Silhouet, jument franche-montagne née en mai 2009.

Elle est arrivée à la maison en avril 2013. Elle était débourrée et travaillée en manège une fois par semaine. 
Je voulais faire de l'extérieur avec Silhouet donc on a attaqué le travail par des balades en main et des cours en centre équestre.
On a pris confiance l'une dans l'autre jusqu'à ce jour d'octobre où elle est partie en saut de mouton. J'ai fait une vilaine chute avec plusieurs fractures et traumatisme crânien. D'autres chutes ont suivi au cours des mois suivants. Depuis il est impossible de la seller ou la monter. Un problème de dos a été écarté par une visite de l'ostéo.
 
Je voulais un avis extérieur sur ma jument et sur les conseils d'amies, j'ai contacté Alain. Le premier contact par téléphone m'a rassuré. Le rdv était pris. 
1ère séance: vendredi 23 mai 2014
 
Après un pansage rapide, Alain nous a regardé évoluer dans le rond de longe. Puis il a pris les commandes. Quelques tests… et le verdict tombe: ma jument a peur, beaucoup de peurs mais pas de vices.
Tout le travail est à reprendre du début et on commence par la désensibilisation. Silhouet doit accepter et comprendre qu'on ne lui veut pas de mal… 
 
Les exercices ont commencé: taper dans les mains, lever les bras, jeter le surfaix sur le dos… il y a du boulot des 2 cotés et surtout à droite, surement dû à un débourrage trop rapide. Il a aussi fait un début de travail aux longues rênes et j'ai pu les découvrir en fin de séance. 
 
Ma jument a fini la séance fatiguée et je pense que j'étais dans le même état qu'elle.
 
On revoit Alain dans 2 mois. En attendant, je sais sur quels exercices je dois travailler ma jument dans le calme. Un long chemin nous attend mais je vois enfin la lumière au bout du tunnel après plusieurs mois d'errance. L'espoir est là.
Suite à la venue d'alain j'ai contacté la personne qui l'avait travaillé :
 
" Il m'a dit que ça avait été très facile. Il l'a débourré en 15 jours. Les éleveurs m'avaient parlé de 1 mois donc est-ce qu'elle est restée 1 mois là-bas et qu'elle n'a travaillé que 15 jours, je n'en sais pas plus…
 
Pour la première séance, il l'a longé avec la selle et est monté directement. Les séances suivantes, il lui a fait sauté une barre d'obstacle et a fait un tour en extérieur (une piste d'1km le long des écuries).
 
Il m'a dit l'avoir travaillé très classiquement et surtout pas à droite. Pour lui, un jeune cheval de 3-4 ans qui bouge au pansage, ne donne pas bien les pieds, c'est normal à cet âge là… Elle a accepté le cavalier donc son travail était terminé."

2ème séance: mardi 5 août 2014

 
Deux mois se sont écoulés depuis la première séance. Alain est arrivé quand je finissais de préparer Silhouet.
 
Après une tasse de café, Alain m'a demandé de lui montrer le travail effectué depuis la dernière séance. La désensibilisation à l'arrêt a bien évolué: taper dans ses mains, sautiller, chiffon secoué, sac plastique, tapis, surfaix…
 
Maintenant on va devoir travailler la désensibilisation en mouvement au pas. Alain me montre avec le sac plastique. Silhouet doit comprendre que le stimulus ne lui veut pas de mal comme à l'arrêt.
 
Dès qu'elle accepte et se détend, on stoppe le mouvement.
On lui a ensuite mis le surfaix et le filet. Alain a fait un peu de longues rênes dans le rond de longe. Puis on a filé en extérieur.
 
Alain a pris les commandes. Silhouet ne doit pas brouter, c'est interdit. Alain a trainé des pieds, lancé des cailloux pour continuer la désensibilisation.
 
On a marché. L'arrêt et l'immobilité sont difficiles. Silhouet est impatiente. Elle nous a montré son caractère.
On a pris un nouveau chemin inconnu pour elle. J'ai pris les rênes. Il faut tout anticiper pour éviter les écarts. On a fait demi-tour, direction la maison.
 
Silhouet accélère et s'appuie sur le mors. On a travaillé les arrêts, l'impatience reprend le dessus, elle gratte le sol…
 
J'apprends le travail aux longues rênes en même temps qu'elle. On est rentré en demandant encore quelques arrêts, Silhouet était détendue.
Ma jument ne m'est pas apparue stressée en extérieur mais plutôt capricieuse quand on ne va pas dans son sens et qu'on la contredit.
 
D'ici la prochaine séance, on va bosser la désensibilisation en mouvement et les longues rênes en extérieur.
A suivre...
3ème séance: mardi 19 août 2014
 
La séance a démarré sous un ciel pluvieux avec un sol détrempé. Aujourd'hui nous sommes restés dans le rond de longe.
 
Nous avons fait le point sur le travail effectué depuis la dernière séance: des séances de longues rênes en extérieur sans trop de soucis et des séances de désensibilisation en mouvement à améliorer.
 
Alain a testé Silhouet avec le sac plastique. Je dois insister sur les mouvements latéraux en haut et en bas.
 
Ensuite Alain lui a mis le filet et est monté en sac à patate à l'arrêt puis au pas. Silhouet n'était pas totalement rassurée mais elle l'a laissé faire. Ils ont fait ensemble plusieurs tours du rond de longe.
Dans cette position, il a continué la désensibilisation en tapant des pieds ou en lui touchant le dos. On a bien repéré l'endroit le plus sensible. Progressivement il a pu poser ses pieds sur sa croupe et se mettre à califourchon.
Au bout de quelques pas, on a entendu Silhouet souffler et se détendre un petit peu. Elle n'a pas eu de cavalier sur le dos depuis le mois de janvier, date de la dernière chute.
Pour finir, Alain lui a retiré le filet. Et pour tester sa confiance, il est monté sur Silhouet en liberté.
 
La détente n'est pas totale pour Silhouet mais l'évolution va dans le bon sens. Elle est encore très tendue d'avoir quelque chose sur le dos.
 
Pour la prochaine fois, on va continuer à faire des longues rênes en extérieur, de la désensibilisation et du montoir en sac à patate pour la rééducation du cheval et de sa cavalière.
4ème séance: jeudi 4 septembre 2014
 
Nous avons commencé la séance dans le rond de longe. 
 
J'ai bricolé un "surfaix désensibilisant au cavalier" avec une croix assortie de chiffons et rubalises. Alain nous a regardé avec. On le pose à droite et à gauche, on le fait bouger et on marche avec au pas. Bientôt, je pourrais le sangler.
 
On a fait une petite détente au pas et au trot puis Alain a travaillé le montoir en sac à patate. Comme tout allait bien, on est parti en extérieur.
 
Silhouet est dans une phase où elle se pose beaucoup de questions. Elle ne cherche pas à se débarrasser de son cavalier mais elle est dans la retenue comme si elle ne savait plus ce qu'il est correct de faire.
 
En extérieur, Alain a alterné la monte en sac à patate au pas et au trot, les arrêts, la marche à pied et quelques pas à califourchon. Silhouet progresse mais elle est plus rassurée par la monte en sac à patate qu'à califourchon.
On a travaillé le respect dans les passages étroits dans une forêt puis Alain a fini à califourchon sur Silhouet avec quelques mouvements de désensibilisation au cavalier.
 
On va travailler le surfaix désensibilisant, le travail en main au garrot et la monte en sac à patate pour la prochaine fois. On essayera d'aller dans la rivière car l'eau n'est pas son endroit favori.
 
Merci Alain!
5ème séance: jeudi 2 octobre 2014
 
Nous avons commencé par faire le point sur le travail effectué depuis un mois. Travail au longues rênes en extérieur, montoir…: RAS. Par contre, j'ai rencontré quelques peurs avec le surfaix désensibilisant et peu de respect sur les chemins étroits.
 
Alain a décidé que l'on allait travailler ces points aujourd'hui. On a mis le filet à Silhouet, une longe et le surfaix désensibilisant. Puis on est parti en extérieur.
 
Silhouet est tendue mais elle avance sans démarrer en trombe. Le surfaix fait son effet: les chiffons se balançent en rythme au pas et les rubalises chatouillent le dos selon le vent. On fait attention que la jument reste bien à sa place et si elle s'emballe, on l'arrête de suite.
 
Alain a fait trotter Silhouet en courant à coté d'elle. Le surfaix est un peu plus inquiétant mais ça passe. On est allé travailler dans la carrière voisine: pas et trot nickel… 
Quand je pense qu'il y a 6 mois, on ne pouvait plus rien faire de cette jument. Pourvoir lui poser quelque chose sur le dos sans qu'elle bouge ou tire au renard paraît anodin à un cavalier mais aujourd'hui ce sont de petites choses qui me font vraiment plaisir avec ma jument! 
 
Alain m'a laissé sa place, à mon tour de tester quelques pas dans la carrière et de faire le chemin du retour. J'avais l'impression d'avoir stagné dans le travail ce dernier mois, en fait c'est moi qui n'ai pas assez osé aller plus loin.
 
Puis on a travaillé dans le sentier qui m'avait posé problème. Je dois plus décomposer le mouvement, rester face à elle et faire le passage pas à pas. Le reste viendra plus tard avec l'expérience. Le surfaix touchait les branches mais Silhouet s'est contrôlée.
 
Suite à cette bonne séance où la progression continue, on est rentré tranquillement au parc.
 
La suite, bientôt…
 
6ème séance: jeudi 6 novembre 2014
 
En un mois, le travail a avancé. Je peux longer Silhouet aux 2 mains au pas et au trot avec le surfaix désensibilisant. J'ai même rajouté des sacs plastiques dessus sans trop de réaction. Les séances aux longues rênes se passent bien sauf que l'on doit encore travailler la patience. Le travail de désensibilisation avance très bien, je peux maintenant cibler les endroits sensibles au centimètre près. C'est une bonne évolution car il y a 6 mois, c'est toute la jument qui était sensible.
 
Aujourd'hui dès le début du pansage, Silhouet s'est montrée très vive et regardante. Alain est arrivé et il a décidé de la monter en extérieur. Une jument, un filet, des rênes, un cavalier, une photographe et c'est parti…
 
On a démarré au pas puis Alain est monté en sac à patate. Comme tout allait bien, il est vite passé à califourchon. Après quelques minutes, on s'est rendu compte qu'elle n'a plus peur du cavalier, ça c'est gagné, le travail a payé! 
 
Par contre, Silhouet s'est montrée capricieuse, entêtée et peu patiente aujourd'hui. Alain a remarqué qu'elle a trouvé une nouvelle défense en s'appuyant sur les épaules et le mors. On n'a alors plus de frein et c'est dangereux. La jument a tenté un démarrage, Alain s'est fâché pour le première fois et il l'a faite tourner sur elle-même plusieurs fois. Il faut rappeler que les dernières chutes ont eu lieu en licol.
 
 
Le retour s'est fait dans le calme mais tout le monde se surveillait du coin de l'oeil: cheval et cavalier. Alain envisage de lui mettre un mors plus sévère pour les prochaines séances pour qu'elle arrête ses démarrages intempestifs et qu'elle se rende compte que l'on peut avoir du frein.
 
En attendant, on a du boulot pour l'hiver: la patience et la calme… Vaste programme qui nous promet un long travail.
 

7ème séance: vendredi 21 novembre 2014

 
Silhouet a été très sage au pansage, la séance s'annonce bien.
 
Le travail entre les séances avec Alain s'est bien passé, j'ai fait des balades à cru sur Silhouet avec l'aide d'un piéton me tenant en longe (merci Sandrine et Papa!!). On reprend confiance en nous 2 petit à petit.
 
Alain avait décidé de lui mettre un mors plus sévère mais finalement il préfère attendre encore un peu pour ne pas la brusquer. Aujourd'hui il veut tester la selle.
 
On a commencé dans le rond de longe: Alain l'a sellé et sanglé tranquillement, Silhouet a montré son inquiétude. Il a commencé la désensibilisation au pas en lui laissant un peu de liberté.
 
Pour l'instant, les étriers sont remontés. Alain a tapé, frotté et secoué la selle jusqu'à ce que elle ne réagisse plus. Après il a descendu les étriers en les réglant de manière à ce qu'ils ne tapent pas dans les coudes sinon ça fait mal. Et il a repris la désensibilisation avec les étriers.
 
On ne va pas dire que Silhouet est détendue, elle prend sur elle, elle a tendance à accélérer le pas mais elle reste maitrisable. 
 
Comme tout évoluait bien, Alain a fini par la longer au pas et au trot aux 2 mains avec la selle et les étriers ballottants. On a vu une Silhouet au trot mâchouillant et baissant la tête. On était content.
Après on est parti en extérieur à côté du champ. On a fait pareil sur le chemin chacun notre tour. Au retour, Alain a commencé sa prochaine séance, il a tenté un montoir sans s'assoir et il a fait quelques mètres au pas en s'éloignant et revenant au pré. Silhouet était calme et détendue.
 
Merci Alain!
8ème séance: jeudi 27 novembre 2014

Aujourd'hui c'est séance van avec Alain et Sam son chien. Silhouet a déjà été transporté mais c'est synonyme de stress pour elle et pour moi. J'espère qu'en le travaillant, on dépassera ce cap. On n'a pas travaillé le van depuis plus d'un an car on a eu beaucoup à faire à côté de ça.

A l'origine, Silhouet sait monter en suivant l'homme et elle descend par le pont avant. J'ai demandé à Alain de m'aider à lui apprendre à monter seule et à reculer.

On a travaillé l'embarquement, au bout de quelques tentatives, elle monte seule sans souçi. J'ai aussi beaucoup appris sur la façon de faire.

Silhouet s'est montrée peu patiente à l'intérieur du van. On a travaillé ça, si elle descend, on la laisse faire mais on sanctionne quand elle a les 4 pieds au sol et on recommence jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle reste dans le van tant qu'on ne lui a rien demandé. A force ça fonctionne…

Et on lui a appris le reculer. C'est encore trop juste pour le faire seule mais à 2, ça va. Il faut la maintenir bien droite car elle a tendance à tourner sur le pont. 

Et voilà une bonne séance d'une heure où on a appris pleins de choses. On a retrouvé le caractère de Silhouet: testeuse et impatiente. 

Sam, quand à lui, a bien couru sur le terrain et joué avec des batôns. Il était heureux!

On a encore de quoi travailler…


9ème séance: jeudi 11 décembre 2014


Aujourd'hui, les températures sont fraiches et le vent du nord souffle fort. L'hiver est là mais ça n'a pas effrayé Alain qui a décidé de continuer le travail monté en extérieur.

Silhouet est équipée: selle et filet avec un mors plus sévère comme prévu: pelham à double brisure et branches courtes.

Alain a choisi de lui mettre ce mors pour qu'elle apprenne à maîtriser son stress et qu'elle arrête de fuir dangereusement en avant pour elle et pour son cavalier. La sécurité avant tout, on sait maintenant que l'on a du frein. Mors plus dur ne veut pas dire lui briser la bouche, tout dépend de la manière dont on s'en sert… Alain m'a bien expliqué son fonctionnement.
On est parti au pas. Silhouet traîne un peu pour quitter ses copains de pré. Alain en profite pour l'activer en marchant à côté d'elle et lui montrer l'effet du mors.

Plus loin, il est monté en selle. Elle a été sage au montoir.
La séance s'est déroulée montée du début à la fin avec du pas et du trot.

Alain a beaucoup provoqué Silhouet pour qu'elle monte en pression et démarre à fond. Là, elle s'est rendue compte qu'il y a quelqu'un sur son dos et que l'on ne fait pas ce que l'on veut. On s'arrête!!
ur le chemin du retour, Silhouet s'est bien détendue jusque dans son dos. Alain a continué puis il a mis pied à terre.

Et voilà encore une bonne séance… la suite en 2015!

10ème séance: jeudi 8 janvier 2014


Pour ce début d'année, le temps est beau mais les températures sont négatives ce matin. Silhouet n'a pas travaillé depuis 2 semaines car on a été immobilisé par la neige et le verglas.

Au pansage, Silhouet s'est montrée très tendue. Alain a décidé de commencer la séance par une détente dans le rond de longe. Je l'ai détendu au pas et au trot en licol. Alain lui a mis la selle et a continué la détente aux 2 mains. Silhouet s'est vite concentrée sur le travail. 
On lui a mis son filet et Alain l'a travaillé en se plaçant à hauteur de son épaule. Le but était de la concentrer et de la mettre au boulot en obtenant des cessions de nuque, des incurvations et des débuts d'épaule en dedans. Un Franche-Montagne en début de dressage…

Après une bonne demi-heure de détente, on est parti en extérieur. J'ai senti Alain un peu interrogatif sur le déroulement de la séance montée. Silhouet prend sur elle mais elle a encore des moments de peur même si elle ne panique plus.

La sortie en extérieur s'est bien passée. Alain a alterné les phases montées et à pied, au pas et au trot. Silhouet a été calme au montoir. Sa patience est encore à travailler mais ça évolue.
Alain et Silhouet m'ont vite semé en partant au trot dans une montée. La jument était calme et confiante, elle avait envie d'y aller. Le but n'était pas de la stresser mais de la monter normalement.

On a alors pris le chemin du retour à pied.
Plus loin, Alain est remonté en selle, Silhouet impatiente de rentrer l'a testé. Elle lui a proposé un trot pour rentrer…? Alain lui a dit non et nous sommes rentrés calmement au pas.

Pour la prochain séance, on va retravailler le surfaix désensibilisant, les séances montées avec une autre personne à pied et peut-être un peu de longues rênes aussi.
La progression continue calmement mais de façon efficace pour que chacun retrouve sa place et sans accident. Pour ma part, je n'ai pas encore retenté le trot avec Silhouet. On a le temps. 

Le travail avec Alain nous donne des lignes de travail à respecter pour aller dans le bon sens en sécurité et en s'impliquant personnellement dans le travail de son cheval. Bien qu'ayant des chevaux presque 20 ans, je n'arrivais pas à trouver une façon de sortir du traumatisme de Silhouet. Le travail avec Alain nous aide à y arriver. Merci Alain.

11ème séance: lundi 16 février 2015


La dernière séance a été annulée à cause de la neige. On n'a pas revu Alain depuis plus d'un mois et il y a du boulot, Silhouet est très stressée depuis 15 jours. Le mauvais temps nous a empêché de travailler et elle n'a pas pu se défouler dans son pré.

Aujourd'hui, on a fait une séance en carrière. Sur le chemin pour rejoindre la carrière, elle était explosive, en mode trottinette et j'ai peur de tout.
Alain a beaucoup travaillé à pied aujourd'hui en lui demandant des cessions de nuque, des demi-arrêts et des déplacements latéraux.
Il l'a concentré dans le travail en lui apprenant à déplacer tout son corps, épaules et hanches comprises, au poids de la jambe.

Alain a essayé de codifier le travail: on déplace les hanches si on veut qu'elle se soumette et on déplace les épaules si on veut qu'elle se mette au travail.
Ils ont aussi travaillé au trot les allongements et les arrêts, Alain courant à côté de Silhouet.

Puis il s'est mis en selle d'un coté au début. Quand elle donnait le bon mouvement ou la bonne attitude, il descendait. Plus tard, il a pu se mettre à califourchon.
Vu le stress de la jument, il vaut mieux revenir en arrière dans les exercices en intégrant des nouveautés.


Mais le coup de folie n'était pas loin, Silhouet serait bien partie comme une folle. Je l'ai vu rentrer les fesses et engager les postérieurs et j'ai imaginé de nouveau la scène de l'année passée avec les accidents. Alain l'a recardé de suite, et rebelotte: travail à pied puis monté…

La séance a été éprouvante pour le cavalier et le cheval.
Je me rends compte qu'il ne faut pas aller trop vite et ne pas donner sa confiance trop rapidement non plus avec cette jument. Elle est sympa mais capable du meilleur comme du pire!

Le point positif est qu'Alain a réussi à désamorcer son envie de bêtises dangereuses. Silhouet était vraiment surexcitée aujourd'hui. En attendant la prochaine séance, on va travailler à pied.
12ème séance: jeudi 27 mars 2015

Aujourd'hui les conditions climatiques ne sont pas au top: il y a beaucoup de vent. Alain a sellé Silhouet et on part en extérieur. Alain, prudent, commence un montoir en restant d'un seul côté. Il fait quelques pas et remet pied à terre. 

On a marché jusqu'à se trouver un chemin à l'abri du vent. Là il a refait un
montoir. Silhouet est stressée même quand le cavalier sur son dos parle… Alain l'a un peu activé, elle a tenté plusieurs démarrages à fond mais le point positif est qu'elle s'arrête net derrière. 

On a pris un chemin en montée et ils sont partis au trot. Silhouet a pris le galop d'elle-même, Alain l'a reprise et elle s'est stoppée net. Alain lui a alors demandé un départ au galop. 

Très content de Silhouet, il a alors mis pied à terre. On sait maintenant que l'on a du frein et Silhouet se maîtrise. Elle a encore des peurs, elle démarre mais s'arrête juste derrière.
Sur le chemin du retour, Alain est remonté en selle. Silhouet voulait rentrer au trot, Alain l'a mise au boulot pour qu'elle se concentre. On est rentré dans le calme. Voilà une très bonne séance réconfortante pour tout le monde!

13ème séance: lundi 6 avril 2015

En ce lundi chocolaté, il fait très beau sans vent!! On est parti en extérieur. Alain a comme d'habitude alterné les moments montés et à pied. Cette procédure permet de rassurer Silhouet, ça devient son rituel.

Aujourd'hui, Silhouet est plus détendue, elle se concentre sur l'extérieur et non plus sur son cavalier. Elle marche d'un bon pas, les oreilles en avant, contente de sortir se balader. Alain l'a fait trotter, elle est restée calme et contrôlable.
On a fait demi-tour, elle a eu peur d'un bruit venant d'un jardin. Elle a tenté un démarrage mais s'est arrêtée net sur l'ordre d'Alain.

Au retour, elle était d'humeur coquine. On a retrouvé son caractère bien affirmé qu'elle nous avait montré à la première séance de longues renes: impatiente, tétue et testeuse.

Mais le retour s'est bien passé. Ca a été une bonne séance où un cap est peut-être franchi… A confirmer bientôt!

séance du 08 mai 2015

 

Depuis la dernière séance, j'ai travaillé Silhouet montée en extérieur avec l'aide d'un référent à pied la tenant au licol. 

Pour la séance d'aujourd'hui, Alain voulait que l'on parte en balade en extérieur à 2 chevaux. Pour une fois, je n'allais pas courir derrière avec l'appareil photo!! Il a fait très beau en plus. 

 

Alain est arrivé quand je finissais les pansages.

Alain a pris Silhouet. Pour palier à la grève forcée de ma 2ème jument (blessure), j'ai pris Djali, un gentil hongre retraité de mon petit troupeau.

 

On est parti à pied tranquillement. Silhouet n'a jamais travaillé avec un autre cheval que ce soit à son élevage, son débourrage ou chez moi sauf le jour où j'ai eu mon accident avec elle.

 

On s'est mis en selle un peu plus loin. Silhouet a pris la tête avec Alain. Elle n'était pas tendue mais elle se demandait ce que Djali faisait là. Elle le surveillait du coin de l'oeil. Elle ne s'est pas tendue, elle était calme et décontractée dans son dos. On a continué notre balade et pour une fois, Alain a pu rester en selle. Il n'a pas eu besoin d'alterner les phases montées et à pied pour la rassurer car elle était tranquille. 

Plus loin, on a mis pied à terre et remonté les étriers pour passer dans un passage étroit: entre un grillage et une usine où il peut y avoir des bruits, sans compter des plaques de fer au sol. Silhouet et Djali sont restés calmes, ils sont passés sans nous bousculer. Voilà un bon exercice de respect et de maîtrise de soi pour les chevaux. On a continué quelques mètres puis on a passé un petit pont. On a alors remis le pied à l'etrier. Les montoirs de Silhouet ont été parfaits. On a pu faire un petit trot. Pour l'instant, on ne cherche pas à faire des allures rapides. Alain privilégie les petits trots et le petit pas, tranquillement.

Silhouet a fait quelques petits écarts mais rien de bien méchant, c'est plus dû à son inexpérience de l'extérieur.

Au cours de notre balade, on a croisé des voitures, des chiens qui aboient, des gens qui travaillent, débroussaillent… Alain est resté en selle du début à la fin alors qu'avant il descendait dès qu'un élément perturbateur approchait.



On a alors fait demi-tour. Silhouet n'a plus du tout peur de son cavalier, elle regarde l'extérieur et commence à hennir. Alain l'a alors recadré, on ne se déconcentre pas.

On a refait un petit trot au retour. Puis au pas, Alain a fait serpenté Silhouet entre 3 grosses pierres et on a remis pied à terre pour reprendre le chemin étroit. Là on a eu droit à une agrafeuse qui faisait beaucoup de bruit. Les chevaux sont restés calmes, sans peur. 



On est remonté à cheval pour le dernier tronçon. On a croisé beaucoup de voitures sans réaction et en restant en selle. Le retour a été parfait pour cette balade d'1h15.


Alain était très content de la séance, il s'est lui aussi fait plaisir pour la première fois sur Silhouet. Djali, le papy a été calme et a bien joué son rôle. Silhouet, la jument difficile, devient plus calme et posée. On dirait qu'elle a passé un cap. 



D'ici la prochaine fois, je vais continuer les séances montées. Alain veut que maintenant on sorte à 2 chevaux pour les prochaines séances.



Merci pour ton investissement et ton aide Alain!!

15ème séance: jeudi 28 mai 2015


Aujourd'hui, il fait beau et nous partons en balade à deux comme lors de la dernière séance. Alain prend Silhouet et moi ma deuxième jeune jument Burdine.

On est parti à pied tranquillement. Silhouet n'est pas très motivée, elle se cale derrière sa copine de pré. Elle est d'humeur câline avec Alain et c'est bien la première fois!  Elle est plutôt distante et froide d'habitude. 

Plus loin, on s'est mis en selle. Le montoir est parfait, elle ne bouge pas. Silhouet est un peu tendue au début mais ça reste très léger comparé aux séances d'il y a quelques mois. Elle a un peu les oreilles en arrière au démarrage et après ça roule. Elle n'a plus de peurs. 

On a fait une balade d'une heure où on a alterné les passages en tête et derrière, le pas et le trot. On a même trotté de front à 2.
Silhouet mâchouille son mors, tranquille, même si elle a besoin d'être tenue par des rênes ajustées. Elle est détendue et ne fait plus le dos rond.

Elle a par contre tendance à se déconcentrer pendant la balade, à hennir donc Alain l'a remise au travail à chaque fois.
Au retour, elle a même perdu son tapis et elle n'a pas eu peur, juste un petit pas de côté, preuve que les séances de désensibilisation ont bien fonctionné…

Le retour au pré s'est bien passé avec 2 jeunes juments calmes et à l'écoute. Alain peut commencer à bouger sur Silhouet sans qu'elle réagisse: bouger une main ou une jambe.


On va surement rentrer dans une nouvelle phase avec Silhouet où en confiance, elle va nous tester et nous faire des caprices comme en longues rênes.

Je pense qu'Alain s'est de nouveau fait plaisir aujourd'hui. Tout le monde progresse en confiance. A suivre!!

16ème séance: vendredi 19 juin 2015


Pour la séance d'aujourd'hui, on est parti en extérieur avec les 2 juments sous un temps un peu incertain avec du vent. Silhouet semble très calme aujourd'hui.

Alain voulait que l'on fasse un peu de marche en ville pour cette balade.
Le départ a été parfait. On a pris le direction d'un lotissement.

Silhouet s'est fait quelques petites frayeurs où elle monte vite en pression mais sans être tendue et prête à exploser.

Elle se calme aussi très vite et ça c'est top! Elle a compris qu'elle n'a pas le choix. Elle a peur de quelque chose: ok, on respecte sa peur mais on ne la laisse pas paniquer et on lui laisse analyser la situation.

Elle a bloqué sur le passage à niveau du train. Elle l'a pourtant déjà fait en main mais jamais monté. Alain a mis pied à terre pour le passer avec pour objectif de le passer monté au retour.
On a fait un petit tour dans le lotissement: RAS les 2 juments ont été calmes et respectueuses. On a profité d'un petit chemin en terre pour faire un trot puis on a pris un petit sentier pour monter jusqu'à la Tour de Purgnon.

Voilà l'occasion de tester les capacités d'adresse des 2 juments sur un sentier pleins de racines et de pierre. Silhouet a été très calme et pleine de franchise au cours de la montée.

On a fait la descente à pied avec pour but d'avoir des juments tranquilles qui restent derrière nous sans nous bousculer et qui regardent où elles posent leurs pieds. Le contrat a été très bien rempli.

On s'est alors remis en selle. Alain laisse maintenant plus de rênes à Silhouet tout en étant prêt à réagir si besoin.

Le passage à niveau n'a été qu'une formalité au retour.

Alain a commencé la désensibilisation aux mouvements du cavalier en se penchant en avant, touchant ses épaules. Là il y a encore du boulot!
On a pu encore trotté. Sur le retour, Alain m'a demandé de partir au trot avec ma jument. Lui, est resté au pas avec une Silhouet calme. L'arrivée s'est passée sans encombre. 

Tout le monde s'est fait plaisir au cours de cette balade d'une heure!

 pour la bonne nouvelle, armée de mon casque et mon gilet, j'ai monté Silhouet seule sans aide.

17ème séance: vendredi 3 juillet 2015


Pour cette séance, Alain veut tester le travail en carrière. La dernière fois que nous y sommes allés en février (11ème séance), ça avait été difficile et sportif.

Aujourd'hui, les juments trainent, il est 8h mais la chaleur et les insectes sont déjà là.

On met 20 minutes pour rejoindre la carrière au pas. Sur le chemin, Silhouet a testé un peu Alain en voulant démarrer mais elle a été recardé de suite.

Arrivés à la carrière, Alain a commencé le travail au pas avec des mobilisations des épaules et des hanches. Silhouet était concentrée. Il a alors pu commencer à trotter avec d'abord du petit trot. Silhouet était très attentive envers son cavalier, Alain a alors pu allonger le trot.
Les déplacements étaient fluides et la jument calme.
Alain a alors mis pied à terre, ravi...

Silhouet a toujours son pelham en bouche. C'est un "mors dur" mais bien utilisé, il ne détruit pas la bouche de son cheval. Pour Silhouet, il la sécurise en plus.

Puis on a pris le chemin du retour en alternant le pas et le trot. Alain a même pu lui toucher l'encolure sans trop de réaction.

On revoit Alain dans un mois.
18ème séance: Vendredi 31 juillet 2015

Un mois s'est écoulé depuis la dernière séance, le travail avec Silhouet se passe bien. 
Silhouet est un peu speed depuis quelques jours. Alain préfère donc que nous partions en extérieur à 2 chevaux.

On est parti à pied puis on s'est mis en selle.
Silhouet est plus tendue, elle fait de petits écarts et tente des démarrages. Mais elle ne fait pas le dos rond et ne veut pas éjecter son cavalier: c'est un bon point. Alain pense qu'elle est plus réactive car il fait moins chaud que les jours précédents.
Au cours de la ballade, Alain commence la désensibilisation aux mouvements du cavalier: là il y a encore du boulot...

On a alterné les phases de trot et de pas. on est resté dans un petit trot tranquille.


Puis on est allé dans la rivière se rafraîchir. Il y a 1 an, Silhouet ne mettait pas un pied dans l'eau. Elle évitait même les flaques.
J'avais travaillé la rivière au mois de Juillet pendant les grosses chaleurs en emmenant Silhouet en main avec mes autres chevaux.

Aujourd'hui, c'est la première fois qu'elle va dans l'eau avec un cavalier sur le dos et ça a été une formalité.
 

Au retour, on a continué le trot et le pas. Silhouet était détendue et calme, tout va bien!!

19ème séance: mercredi 26 août 2015


Aujourd'hui c'est séance avec Alain, on sort Silhouet seule sans sa copine de pré pour aller travailler à la carrière.

Au début, elle traîne et n'a pas envie de partir. On marche un peu car Silhouet est un peu réactive depuis quelques jours. Alain se met en selle, elle bouge un peu. Elle n'a plus peur du cavalier donc elle teste son cavalier. Sur le chemin pour aller à la carrière, elle est speed et fait des démarrages à fond... Alain la sanctionne de suite, ce n'est pas de la peur, c'est du caprice donc il lui a expliqué les choses.
Silhouet n'est pas trop contente. Alain la travaille sur des rênes plus longues, elle a plus de liberté. Il a beaucoup travaillé la désensibilisation aux mouvements du cavalier sur l'encolure: il l'a monté avec une main tenant une rêne très haute par rapport à l'autre puis il inverse, il lui caresse la crinière sans qu'elle ne fasse de démarrages intempestifs

. Silhouet doit comprendre qu'on ne lui veut pas de mal.
Arrivée à la carrière, elle tente de nouveau un démarrage: recadrage n°2! Alain l'a mise au boulot: déplacement des hanches et des épaules. Là c'est dur pour le cheval, ça lui demande de la concentration. Silhouet se détend et écoute Alain malgré l'agitation qui règne autour de la carrière.

Elle est tellement concentrée qu'elle est surprise quand Alain lui parle. Alain finit par du petit trot assis. Content, il met pied à terre.

On est rentré à pied en gardant bien Silhouet derrière nous. Plus loin, Alain s'est remis en selle pour un retour tranquille au pas rênes semi-longues.

 

Voilà une bonne séance qui a commencé avec une jument excitée et capricieuse mais qui se finit dans le calme et la décontraction.

20ème séance: jeudi 10 septembre 2015


Aujourd'hui c'est balade à 2 chevaux avec Alain.

Dès le départ, Silhouet est en mode "je n'ai pas envie de travailler...", Alain se fâche un peu, les caprices n'ont pas leur place ici. On se met en selle. Les premières minutes, Alain est obligé de la recadrer 2 ou 3 fois pour qu'elle se mette au travail dans le calme. Sinon elle teste son cavalier. Silhouet est toujours un peu tendue les premières minutes et après ça roule.

Le passage monté de la voie ferrée se passe sans problème, l'attente le long de la grande route à traverser aussi malgré le passage de gros camions.

Sur certaines portions difficiles ou dangereuses pour le cavalier, on n'hésite pas à mettre pied à terre. La balade nous a permis de traverser un lotissement, passer le long d'une maison en travaux, longer un canal et revenir par la ville. Une bonne sortie éducative!!

Alain a alors mis pied à terre pour récompenser Silhouet.
Silhouet se révèle être une élève qui passe partout sans avoir besoin de mettre des jambes. Elle est attentive à l'environnement du fait de son inexpérience mais le point le plus important est qu'elle est respectueuse de la main et qu'elle ne cherche pas à se débarrasser de son cavalier. 

Mais en contre-partie, elle a du caractère et beaucoup d'impatience.

Sur le chemin du retour, elle a de nouveau testé Alain lors d'un montoir où elle a bougé et lui a écrasé le pied...

Plus loin, on a pu faire un bon trot. Alain la pousse un peu mais elle n'ose pas encore prendre le galop avec son cavalier sur le dos. Par contre, elle devient joueuse, contente de sortir finalement.

Et elle se laisse caresser par son cavalier, c'est presque un cheval "normal"...

On revoit Alain dans 1 mois et demi, le temps pour Silhouet et moi de continuer les séances montées et d'aller plus loin
21ème séance: lundi 26 octobre 2015

Un mois et demi s'est écoulé depuis notre dernière séance, Alain a donc décidé que l'on sorte Silhouet seule.
La mise en place de la selle ne pose aucun problème. 

On part à pied et Alain décide de monter rapidement. Silhouet est tendue, elle exprime ça par un port de tête très haut, du style j'ai peur... avec des minis-démarrages sur place.

Au pas, Alain la provoque par divers bruitages de bouche. Ca stresse la Franche-montagne mais elle ne démarre pas et ne veut pas se débarrasser de son cavalier.

Alain porte un blouson qui fait du bruit. L'hiver dernier, il fallait enlever la veste ou mettre un blouson qui ne fasse pas de bruit... Là, Silhouet l'accepte. Alain a même accentué le bruit en bougeant les bras, elle n'a pas trop réagi.

Son cavalier a alors décidé de tester ses limites en l'emmenant dans des endroits nouveaux et en maintenant l'arrêt. Ça passe mais la patience est faible...

On a alors pris un autre chemin et ils sont partis au trot.
Au retour, Silhouet a encore eu droit à des demi-tours imposés par son cavalier: RAS. La fin s'est effectuée avec une jument calme, rênes semi-longues!

C'est la première fois qu'Alain lui fait confiance en lui laissant plus de liberté. Silhouet se détend et baisse son bout du nez au sol. Le cavalier se doit d'être vigilant pour réagir si besoin.

Voilà une très bonne séance! la prochaine fois, on tente une sortie plus longue à 2 chevaux.

22 ème séance: jeudi 10 décembre 2015


Notre dernière séance avec Alain ayant été annulé, nous ne l'avons pas vu depuis un mois et demi. Normalement on devait faire une séance plus longue mais c'est reporté au printemps car ce matin, il fait beau mais très froid.

Silhouet n'a pas travaillé depuis quelques semaines et je trouve que ça se voit: elle bouge au pansage et à la mise en place de la selle. Rien de dramatique mais elle n'est pas sereine.

On part à pied avec les deux juments. Je raconte à Alain l'avancée du travail depuis la dernière séance. J'ai rencontré un problème lors du montoir avec une jument peu respectueuse. Alain décide de commencer la séance avec ça. Il place Silhouet à côté du montoir, monte sur le montoir et là Silhouet décale ses hanches du côté opposé. Il le refait et rebelote. Silhouet le teste. Alain se fâche gentiment. Il la replace, monte, la caresse et se met en selle rapidement. Ils restent alors tranquille à l'arrêt le temps que je me mette en selle.

Silhouet a toujours besoin de tester son cavalier en début de séance pour voir si elle peut l'impressionner.
On part au "petit pas" comme dit Alain.

On a fait une bonne petite balade où les juments sont restées calmes et attentives. On a pu trotter et là c'est le bonheur. Silhouet respecte la main de son cavalier. Elle attend les ordres pour avancer ou accélérer. Sa patience évolue, elle tient bien les arrêts.

Par contre, elle garde quelques peurs. Etre touchée par son cavalier la surprend toujours au début. Au fur et à mesure de la séance, ça va de mieux en mieux.

A chaque séance avec Alain ou moi, SIlhouet nous fait part de sa mauvaise humeur en nous testant puis à chaque fois, elle progresse un peu plus en nous donnant une amélioration en fin de séance.

Le retour s'est fait dans le calme avec 2 juments rênes longues tantôt en tête, tantôt derrière.

Voilà une bonne séance qui clôture le travail avec Alain pour 2015. Silhouet va rester au repos pour cet hiver, le temps pour elle d'intégrer les magnifiques progrès de cette riche année. On reprendra le travail avec Alain en février 2016.
A l'année prochaine.

23ème séance: vendredi 26 février 2016

Aujourd'hui c'est la reprise du travail avec Alain, ça fait 2 mois et demi que l'on ne l'a pas vu.
Silhouet n'a rien fait de l'hiver comme prévu, elle est restée au pré avec ses copains.
Cette séance est une sorte de test afin de voir si elle a intégré le travail déjà effectué.
Au pansage, elle bouge légèrement, la mise en place de la selle se passe plutôt bien mais on l'a fait doucement.
On part à pied. Alain se met en selle au bout de 5 minutes.
Silhouet bouge un peu au montoir. On part au pas direction la carrière. Silhouet est calme, détendue dans son dos.
Mais elle est un peu inquiète car elle n'est pas sortie depuis longtemps.
On croise un énorme camion et elle reste calme.
Silhouet a encore du mal à accepter les caresses ou les mouvements de son cavalier. Çà reste un point à travailler.
Arrivée à la carrière, Alain lui fait travailler les déplacements latéraux au pas aux 2 mains. Ca bloque un peu d'un côté. Ensuite il attaque le travail au trot en trottant sur le bon diagonal et en lui demandant de s'incurver. Là, c'est difficile pour Silhouet!
Ce nouvel exercice lui demande des efforts et elle le fait savoir en tentant plusieurs petits arrêts pour déstabiliser son cavalier. Mais c'est sans compter sur l'assiette d'Alain qui ne bouge pas d'un millimètre.
Silhouet finit alors par céder un peu et se détend en voulant baisser le nez au sol.
Quand tout va bien, Alain met pied à terre pour récompenser la jument bien calmée par la séance de travail. On rentre alors à pied tranquillement.

 

Finalement cette séance s'est très bien passée. Silhouet a été réceptive et calme comme si on avait continué le travail tout l'hiver. La prochaine fois, on sort en extérieur à 2 chevaux.

24ème séance: lundi 14 mars 2016

Pour cette séance, on avait décidé d'aller en extérieur à 2 chevaux sur une balade plus longue afin de tester Silhouet sur des chemins variés qu'elle connait peu.
Alain prend Silhouet et moi ma deuxième jument. Après s'être mis en selle, on part tranquillement: traversée de route et de lotissement comme d'habitude.
On passe devant un rubalise qui flotte au vent et inquiète les juments.
Alain m'explique comment rester en selle et passer pas à pas dans le calme. Et ça marche, les juments restent bien détendues !!
Puis c'est mon tour de prendre Silhouet. On échange donc nos montures. Alain ne m'a jamais vu sur Silhouet sauf en photo. On attaque tranquillement la montée. Alain me corrige pour gérer au mieux Silhouet. Tout se passe bien. On tente même quelques foulées de trot.
Arrivés en haut, on met pied à terre pour récompenser les juments. Petite pause pour grignoter un peu d'herbe et on repart à pied. Puis on se remet en selle.
Sur le chemin du retour, Silhouet tente de me tester: elle secoue la tête et accélère...
Alain m'explique comment la recadrer. Le retour se fait tranquillement au pas jusqu'au pré.
Silhouet est franche et répond rapidement aux demandes tant pour accélérer que pour ralentir. Mais il faut rester vigilant en restant bien à sa place en tant que cavalier.
Alain m'a beaucoup corrigé sur ma position. Puis on ne fait pas une balade pour se balader et regarder le ciel, Silhouet doit être constamment au travail, droite et en avant. Ca demande de la concentration de la part du cavalier.
Voilà une bonne séance qui s'est super bien passée!! Je me rends compte que je dois plus m'imposer comme référent auprès de Silhouet. Elle me teste encore beaucoup surtout lors des montoirs. Mais ça progresse!!

 

 

Merci Alain pour cette bonne séance malgré que Silhouet n'ait pas beaucoup travaillé depuis la mi-décembre. On s'est tous régalés !! A la prochaine...

25ème séance: jeudi 31 mars 2016

Aujourd'hui, Alain hésite que le programme de la séance. Silhouet est assez réactive et énervée. Finalement il préfère que l'on sorte Silhouet seule. Sa copine retourne au pré. Alain me demande de prendre mon casque et mon gilet de protection: j'imagine bien ce qui m'attend pour la séance...
Après avoir sellé, on part à pied. Alain me donne Silhouet et me dit que c'est moi qui la monte aujourd'hui, lui va rester à pied.
Premier montoir, elle teste un peu mais cède rapidement. On part au pas tranquillement, elle est tendue comme d'habitude lors des premières minutes. Alain me demande de lui faire faire plusieurs arrêts dès le départ pour cadrer les choses. On part au petit pas, doucement.
La sortie va se révéler éducative car on va croiser pleins de choses qui font peur: des élagueurs qui tombent des arbres, des remorques bâchées, de gros camions, des chiens, des gens... Silhouet est stressée mais elle passe partout. Alain est là en éclaireur et me donne pleins de conseils. Le but est de ne pas la laisser inactive, ne pas la laisser exprimer son mauvais caractère et rester à sa place en tant que cavalier. Grâce à l'aide d'Alain, je peux rester en selle tout le long. Nous nous détendons avec Silhouet.
Sur le chemin du retour, je met pied à terre pour récompenser Silhouet. Plus loin, je me remet en selle non sans mal car elle me teste pour le montoir en bougeant sans cesse. Alain est obligé d'intervenir. Elle ne fait pas ça par peur mais elle s'amuse à tester son cavalier. Son caractère ressort de nouveau... elle tente de m'intimider.
Le retour se fait au pas tout en restant vigilant. Arrivé au pré, je met pied à terre. Le vent commence à souffler fort, on est rentré à temps.
Alain me passe le relais petit à petit. Il me demande de ne pas la monter seule pour l'instant. 
Je commence à comprendre le fonctionnement mais je vais encore avoir besoin des conseils d'Alain pour savoir réagir dans toutes les circonstances. 
Certaines choses commencent à rentrer: garder Silhouet droite et calme et faire attention à ma position.
D'ici la prochaine fois, on va essayer de travailler le montoir. Pour la prochaine séance, on va tester Silhouet avec des chevaux qu'elle ne connait pas.

26ème séance: Lundi 18 avril 2016

Aujourd'hui, c'est une séance que l'on a prévu depuis longtemps. On sort Silhouet en extérieur avec d'autres chevaux qu'elle ne connait pas.
Nous préparons les juments. Une mise au point s'impose entre Alain et Silhouet: elle ne veut pas se laisser attraper et panser. Alain se fâche et la remet en place. Comme par miracle, on a une Silhouet super calme qui ne bouge pas un cil. La mise en place de la selle ne pose pas de problème.
Après un montoir nickel avec Alain, on part au pas rejoindre les copines "réquisitionnées" pour la balade. Pour la première fois, on a une jument calme dès le départ.
On part donc à 4: Alain sur Silhouet, Maryline sur Toto, Sandrine sur Milord et moi sur Burdine. On part sur un tour d'une bonne dizaine de kilomètres. Les présentations sont faites, on part à pied.
Le but de la sortie est de tester Silhouet dans le groupe, en tête, au milieu ou derrière. Le départ au pas se passe plutôt bien. Sandrine et Milord ouvrent la marche, Silhouet et Toto sont au botte à botte au milieu et je ferme la marche.
On arrive à un passage délicat, une digue étroite et pleine de buissons qui touchent le cheval et obligent le cavalier à se baisser. Connaissant la sensibilité de Silhouet, on a un peu peur. Alain passe en tête, Silhouet est tendue mais elle avance calmement. Il descendra juste sur 2 mètres à cause d'une branche trop basse. Voilà un bon exercice de maîtrise de soi pour la jument.
On alterne entre des passages de pont sur la rivière, routes goudronnées avec des voitures, chemin où l'on trotte... On s'arrête pour faire quelques photos. Silhouet se réveille et tente de taper ses compagnons de sortie. Sa dominance et son mauvais caractère reprennent le dessus. Alain la remet en place. Elle retenter le coup plus loin puis plus rien. Elle est aussi en pleine chaleur.
On passe sous la voie ferrée, longe la départementale et reprend une piste le long de la voie ferrée. On peut refaire un peu de trot. Silhouet est calme et écoute son cavalier.
Au retour, le botte à botte se fait de l'autre côté pour l'habituer. Elle passe devant, derrière sans souci. Elle ne chauffe pas et ne trottine pas.
Le long d'un grand champ, on se permet un bon trot et un galop. Là, Alain ne la sent pas trop, donc il l'oblige à rester au pas derrière puis il met pied à terre et nous rejoint à pied.
Les allures en groupe sur des endroits dégagés comme un champ sont encore incertaines. Il vaut mieux privilégier des chemins délimités et la laisser en tête.
On finit la balade par une petite grimpette sur un sentier. Arrivé au goudron, on se sépare avec les filles et chacun rentre de son côté. 
On rentre tranquillement au pas et au trot.
Le bilan est positif. Tout s'est bien passé sauf le moment d'agressivité. On a pu faire la sortie tous ensemble ainsi que des allures. Alain a beaucoup bougé sur la jument: caresses, bras qui bougent... elle a réagit quelques fois mais c'était très peu comparé à ce que l'on a connu avant. 
Les copines ont été au top ainsi que leurs chevaux. Merci à elles !!! 
Alain était content de sa sortie et de son élève. 

 

 

Merci à vous 3 pour cette sortie... A suivre!

27ème séance: Lundi 8 août 2016

 

On n'a pas vu Alain depuis 4 mois suite à différentes annulations de séances. J'ai pu travailler un peu Silhouet sauf ces dernières semaines.

 

Aujourd'hui on la sort seule. Dès le pansage, elle est top. Je peux passer l'étrille partout et démêler les crins sans soucis. Avant ce geste simple était mission impossible... La mise en place de la selle est une formalité. Silhouet a l'air contente de sortir.

 

Alain se met en selle grâce à un montoir, elle ne bouge pas. Elle part tranquillement au pas, rênes semi-longues. Silhouet n'est plus inquiète lors des 5 premières minutes, elle reste détendue.

 

Elle ne fait plus attention à son cavalier, elle obéit mais maintenant elle est plus attentive à son environnement. Du coup, elle a peur de plus de chose en extérieur.

Alain ne lui laisse pas le choix, elle doit avancer calmement, peur ou pas. Il l'encourage beaucoup de la voix quand il faut passer un obstacle.

Elle a eu droit à la fumée d'un feu, une zone de travaux avec ru balises et à un camion déchargeant des canoës. Alain a pu tout faire en selle.

 

Ils sont alors partis au trot puis Alain l'a obligé à passer dans une flaque d'eau.

Le retour s'est bien passé mais il faut que je travaille sa patience sur le chemin du retour. 

 

Alain a alors mis pied à terre pour la récompenser.

Voilà qui clôture une très bonne séance, Silhouet a bien intégré tout le travail effectué. Merci Alain!!

 

28ème séance: jeudi 22 septembre 2016

 

Pour la séance du jour, on a décidé d'aborder le travail en liberté.

 

On fait la première moitié de la séance avec Silhouet.

 

Alain me montre comment agir. Silhouet est en longe lâche et il s'aide d'un stick.

 

Silhouet comprend vite comment réagir. On n'a pas besoin de beaucoup d'action de la part du stick. Comme d'habitude, elle a besoin d'être rassurée sur le fait qu'elle exécute correctement l'exercice.

 

Après elle nous a fait part de son caractère bien trempé en voulant nous empêcher de travailler sur son côté droit. J'ai eu bien plus de mal que Alain sur ce point-là.

La deuxième partie de la séance est consacrée à Burdine, ma 2ème jument qui a 5 ans. Là, le caractère est différent.

 

Elle est à l'écoute mais plutôt très tranquille. Elle a plus besoin d'être mise en avant.

 

N'ayant pas beaucoup de travail derrière elle, elle a beaucoup à apprendre. Le point à surveiller est le respect des distances car la miss est vite envahissante.

 

Voilà une séance différente de d'habitude mais qui va me permettre d'approfondir ma relation avec mes 2 juments... Merci Alain.

 Vendredi 5 mai 2017

 

On n'a pas vu Alain depuis 7 mois car plusieurs séances ont été annulées suite au mauvais temps. Silhouet n'a pas été beaucoup travaillée.

On décide de partir quand même en balade avec les deux juments et on verra...

 

Le pansage et la mise en place de la selle se passent bien. On part à pied.

On se met en selle sans souci et on part se promener dans un lotissement: travaux, traversée de routes, voie ferrée... RAS.

 

Silhouet est calme et détendue dans son dos et sa bouche. Elle passe partout sans sourciller, devant derrière avec des rênes semi-longues.

 

On peut faire un petit trot sans souci. 

 

 

Sur le retour, elle joue un peu son impatiente et tente de secouer la tête. Alain la recadre de suite.

 

Tout s'est très bien passé !! Silhouet a été parfaite. Alain est content. Le travail effectué a l'air acquis.

Juillet 2017

 

Aujourd'hui, on sort Silhouet seule en extérieur.

Elle stresse un peu pour la mise en place de la selle mais elle ne bouge pas.

 

On part à pied, Silhouet n'a pas trop envie de quitter ses copains de pré. Elle râle...

 

Alain s'aide d'un montoir pour se mettre en selle. Une mise au point s'impose pour que Silhouet reste parallèle au montoir. Elle a décidé qu'elle n'avait pas envie. Une fois en selle, elle ne bouge plus.

 

Silhouet et Alain partent au pas tranquillement rênes semi-longues. Silhouet passe partout, elle n'a peur de rien sauf de son ombre..

 

La confiance est là, elle ne craint plus le cavalier. On est allé faire un tour dans la Drôme avant de rentrer tranquillement. 

 

La jument stressée et traumatisée a laissé sa place à une jument active, calme et confiante.

Septembre 2017

Aujourd'hui on sort Silhouet en extérieur avec sa copine de pré pour vérifier les acquis. Le travail entre les séances se passe bien.

 

Silhouet est calme au pansage. 

 

Une fois en selle, elle est un peu impatiente. N'ayant plus peur du cavalier, elle nous montre son caractère. La sortie se passe bien. Alain décide de mettre un peu pied à terre et de marcher. 

 

Par contre, Silhouet commence à bouger au montoir. Du coup ce sera le travail du jour !! Monter et descendre, jusqu'à ce que ce soir parfait. 

Avant elle était pétrifiée de peur donc elle ne bougeait pas une oreille, maintenant elle est détendue et elle teste son cavalier... On peut même se permettre de la caresser alors qu'on est sur son dos.

 

Le retour s'est bien passé avec du pas et du trot.

 

En 2018, Alain veut commencer le dressage avec Silhouet, une nouvelle étape!! 

 

 

Merci Alain !