Tornado

Tornado est un âne que je viens d'aquérir le 17 janvier 2013.Il a 6ans, né le 01/04/2006.Il vivait à Vagnas Ardèche chez des particuliers sur 15hares de garrigue. Je l'ai acheté dans un but bien précis: partir à St Jacques de Compostelle avec lui et revenir: 3000km en 6mois! L'aventure de ma vie...... ---

1 ère séance:


A mon arrivée il avait un licol en nylon autour du cou, mon objectif était de le lui enlever et de lui mettre son licol en cuir tout neuf. Il a toujours vécu en troupeau et n'a jamais été manipulé. Même si Tornado semble docile, il faut rester patient et méthodique lors de son apprentissage.

 

 

J'ai commencé à l'habituer aux exercices de bases( accepter d'enlever et de remettre le licol, suivre en main, début de l'attache, prise des pieds ),

 

Sa propriétaire débute et il y a beaucoup de travail pour être opérationnel au mois de mars.En attendant la prochaine séance, il y a des devoirs à faire...

 

En fin de séance Torando a fait ses premiers pas tenu en longe par sa propriétaire, le chemin va être long mais l'histoire est belle...

2ème séance : Depuis la fois dernière les devoirs ont été bien faits, et nous pouvons passer à l'étape suivante, sortir à l'extérieur.

 

Etant donné que c'est le baptème du feu pour les deux élèves, il faut commencer par le début. 

 

Lorsque l'on sort avec un ane ou un cheval il faut être concentré sur les éléments extérieurs, nôtre but est de rassurer et protéger.

 

Chaque difficulté doit être analysée et franchie dans le calme, il ne faut pas hésiter à repasser plusieurs fois au même endroit et aussi agrémenter le parcours par des passages insolites.

Tornado à découvert la circulation, les plaques, les grilles, les trottoirs, les escaliers ...La ville peut être un terrain de jeu très interressant, les difficultés sont nombreuses et cela rend l'apprentissage plus complet. 


Nous sommes les référents , notre comportement va influencer le sien, alors il faut rester calme, patient mais déterminé, chaque obstacle passé est une victoire.


 La première sortie a été un succès tout les obstacles ont été franchis, la prochaine fois  Tornado fera connaissance avec le bât. 

3ème séance :

 

vérification des acquis en main en extérieur: Tornado est de plus en plus à l'aise il suit sans problème, il reste un peu sensible lorsque l'on passe derrière lui mais ce n'est qu'une question de temps .

 

Annie le sort régulièrement, elle a rencontré quelques difficultés mais a chaque fois elle a réussi à reprendre le contrôle, donc tout va bien.

 

 

 

 

Aujourd'hui, apprentissage du nouveau matériel

 

" le bât "

Traditionnellement fabriqué en bois, il est généralement monté sur deux arçons dont la forme épouse le dos de l'animal qui est protégé par deux coussins de paille. Il y est fixé grâce à des sangles de cuir ajustables serrées sur son ventre. Deux autres sangles passant sous la queue et le garrot servent à éviter glissement de la charge.

Suivant sa taille un âne baté peut transporter de 50 à 90 kg de charge utile en terrain raboteux mais pas pentu. Un mulet, de 90 à 160 kg.

Il existe de nombreux types de bâts plus ou moins résistants. Un bât qui permet le transport d'une personne assise à la manière d'une selle est appelé un bât-selle. Un système de cordes, courroies et tortoirs permet d'assujettir la charge sans qu'elle bouge sur l'animal.

Tornado était un peu tendu mais pas traumatisé par ce nouvel exercice. Lorsque j'ai senti qu'il était plus "zen" ce fut le tour d'annie d'enlever et de remettre le bât.

 

En fin de séance nous avons fait quelques pas, il était un peu hésitant mais tout s'est déroulé sans incident.


 

4 éme séance: sortie en extérieur avec le bât. Tornado se comporte de mieux en mieux mais cela implique qu'il prend de l'assurance, donc aujourd'hui, Annie a commencer à le recadrer en l'empèchant de passer devant.

 

Le stick est nécessaire car la main sert à caresser et l'aide artificiel à recadrer.

L'éducation se déroule très bien, il faut encore l'habituer à accepter qu'il y ai une personne ou du bruit derrière lui. Annie doit maintenant se raprocher de la ville et le mettre en contact avec la population.

 

Tornado s'est bien comporté malgré quelques instants de stress.

5 ème séance: Apprentissage des saccoches et sortie en extérieur. Tornado et Annie s'entendentà merveille, mais il reste encore un peu de travail avant de partir à l'aventure.

Aujourd'hui la difficulté était de faire prendre conscience à Torando la différence de largeur car le moindre passage étroit était accompagné par le frottement des saccoches.

Dans l'ensemble il a bien réagi, mon astuce a été de le faire passer dans les herbes hautes. Aucun risque de blessure et juste du stress.

 

Maintenant Annie sort deux heures par jour et bientôt notre couple va partir 3 jours, question de se faire les jambes.

Les apprentissages avec Alain se terminent.

 

Me voilà seule avec Tornado et seule pour résoudre les difficultés à venir.

Que de progrès en 5 semaines!!

 

Tornado était en totale liberté avant d'arriver chez moi.

Maintenant, il accepte le licol, le bat et même les sacoches qui lui font peur dans les hautes herbes.

Il n'a qu'une envie, c'est d'aller se promener. Si un jour je ne peux pas le sortir, il me fait.... la gueule!!!

 

Voitures, camions, mobylettes, trains à 10 mètres, chiens en liberté, ne l'effrayent plus.

Mais il a encore peur des gens qui marchent derrière lui, de ceux qui font de grands gestes.

 

Les gens?  Jamais, en ville, je n'avais parlé à autant de personnes. Mon petit compagnon facilite la communication et la convivialité. 

Aujourd'hui, passage dans une flaque d'eau: il l'a sauté. J'ai fait demi tour, encore et encore. Il a fini par y marcher dedans!

J'ai remarqué que je lui transmets mes craintes et c'est là qu'il prend peur.

La première fois qu'il m'a échappé, il a couru pendant 10 minutes; je ne savais plus comment le rattraper.

 

Il a recommencé 2 fois à prendre sa liberté, mais il fait 5 ou 6 mètres, se retourne et me regarde avec l'air de dire: " Alors, tu viens me reprendre, oui ou non?"

J'ai encore quelques situations à lui proposer: aller au marché, côtoyer des gens de partout; traverser le pont de Bourg vers Pierrelatte, avec les vibrations des voitures; charger les sacoches pour l'habituer à avoir du poids sur le dos; faire 15 à 20 km dans la journée; sortir de nuit...

 

L'aventure pourra alors commencer, le 4 avril 2013.

 

Il vient de me chuchoter dans l'oreille: "Moi, Tornado, j'emmène Annie à St Jacques de Compostelle et je la ramène, bien sûr!!!".

 

Annie.

 

Pour suivre cette aventure j'ai proposé à Annie de lui mettre à dispotion une page où elle pourra nous faire partager son voyage.

 

Bonne route