Gesta

Gesta est une jument Pure Race Espagnole de 7ans .

 

Je l’ai eu à l’âge de 1 an et demi. Elle était agitée, craintive avec les autres chevaux et les humains.

 

De son passé je ne connait que le fait qu’elle vient d’un élevage en Espagne et qu’elle est passée par des marchands de chevaux.

 

Avec le temps on a pris confiance l’une envers l’autre et elle s’est apaisée. Elle a vécu plusieurs années au pré, avec les chevaux d’une amie. Cette amie m’a aidé dans les premiers apprentissages. Les aléas de la vie on fait que je n’ai pas pu continuer le travail.

 

Actuellement elle est au pré uniquement avec mon autre jument (une mamie de 26 ans). J’ai décidé de reprendre le travail mais j’ai rencontré des difficultés qui m’ont découragées. Cela me rendait triste au point que je songeais à la vendre.

 

Dans une discussion avec ma maman j’ai évoqué ces difficultés et bouleversée par cette situation( sachant à quel point mes chevaux sont une source d’équilibre) elle a cherché et trouvé Alain. Et là la magie a commencé à opérer.

1 ère séance Septembre 2019

 

Nous sommes allés en extérieur pour un premier contact et une première analyse.

 

Alain a constaté que la jument se cachait beaucoup derrière moi et j’avais tendance à la surprotéger.

 

Il m’a amené à ce que je comprenne que je pouvais faire confiance en ses capacités à être autonome. Avec un stick il m’a montré comment la placer correctement « dans son couloir » avec des exercices sur mon positionnement et celui de la jument.

 

Tout cela sans exercer de pression sur la longe.

 

Après cette séance je me suis rendue compte que ma jument était courageuse et travailleuse avec de bonnes capacités d’apprentissage. Tout semblait simple et léger. Cela m’a redonné confiance et je me suis à nouveau projetée avec Gesta de façon très positive.

 

GESTA s’est ensuite blessée au postérieur droit ce qui a entraîné un repos forcé de plusieurs mois.

2ème séance 16 janvier 2020

 

Gesta est en pleine forme le travail reprend.

Première séance en longe.

 

Les difficultés rencontrées étaient qu’en longe ma jument faisait face en s’arrêtant et n’en faisait qu’à sa tête.

 

Il fallait doser les mouvements et désensibiliser la jument à la chambrière, il fallait aller à l’essentiel « le cheval étant suffisamment intelligent pour comprendre juste les mouvements du cavalier »

 

Il a fallu que je perde certaines habitudes pour prendre les choses dans le bon ordre.

 

Une fois que j’ai compris cela la jument et moi avons changé de comportement et tout s’est débloqué.

 

Je lui autorise à se défouler en début d’exercice ( bien sûr sans qu’elle ne se mette en danger) pour qu’elle puisse revenir au travail de façon concentrée.

 

A la fin de la séance nous avons juste gardé le licol et nous avons repris les exercices de la première séance afin qu’elle soit attentive et qu’elle prête attention au cavalier. Puis au cours de l’exercice même sans licol le respect était là !

 

Je me suis sentie très bien après cette séance et en même temps tout semble si évident...

3ème séance 7 février 2020

 

On débute la séance en longe en vérifiant les acquis de la séance précédente.

 

Puis j’ai mis le surfaix sur Gesta en la sanglant doucement pour voir sa réaction. Tout se passe bien.

 

Alain lui a mis les longues rênes, pas de réaction particulière quand il les a laissé traîner derrière elle.

 

En rênes courtes il lui a appris les directions et Gesta a vite compris le concept de la rêne d’ouverture et de fermeture.

 

Il a terminé la séance avec du travail en liberté sur le respect du cheval envers son référent dans le rond de longe puis dans le pré.

Gesta a été très travailleuse et a beaucoup donné d’elle même sans renier son caractère.

 

Alain a été très content des progrès faits par la jument pendant cette séance.

 

 

J’étais très fière de la concentration de Gesta et de son implication dans les exercices.