allex pour faire les pieds d’Ernest quand Alain est arrivé pour notre dernière séance de mise en confiance.

Je suis ravie d’apprendre qu’Alain est satisfait de notre travail, en effet grâce à lui j’ai confiance en Ernest et cela est réciproque, une certaine complicité c’est installée entre nous.

 

Nous avions lors de la  visite précédente fait une séance de prise de pieds et un mois plus tard   nous avons pu lui parer les pieds sans aucun souci.


Ensuite nous sommes allés nous promener en extérieur avec Sam le chien d’Alain, la ballade c’est super bien passé. Ernest a apprécié de se promener parmi les blés  tout en dégustant quelques tiges !!!

Au retour nous lui avons enlevé son licol qu’il portait constamment afin de pouvoir l’attraper. Je pense ne plus  avoir de soucis pour lui remettre.

Je vais continuer à mettre en application tout ce qu’Alain m’a enseigné pour continuer à progresser et obtenir une plus grande complicité avec Ernest.

J’ai accueilli cet âne, il y a quelque mois et je ne  pensais pas  obtenir de si beau résultat avec lui aussi vite.

 

Que du BONHEUR !! Merci Alain


Tout cela me donne envie d’aller plus loin avec cet animal si attachant, à suivre …

 

Comme je le disais  l’an dernier,  Alain m’a donné envie d’aller plus loin avec mon Ernest. C’est un âne très sensible mais si gentil alors voilà j’ai décidé de pouvoir le monter et éventuellement l’atteler .

Avant d’attaquer je l’ai habitué à avoir un tapis, un surfaix et même une jolie selle. Et Alain est revenu.

 

Nous avons commencé par lui mettre un mors  qu’il supporte très bien puisqu’il le mordille un peu, les longues rennes et nous voilà parti pour une petite ballade. On dirait qu’il a fait déjà ça contrairement à moi qui stress beaucoup plus… bref mon loulou c’est très bien comporté.

En rentrant, nous avons commencé une petite séance de montoir.  

 

Alain  a commencé  en sac a patate  , les oreilles ont un peu bougé mais pas de grande réaction pour mon plus grand bonheur ensuite se fut mon tour en sac à patate et je me suis très vite retrouvée sur son dos. Aucune agressivité, très calme ce fut un vraiment moment de joie.

 

Séance du 24 aout 2014:

 

Depuis la dernière fois, nous avons Ernest et moi fait quelques kilomètres aux longs rennes jusqu’au jour ou Ernest a marché sur une branche morte… il est parti comme une balle et comme Alain m’avait dit «  tu ne lâches pas » je n’ai pas lâché, dommage il n’y avait pas d’appareil photo car les figures valaient  le coup d’œil, on peut dire que j’ai testé le ski joëring…  en finissant par un magnifique vol plané. Nous avons eu tous les deux très peur et nous sommes rentrés tranquillement avec quelques bobos en ce qui me concerne (les doigts brulés et quelques bleus ).

 

 

J’ai donc acheté une paire de gants et un « mors avec du frein », car comme Alain me l’avait dit et répété le jour où il va partir il faudra du frein…

Depuis je ne suis pas ressorti à l’extérieur mais j’ai habitué Ernest à porter son harnais. le passage de la croupière n’a pas été très simple, il n’aime toujours pas qu’on lui touche les fesses mais encore une fois avec du travail on y arrive.

Nous voilà prêt pour notre séance avec Alain a qui j’explique mes derniers exploits, nous sommes donc allés en extérieur ou tout c’est très bien passé, Alain m’a donné très rapidement les commandes et je dois apprendre à marcher droit au milieu de la route pour éviter tout problème par la suite. Nous avons descendu une route assez pentu et Alain m’expliqué qu’avec l’attelage dans les descentes la voiture viendra en appui sur ces fesses, hum… hum… gros stress pour moi mais Ernest à tout  de suite compris l’attitude à avoir.

 

Nous l’avons un peu surpris en faisant du bruit sur les graviers, il réagit très bien.

Donc tout va bien, en rentrant Alain m’a donné du boulot 1/ se promener avec une boite de conserve pour faire du bruit et surtout  marcher droit au milieu de la route. 2/ préparer le palonnier pour commencer à tirer un pneu.

 

Quand toutes ces étapes seront ok, Alain reviendra pour les brancards.