Chuck

Chuck et prend 4 ans cette année. La mère est une quarter horse et le père un paint croisé pur sang arabe. 

 

Indigné par ses conditions de vie, je l'ai racheté lorsqu'il avait deux ans. Il était en très mauvais état et totalement laissé à l'abandon.

 

Des l'age de 6 mois il a été placé dans un box, et ce jusqu'à ses 2 ans. Durant cette période il a du quitter son box 4 ou 5 fois grand maximum, et n'avait que 3 tranches de foin par semaine ;  il n' a eu durant cette période aucun contact avec d'autres chevaux et le peu de contacts qu'il a eu avec l'homme ne lui ont pas laissés de bons souvenirs dans la mesure ou les contacts étaient violents.


Je me suis donc retrouvé face à un poulain extrêmement agressif, et sans cesse dans un rapport de force avec l'homme. Au bout d'un mois, vu son agressivité et la violence dont il faisait preuve, j'ai pris la décision de l'envoyer au pré dans un troupeau d'étalon de son âge. 


Voici une photo de lui lorsque je l'ai racheté et des photos aujourd'hui. Je pense qu'il est important que vous voyez ce que l'homme a pu lui infliger, car pour moi c'est en partie la cause des réactions agressives qu'il peut avoir aujourd'hui face à l'homme.

Il a été castré à l'age de 3 ans, et a passé encore quelques mois dans le troupeau d'étalon.

 

Actuellement il vit toujours au pré, mais avec mes deux autres chevaux.

 

Les deux années qu'il a passé au pré lui ont été très profitable tant physiquement que moralement. Aujourd'hui il est beaucoup plus calme, très sociable et extrêmement pot de colle avec l'homme (tant qu'on ne lui demande rien!!). Il apprécie tout particulièrement qu'on s'occupe de lui.

 

Dans ces conditions, on a tenté de commencer le débourrage au mois de novembre 2015, mais des qu'on a commencé le travail en rond de longe, il s'est a nouveau montré très agressif. Ne voulant pas commettre d'erreur, j'ai pris la décision de tout arrêter et de vous contacter. 

chuck aujourd'hui
chuck aujourd'hui

Je souhaiterais créer une véritable relation de confiance avec mon cheval. 

 

Je pense qu'il n'a pas encore trouvé sa place auprès de l'homme. J'aimerais réussir à lui donner confiance et à mon tour lui faire confiance également car il n'a pas toujours était tendre avec moi et je garde une certaine méfiance à son égard. J'aimerais qu'on évolue ensemble.

 

Sur le long terme il fera du dressage et de la randonnée et sera travaillé maximum 2 à 3 fois par semaine.

 

 

Lorsque je vous avez contacté début janvier, vous m'aviez dit de le sortir en extérieur afin qu'il découvre son environnement. C"est chose faite. Il se comporte bien et l'extérieur lui plait beaucoup. Il a pu voir les trains, les voitures, l'autoroute, les chiens et j'en passe. Rien ne lui fait peur. J'ai travaillé l’arrêt et l'immobilité comme vous me l'aviez dit.

Séance 1 :

Première Rencontre avec Alain.
Beaucoup d’appréhension et de doutes de ma part...Comment va se dérouler la séance? Comment Chuck va-t-il se comporter? etc....
Après m'avoir observé avec Chuck en longe, Alain me livre ses observations. Le ton de ma voix est trop autoritaire, et je ne laisse pas à Chuck l'occasion de faire des bêtises car j'appréhende trop ses réactions (Excellente analyse). 
Chuck est quant à lui un vrai pot de colle.
Premier objectif : L'apprentissage du respect.
Alain prend Chuck en main et me montre les différents exercices : marche en longe, arrêt, immobilité...
Séance très instructive pour Chuck et aussi pour moi.
Les exercices sont simples, logiques et efficaces. 
A mon grand étonnement Chuck a été relativement sage.
Je suis très satisfaite de cette séance, mes doutes se sont envolés. 

 

Je suis ravie d'avoir fait appel à Alain et je lui fais toute confiance pour la suite.
Séance 2 :
Vérification des acquis de la séance précédente. 
Tout se passe bien, Chuck a bien compris ce qu'on attend de lui.
Alain décide de lui mettre le surfaix et de partir en extérieur.
Marche en longe, Chuck doit rester derrière moi. Je dois devenir son référent.
Quelques petites ruades au départ de l'écurie, Chuck n'apprécie pas tellement le surfaix, mais il en fera vite abstraction.
La ballade en extérieur se passe bien, Chuck est à l'écoute. 
Seule petite difficulté, le passage dans une flaque d'eau. Et oui, Chuck n'aime pas se mouiller. 
Après quelques hésitations, il prend son courage à deux mains, direction la flaque. Je suis fier de lui.
Retour à l'écurie, direction la carrière. 
Alain met en place les longues rênes et fait marcher Chuck en longe en les laissant traîner par terre.
Chuck est calme, les longues rênes ne le perturbent absolument pas.
Fin de la séance. 

 

 

Vivement la suite.
Séance 3 :
La séance commence par la vérification des acquis. 
On est au top, on passe à la suite.
Mise en place du filet et du mors. Chuck n'a pas tellement l'air d'apprécier mais il est sage. 
Reprise des exercices à la longe, marche, trot, arrêt. Chuck se rebelle un peu, mais tout se passe bien.
Direction la carrière. 
Alain prend Chuck en main, mise en place des longues rênes et c'est parti.
Chuck a un peu de mal au début, mais comprend vite ce qu'on attend de lui.
Alain me demande si je veux essayer. 
Oui oui oui je suis volontaire. Un peu de maladresse de ma part, mais Chuck est sympa et me pardonne mes erreurs.
Je le trouve extrêmement sage, un peu trop sage même. Alain me dit ne pas m'inquiéter, on le réveillera un peu plus tard.
Prochaine séance, longues rênes en extérieur, ça risque d'être un peu plus sportif.

 

Hâte d'y être.

Séance 4 :

Aujourd'hui on commence par une révision des acquis. 
Chuck essaie de me mettre en difficultés mais je réussi à le remettre dans le droit chemin.
Petite révision des longues rênes en carrière et c'est parti pour l’extérieur.
Alain reprend Chuck en main, ce qui me convient tout à fait. Chuck est un peu hésitant mais tout se passe bien. Ballade tranquille au pas, et un peu de trot. 
Arrivé à mi parcours Alain me tend les longues rênes. Je doute un peu mais je me lance. 
J'ai du mal à rester à ma place, j'ai tendance à me mettre sur le coté au lieu de bien rester derrière Chuck.
Quelques petites difficultés sur le retour mais rien d'insurmontable.
Arrivé à l'écurie, direction la carrière pour un nouvel exercice : le montoir.
Chuck est un peu surpris de se retrouver avec un poids sur le dos mais malgré tout il est sage et comprend assez vite ce qu'on attend de lui à savoir rester immobile lorsque Alain monte.
Séance 5 :
Comme à chaque début de séance, on révise les acquis.
Aujourd'hui Chuck est très dissipé et porte plus d’intérêt à la chèvre qui se promène dans l'écurie, qu'à mes demandes.
Alain me dit de le mettre en difficultés et de le surprendre pour capter son attention.
Alors c'est parti, je le dirige sur des barres au sol. Il les franchit sans trop de problèmes et commence doucement à se concentrer
Même exercice au trot.
Alain augmente la difficulté et place une petite barre d'obstacle. 
Grande nouveauté pour Chuck qui n'a jamais sauté. Ça promet !!
Chuck commence à monter en pression et fait quelques refus. Le premier saut est un peu chaotique.
Alain finit par reprendre Chuck, je manque de conviction et ne suis pas d'une grande aide pour mon poney.
Alain va un peu le bousculer, ce qui n'est pas forcement du gout de Chuck. Mais après plusieurs tentatives il finit par faire un vrai saut. Victoire!!!
On le laisse la dessus, et on part en extérieur avec les longues rênes.
La ballade se passe très bien, Chuck est à l'écoute.
De retour à l'écurie, on retourne en carrière pour travailler à nouveau le montoir. 
Là c'est Alain qui gère.
Difficulté supplémentaire, la mise en mouvement. Chuck doit accepter de se déplacer avec le poids du cavalier sur le dos.
Chuck est moins coopératif que la veille et se révèle très capricieux, mais entre les mains expertes d'Alain il finit par céder.
A la fin de la séance, Alain n'est plus en sac à patate sur son dos mais assis. 

 

 

Super séance. Vivement la suite.
Séance 6 :
Aujourd'hui on commence la séance avec une sortie en extérieur aux longues rênes.
Sortie presque parfaite, Chuck a un peu de mal avec l'immobilité, c'est un point à travailler.
Retour à l'écurie, on enlève le surfaix et les longues rênes, et on repart en extérieur. Nouvel objectif, le montoir en extérieur.
Chuck est un peu moins coopératif, mais il finit par comprendre ce qu'on attend de lui.
Et au final il semble apprécier. 
On prend le chemin du retour avec un nouvel exercice.
Je dois me tenir contre mon poney au niveau du passage de sangle, le diriger avec les rênes et donner l'impulsion avec le stick.
Je crains que Chuck ne me marche dessus, mais non, tout se passe bien. 
Retour à l'écurie sans difficultés, direction la carrière pour l'exercice du montoir, mais cette fois c'est moi qui monte.
Beaucoup d'appréhension mais tout se passe bien.

 

La semaine prochaine on met la selle. 
Séance 7 :

La séance d'aujourd'hui s'annonce difficile. 
Dès la sortie du pré Chuck n'en fait qu'à sa tête. 
Il n'est absolument pas concentré, sa seule préoccupation est de retourner au pré avec les juments.
Alain commence pas le mettre au pli. 
Une fois calmé on commence l'exercice vu lors de la séance précédente, à savoir me tenir au niveau du passage de sangle et diriger avec les rênes. Et visiblement Chuck a décidé d'être pénible jusqu'au bout et me met en difficulté dès le départ.
Alain m'explique que si il a décidé de nous embêter, on va en faire de même.
A chaque erreur de sa part, je chasse ses hanches jusqu'à ce qu'il s'immobilise.
On prend la direction de la carrière pour continuer l'exercice.
Au bout de quelques minutes Chuck semble plus calme, donc on part en ballade. 
Ce n'était qu'une illusion, Chuck est encore plus insupportable en extérieur.
On arrivera tout de même à finir la séance avec un poney calme et à l'écoute.
Séance difficile à gérer pour moi qui n'ai pas l'habitude de devoir rentrer en conflit avec mes chevaux. Il a fallu rester calme, ce qui a surement été le plus compliqué.
Séance qui aura tout de même était très bénéfique car elle m'a permis de me rendre compte que je suis beaucoup plus à l'aise avec mon cheval. Je crains beaucoup moins ses réactions et je n'ai plus peur de m'affirmer.

 

 

Merci Alain Emoji

Séance 8:

Aujourd'hui on commence par aller en extérieur. 
On emmène Chuck en bordure de route afin qu'il découvre les voitures. Il doit rester immobile, d'abord face à la route et ensuite de dos.
Il réussit l'exercice sans difficultés.
On poursuit la ballade.
Quelques dizaines de mètres plus loin, une flaque d' eau s'étend sur toute la largeur du chemin, et Chuck refuse d'avancer.
Le cheval de bataille du jour sera donc le franchissement des flaques.

Je suis obligé de faire un retour en arrière sur les exercices. Je passe les rênes au dessus de l'encolure et me place en tant que référent; mais Chuck refuse toujours d'avancer.

 

Je détache une des rênes afin d'en faire une longe et je retente ma chance.

 

Chuck refuse toujours d'avancer et se met à reculer. Je lui mets donc la pression avec des petits coups de stick sur l'épaule et ce jusqu'à ce qu'il fasse un pas en avant.

 

Il avance mais refuse toujours d'entrer dans la flaque. Il a donc fallu que je me sacrifie; je rentre à mon tour dans la flaque et je lui mets à nouveau la pression. Au bout de quelques instants il met un pied, puis deux, puis trois et enfin le quatrième. Victoire Chuck est dans la flaque et la traverse sans soucis.

On reprend la ballade. 

Alain reprend Chuck en main et monte dessus.

 

Manque de chance pour mon poney il a plu la veille et le chemin est parsemé de flaques d'eau. Alain ne va pas manquer de l'embêter et de continuer à le faire passer dans les flaques.

 

Retour en arrière pour Alain aussi qui franchira les flaques en sac à patate.

 

 Retour à l'écurie dans le calme, séance très instructive et un peu sportive.

Séance 9 :
Aujourd'hui c'est le grand jour, je monte sur Chuck 
Emoji
On commence par une petite sortie en extérieur. Tout se passe à la perfection et dans le calme, Mon poney est aux ordres.
Retour à l'écurie, direction la carrière.
Je mets ma bombe, sécurité oblige.
Alain commence par m'expliquer comment je dois monter sur mon poney.
Première étape, le sac à patate. Les rênes dans la main gauche, rêne intérieur légèrement plus courte afin de pouvoir plier l'encolure en cas de soucis; je tiens également une petite poignée de crin. Ensuite il faut sauter en sac à patate, ma hanche doit être au niveau du garrot. 
Euh pas facile du tout, apparemment je n'ai pas de force dans les bras Emoji. Honte sur moi, Alain va me chercher un montoir; tout de suite ça va mieux.
L'étape sac à patate c'est ok.
Etape suivante, toujours le sac à patate mais cette fois je dois ensuite m'asseoir sur Chuck et redescendre aussitôt.
On continue, sac à patate, je m'assois et cette fois je reste sur son dos. Alain me demande de faire quelques pas et de l'arrêter.
On recommence plusieurs fois cette exercice.
Fin de la séance, Alain me demande de ramener Chuck à la barre d'attache tout en restant sur son dos. Euh alors déjà que j'étais pas rassuré, la je le suis encore moins, mais je m’exécute.
Arrivé à la barre d'attache Alain me dit que maintenant on va aller faire un petit tour en extérieur.
Je me décompose mais encore une fois je m'exécute.
Retour à la barre d'attache.
Cela faisait des années que je n'étais pas monté à cru. La sensation est étrange. 
Le plus difficile est de changer sa façon de monter, pour le moment il est hors de question de serrer les mollets, uniquement les cuisses et les genoux.
Et on oublie la rêne d'ouverture et ça c'est pas évident du tout.
Bilan du jour, même si je n'étais pas sereine du tout, je suis ravie et fière de la séance de ce matin.
Merci Alain Emoji

 

Vivement la suite !!!

10 ème séance 

 

Beaucoup de changement pour Chuck et pour moi cette semaine. Effectivement nous avons changé d'écurie. 
Depuis ce changement Chuck est insupportable et il a fallu reprendre les exercices des premières séances pour le remettre dans le rang.

Par conséquent j'ai beaucoup d appréhension pour la séance d'aujourd'hui vu son comportement des derniers jours.

 

On commence par aller en carrière, et on reprend les exercices de respect. À ma grande surprise, Chuck semble plutôt calme comparé à la veille.
Je passe les rênes par dessus l'encolure et reprend l'exercice sur lequel on était resté.
Tout se passe bien, donc on part en extérieur.

 

Notre nouvel environnement est beaucoup plus complexe que le précédent.
Fini les petits chemins de ballade bien tranquilles au milieu des champs.
Désormais il va falloir affronter la nationale, les routes et donc les voitures, le village et la voie ferrée. 


Gros changement pour Chuck et pour moi, surtout que j' ai horreur de la route à cause du comportement de certains automobilistes.

Pour aujourd'hui on va y aller tranquillement. Sortie de l' écurie, on longe une petite portion de la nationale et on bifurque sur une petite route pour ensuite rattraper un petit chemin de ballade. 


Chuck fait un peu des siennes mais il retrouve vite son calme.
Sortie du chemin de ballade, nous sommes de nouveau sur la route et on y restera jusqu'au retour à l' écurie. 
Chuck n'est pas très rassuré mais il se comporte bien. 


On croisera quelques voitures, et la il faut bien avouer que c'est moi qui stresse plus que mon poney.


Au final la promenade se passe très bien. Retour à l' écurie dans le calme.

Fin de la séance. La prochaine fois on va dans le village.

11 ème séance

 

Aujourd'hui Chuck est en super forme. La séance promet d être sportive.

 

Ça commence à l' attache, Chuck fait un caprice et je n' arrive pas à lui mettre le filet.

 

Alain prend les choses en main, et me donne une astuce pour ce genre de situation à savoir pincer la lèvre de la mâchoire inférieure pour le mettre dans une situation d'inconfort.

Une fois le souci réglé on part directement en extérieur.

 

Cette fois ci on va commencer par traverser la nationale pour se rendre en bordure du village. 


Pour la traversée je repasse les rênes par dessus l encolure et me place en temps que référent.


Chuck est parfaitement calme, en revanche pour moi intérieurement c'est la panique.
Tout se passe très bien. Traversée réussie.

Nous voilà en bordure de village. Je repasse les rênes par dessus l'encolure et c'est parti. 
Globalement la ballade se passe bien, découverte des plaques d'égouts, des maisons, etc....

Par moment Chuck panique un peu, et se met à reculer. Alain m'explique qu il essaie de me faire repasser devant lui, car il a peur et cherche à être rassuré.

 

Je recule avec lui et essaie tant bien que mal de rester au niveau du passage de sangle.

 

Chuck doit affronter seul ses peurs. Retour à l écurie dans le calme.

Arrivé dans la cour, on va travailler le montoir. Toujours le même problème, Chuck a du mal à rester immobile. 


Je monte deux trois fois en sac à patates, Chuck bouge un peu et enclenche le pas dès que je suis sur lui. Je l arrête et tente de le garder immobile.

Je remonte une nouvelle fois, mais la Chuck n'a pas bougé d'un millimètre. Je suis sur son dos, il est immobile, calme et parfaitement détendu, l'encolure dans le prolongement du dos. 


Tout simplement génial, je l'ai senti se relâcher d un coup, il est bien et moi aussi.

Alain est content et me dit que pour aujourd'hui on va rester là dessus.
Moi aussi je plus que ravi.

 

Depuis le commencement de cette aventure, j ai toujours été satisfaite des séances et des progrès accomplis.
Mais aujourd'hui c'était différent, pour la première fois, j'étais déçu que la séance s'arrête.

  

 

Vivement la suite.

Avant dernière séance :

Aujourd'hui monte en carrière.
On commence la séance à pied, pas et trot pour vérifier que Chuck est aux ordres.
A présent le but est de peaufiner le travail fait à pied.
J'ai un peu de mal donc Alain reprend Chuck pour bien m'expliquer les choses.
Il faut garder le cheval dans un couloir, l'encadrer avec les mains et les jambes.
En cas de soucis on chasse les hanches.
Beaucoup d'informations à assimiler, il faut que je réfléchisse à chacun de mes gestes. Pas facile.
Le plus gros problème : je ne suis pas du tout à l'aise à cru.
Alain m'a donné toutes les clés, il n'y a plus qu'à travailler.
13 éme séance :
 
On commence la séance en carrière, petit échauffement et c'est parti.
Visiblement Chuck a décidé d'être pénible et de défier mon autorité. 
Il ne me laisse pas monter, il gratte le sol avec les antérieurs et menace du postérieur.
Cette attitude va durer un bon moment; obligé de le sanctionner avec le stick. il aura été difficile de rester calme.
Une fois les caprices de Chuck terminé, je peux enfin monter. 
Point positif, je suis beaucoup plus à l'aise que la dernière fois.
Tout se passe bien donc on part en extérieur.
Nouvelle étape, monter en extérieur.
On part tranquillement à pied. Une fois dans le chemin en terre, il est temps de se lancer.
Je ne suis pas du tout rassuré donc je vais commencer par monter en sac à patate.
Toujours ce problème d'immobilité de la part de Chuck, il va vraiment falloir travailler ce point.
Monter en sac à patate c'est ok, j'ai juste eu droit à un écart de la part de Chuck et j'ai bien évidemment glissée.
Rien de grave, on continue.
Bon le sac à patate c'est bien beau, mais il serait temps de monter. Je me lance et me met à califourchon juste quelques secondes. Petit souci pour mettre pied à terre, de toute évidence j'étais trop pressée de descende, je me suis emmêlée les pinceaux et j'ai glissé par la droite. 
Chuck devient vraiment trop pénible donc Alain le prend en main un moment.
Oups, c'est de nouveau mon tour et cette fois il va falloir monter et rester dessus. 
Bon ben pas le choix, je ne suis absolument pas rassuré mais je m’exécute.
Au final tout se passe bien. 
Il semblerait que le souci vienne plus de moi, que du poney; je vais devoir travailler tout ça.

 

Prochaine séance on monte avec la selle.

14 ème séance :  Aujourd'hui travail à la longe et monte avec la selle.
On commence par la longe, vérification des acquis. C'est ok.
Nouvel exercice, le galop. 
Premier essai, on allonge le trot et galop, résultat j'ai traversé la carrière tiré par Chuck.
Alain le prend en main pour me montrer. Pas facile pour Chuck de faire un cercle complet au galop. Exercice à travailler.

On passe à la suite. C'est la première fois qu'on monte avec la selle. Alain reprend Chuck pour me montrer comment monter.
A mon tour. Rênes ajustées, pied à l'étrier,je tiens l'étrivière du coté droit pour faire contrepoids. Je monte et me mets en position debout sur l'étrier, j'attends quelques instants et je m'assois sur la selle.
Même exercice pour redescendre.
Je refais l'exercice plusieurs fois, on marche un peu. Tout se passe bien, la prochaine fois on part en extérieur.

15 eme séance : 

 
Très important, comme toujours on commence par une vérification des acquis.
Chuck est aux ordres, c'est parti pour l'extérieur.
On s'éloigne de la nationale et je monte. 
Je ne suis pas franchement rassuré parce qu'on est en plein milieu de la route, mais bon aucune voiture en approche donc ça va. 
On marche un peu et je décide de mettre pied à terre à l'approche du virage car les voitures arrivent généralement très vite. 
Le virage est passé, je remonte. On va croisé plusieurs voitures. 
Petit incident technique lors du croisement avec la première voiture, Chuck s'agite un peu et c'est en partie ma faute car je suis un peu maladroite avec le stick. Alain me conseille d'investir dans une cravache, ce qui est une excellente idée.
Globalement tout s'est bien passé, on rentre en main.
Arrivé devant l'écurie je remonte pour rentrer à cheval.
Il faut ouvrir le portail, je prends le temps de sortir la télécommande de ma poche, d'ouvrir et ensuite refermer le portail, Chuck reste immobile. Il a fait de très gros progrès sur l'immobilité et c'est très appréciable.
 
 16 ème séance
Aujourd'hui séance un peu particulière.
J'ai rencontré des difficultés avec Chuck ces derniers temps. Soucis avec le mors et soucis de comportement.
Première étape on change le mors, fini la résine, on passe sur un mors en inox.
Deuxième étape, direction la carrière, Alain bouscule un peu Chuck pour le remettre dans le rang et le concentré au travail il va falloir adapter la détente et commencer le dressage ( exercice à pied d'assouplissements latéraux).
Alain lui apprend donc l'épaule en dedans.
Chuck est aux ordres donc on part en extérieur et c'est Alain qui monte.
La promenade se passe bien, aucun souci particulier.

 

De retour à l'écurie, je monte un peu sur Chuck. Tout se passe bien si ce n'est que je vais devoir travailler la position de mes mains.