Popeye des îles 

Camarguais trotteur de 6 ans, né a la maison , cheval docile très proche de l homme facile durant son enfance.

 

Castré à l âge de 4 ans car son caractère entier avait pris le dessus .

 

Cheval très peureux qui rend ses défenses violences ( cabre , envoie des pieds...). il est trsè difficile à gérer à pied et encore moins monté.

 

L objectif est de pouvoir le sortir en main et monté en sécurité sans stress pour lui comme pour le cavalier.

séance 1-2-3 : 

 

Le plus compliqué dans ce genre de cas c'est de pouvoir faire un bon diagnostique car chaque exercice proposé peut améliorer la situation mais aussi cela peut avoir l'effet inverse.

 

Le cheval est un être sensible et l'homme est responsable de son évolution dès la naissance et tout au long de sa vie.

 

Dans le cas de Popeye ses 4 premières années ont été bien gérées, mais à mon avis, lors du débourrage , il y a eu un excès de confiance, la personne qui s'en est occupé a due penser que cela allait être facile, la suite nous prouve que ce n'était pas si évident.

 

Alors quoi faire ? Et bien mon rôle est de reprendre les bases, des choses sont acquises mais d'autres ne le sont pas.

 

En main j'avais un cheval sans référent à chaque peur il partait droit devant ou sur le coté sans faire attention à l'homme, donc nous avons commencer par là .

 

Faire en sorte que le cheval face attention à l'homme et pas le contraire, pour cela l'exercice consiste à marcher épaule contre épaule espacés d'un mètre, mettre le stick en protection sur le coté et devant le nez du poulain, puis à chaque fuite le mettre sur un cercle court en mobilisant les hanches, l'arrêter mais ne pas sanctionner, juste attendre faire redescendre la pression, puis recommencer. Récompenser à la voix et en caresses à chaque bonne réaction.

3 semaines plus tard tout était déjà plus simple, Popeye respectait les distances et semblait essayer de communiquer avec sa propriétaire, donc pour continuer une suite logique j'ai proposé les longues rênes, cet exercice est très important car on peut gérer le cheval a distance sans prendre de risque. Popeye a été monté au trois allures donc il connait le matériel et le contact de la main sur les rênes.

 

Cette séance c'est faite en licol car je ne voulais pas créer un stress supplémentaire, mais dès les premiers mètres une défense flagrante est apparue, je n'avais pas de contrôle, le poulain luttait contre l'action de la main à chaque contact, donc j'ai travailler au pas avec des arrêts très fréquents.

 

 

En fin de séance Popeye semblait avoir compris l'intérêt de cet exercice et nous sommes allés faire un tour de 10 min en extérieur. La aussi, ce n'ai pas nouveau car il a effectué quelques sorties montée avec un autre cheval.

Mars 2016 : Maryne, sa propriétaire, a pris Popeye en main pour la détente en carrière, travail aux longues rênes, j'ai pris le relais pour la sortie en extérieur.

 

Cette séance à été un déclencheur pour le poulain car il n'y avait plus de référent devant lui, il était obligé de faire face à ses peurs et a gérer son stress.

 

Le stress d'un cheval est très impressionnant car on a l'impression de ne pas pouvoir l’empêcher de paniquer. Dans un sens c'est vrai, mais justement notre rôle est de l'accompagner pendant ce moment. Comment ? Le cheval à besoin d'un référent bienveillant donc il faut anticiper ses réactions en gérant notre sécurité en premier, ensuite, faire en sorte que le cheval reste connecté sur nous, d'où les exercices à pied en carrière.

 

A nous de le mettre dans une situation de stress adapté à son niveau et au notre. Proposer des choses simples avec beaucoup d'arrêts et de récompenses. Donnez vous des objectifs réalisables. Pour exemple, avec Popeye je suis passé sous le pont de la déviation .

 

 

 

A la fin de la séance nous l'avons lâché en liberté afin qu'il évacue le stress accumulé, la première fois il était très démonstratif , puis les fois suivantes il cherchait le contact avec l'homme.

 

Il est important de voir le cheval évoluer en liberté et observer ses réactions, chaque signe a un sens, nous de découvrir lequel.

 

 

Séance du 11 mars : Maryne à géré Popeye seule, je suis resté en observateur, nous sommes allés en extérieur en longues rênes, ils ont gérés chaque difficulté avec calme et sang froid .

 

Il faudra encore quelques sorties avant de penser à le remonter, mais je suis confiant le couple a retrouvé la communication.

 

Nous verrons le résultat dans une semaine.

séance du 17 mars: L'objectif de la séance était de laisser Maryne seule aux commandes;

 

sortir en extérieur aux longues rênes.

 

Les premières minutes ont été un peu difficiles en carrière, le temps que Popeye rentre dans le travail.

Je pense que ce soucis de concentration est due un manque de maturité, donc il faut lui laisser le temps et ne pas être trop exigeant.

Dès cette étape franchie, nous voilà partis sillonner les chemins des alentours.

 

Maryne commence à maîtriser, les gestes sont plus précis et le cheval reste à son écoute.

 

Sur le parcours des éléments perturbateurs ont animées cette sortie, mais à chaque fois sa propriétaire à fait face. 

Arrivé à la fin de la sortie, j'ai pris le relais, car j'ai remarqué que Popeye avait du mal à rester immobile plus de 20 secondes, donc pour le retour ce genre d'exercice est très bénéfique.

 

Nous avons eu une longue discussion, parfois elle fut très animée mais à la fin j'ai obtenu ce que je voulais  

Pendant la semaine qui arrive je laisse mon matériel à Maryne afin qu'elle continue ce travail, si tout se passe bien Popeye sera monté la séance prochaine.

séance du 23 mars 2016:

 

Aujourd'hui nous sommes resté dans la carrière afin d'affiner le travail à pied.

 

Je pensais que l'on ferait une séance montée mais il y a encore des petites résistances.

 

L' objectif de cette séance était axé sur la précision des demandes au niveau de la cadence et de la maniabilité.

 

Nous avons travaillé essentiellement 

au pas.

 

Qui maîtrise le lent, maîtrise le rapide.

J'ai installé quelques ateliers, un Slalom  pour travailler la direction, un passage étroit où Popeye devait rester immobile et un exercice de barres au sol en demi cercle  afin qu'il contrôle son équilibre.

 

Marine commence à bien maîtriser la technique et ses demandes sont calmes, ce qui rend Popeye serein.

 

Le but est d'observer son poulain et d'adapter les demandes  en fonction de ses résistances. Chacun à son rythme d'apprentissage, c'est à nous de nous adapter, on ne fait pas rentrer un cheval dans un cadre défini mais on construit ce cadre autour de lui. 

séance du 06 juin 2016 

 

Après quelques mois de pose je reprends le travail avec Marine et Popeye. Et bien tout va bien Marine a bien travaillé, elle peut gérer son cheval aux longues rênes en carrière et en extérieur.

 

 

Donc l'objectif de la séance d'aujourd'hui était de travailler à coté du cheval, le principe est simple être plus proche afin d'affiner le contact avec les rênes. On se met a l'épaule du cheval et l'on se déplace parallèlement à lui, cet exercice est plus facile lorsque les chevaux connaissent les longues rênes on ne risque moins de se faire bousculer.

Marine a commencé en carrière et ensuite j'ai pris le relais pour le sortir en extérieur.

 

La difficulté était d'aller dans un endroit qu'il ne connaissait pas, Le Teil est rempli de petites rues.

 

Il faut prendre le temps de marcher doucement et de s'arrêter régulièrement afin de faire redescendre la pression.

 

Popeye était tendu mais se réactions ont été à la mesure de la difficulté, il a fait une très belle séance  .

Le retour s'est déroulé dans le calme et c'est marine qui a pris les rênes.

 

Maintenant il va falloir le sortir quelques fois avant d'envisager de le remonter en toute sécurité.

 

 

Juillet 2016 :

 

Depuis quelques semaines Marine a travaillé Popeye en carrière et en extérieur.

 

L'objectif de la séance était de travailler la notion de contact :  

 

Lien entre les aides du cavalier et le corps du cheval, principalement entre la bouche et la main du cavalier. Il doit être liant, doux et léger.

 

Popeye a vraiment évolué, il est beaucoup plus calme et à l'écoute. Nous avons travaillé L’immobilité, j'ai trouvé un réel changement.

Nous sommes allés en extérieur et là aussi j'ai senti un cheval plus calme regardant mais à l'écoute.

 

Lors de la sortie  j'ai constaté qu'il avait tendance a venir se coller vers moi, en équitation on appelle ça, coller à la jambe, personnellement je ne suis pas un adepte  de l'assistanat, j'aime voir un cheval qui se tient tout seul. A son age ce n'est pas grave donc l’exercice  est de le faire céder à la pression.

 

Comment faire ? : cela se fait avec une action du stick sur l'épaule qui se couche et une action discontinue de la rêne extérieure, après une réponse positive du cheval on cesse l'action et on attend de voir si il recommence, dans ce cas on réitère la demande. 

 

L'idéal pour bien travailler votre cheval est de le faire des deux cotés.

 

Popeye est un bon élève il a besoin que l'on travaille dans le calme en lui demandant des exercices précis.

 

En fin de séance Marine a pris le relais et Popeye est resté appliqué comme avec moi, très bonne séance 

séance du 21 juillet 2016

 

Vérification des acquis avec un travail à pied en carrière identique à la séance précédente.

 

Popeye est devenu vraiment un petit cheval très agréable, donc nous allons passer à l’étape suivante: la monte à cru

 

J'ai trouvé vraiment un réel changement, monter un cheval calme avec une bouche souple sans résistance et sans stress, c'est un vrai régal. 

Ma règle d'or est la sécurité et lorsque tout est réuni pour aller plus loin il ne faut pas hésiter.

 

J'ai donc demandé à Maryne , sa propriétaire de le monter.

 

 

Quel beau spectacle de les voir tous les deux marcher et trotter sans stress.

 

Ils sont sortis en extérieur, je suis resté en simple spectateur je n'ai pas eu à intervenir, l'avenir semble bien se dessiner.

Séance du mercredi 27 juillet

 

 

Après une pause de quelques semaine je suis revenu faire un bilan des acquis afin de passer à l'étape suivante, monte en extérieur avec la selle.

 

 

Le résultat est à la hauteur de mes 

espérances Maryne et Popeye ont vraiment passé un cap, le cheval respecte sa propriétaire et Maryne est à l'écoute de son cheval tout est réuni pour que ça marche.

 

 

Le début de séance classique à pied en rênes courtes mais avec la selle,  travail au pas et arrêts réguliers et soutenu ( 30 secondes), ensuite séance de monte 5 min en carrière au pas avant de sortir.

Maryne a géré sa sortie à la perfection, un cheval et une cavalière concentrés mais tout deux heureux.

 

Aucune fausse note, Popeye restait hésitant à certains passage mais Maryne à su le motiver sans lui laisser trop le choix. 

 

Ils ont beaucoup marché au pas mais lorsqu'ils ont été prêts ils ont trotté dans le calme sans stress ni perte de contrôle.

 

Le retour s'est fait rênes détendues mais pas totalement longues, dans le calme ,au pas.

 

Maintenant je vais les laisser évoluer doucement et nous allons écrire un nouveau chapitre orienté sur le perfectionnement en dressage et les débuts de l'obstacle.