Banco

Cela fait 3 ans que banco partage ma vie c'est un conemarra de bientôt 10 ans.

 

Quand je l'ai rencontré il était inapprochable mais son regard profond m'a touché,  c'est un poney qui a beaucoup de mal à accorder sa confiance il est très scolaire ne s'accorde aucun interdit du coup j'ai toujours eu tendance à le protéger.

 

Le problème c'est que son évolution dans le travail est freinée par toutes ces petites choses qui peuvent l’inquiéter, quand Alain est venu la première fois il m'a laissé le longer pour voir comment je m'y prenais et bien évidemment mal!

Trop scolaire, du coup,  le poney ne prenait pas de plaisir il exécutait mes demandes sans même les comprendre juste comme un automate sans prendre de plaisir et moi non plus.

 

 Ensuite, Alain l'a  pris en main et m'a montré que entre la longe et le cheval il fallait transmettre des émotions,  communiquer, partager,  lui montrer qu'on est content de lui lorsque notre demande aboutie à une bonne réponse lui sourire lui autoriser à venir vers nous quand on lui en donne l'autorisation du coup le poney s'est petit à petit détendu la pression est redescendue le regard s'est apaisé.

Quand j'ai pris le relais suite aux conseils de Alain le courant est passé,  j'ai compris que le travail à la longe c'est aussi un partage un échange et surtout du plaisir.

 

Avant je me contentais de voir que le cheval se déplaçait bien qu'il engageait bien mais j'en oubliais le mental et je n'étais pas du tout à son écoute.  La prochaine séance sera montée affaire à suivre!

Séance n°2

 

Aujourd'hui séance montée, après avoir commencé ma séance comme d'habitude, Alain a fait un premier bilan de nos acquis et de nos difficultés.

 

Nous avons orienté la séance sur la décontraction par des exercices d'assouplissement.

 

Donc il a fallu commencer par la mobilisation des épaules indépendamment de celle des hanches.

 

Moi qui croyait savoir faire, j'ai été surprise!

 

J'ai galéré au début, car comme d'habitude pas claire dans mes demandes, trop brouillon, on me le dit souvent!

Du coup n'étant pas claire, les réponses ne sont pas cohérentes, la demande de mobilisation des épaules puis des hanches sur des demi voltes m'a été difficile à mettre en pratique.

 

 Il a fallut se détendre respirer et ressentir les mouvements du cheval pour comprendre sa façon de fonctionner ce que je ne prends jamais le temps de faire.

 

En plus de cela j'ai rajouté l'utilisation du stick ( matériel qui créé un stress chez Banco et que je prenait plus ) je l'utilise trop brusquement du coup le cheval se tend se stress et à tendance à se déconnecter.

 

A force de patience, j'ai eu une ébauche de réussite et surtout un cheval calme et détendu, j'ai compris qu'il faut rester toujours zen et féliciter à chaque bonne réponse.

 

Le travail à cheval est le reflet du travail à la longe, et à la fin de la séance j'ai réussi les reculers sans tirer juste en mobilisant les hanches top! Vivement la suite.