LILA et LIZY

Lila et Lizy sont deux pouliches demi-sœurs par le père.
Je souhaitais faire pouliner une de mes juments mais je n’ai pas su choisir, j’ai donc fait saillir les deux.
Elles sont nées au printemps 2021 au pré avec des poulinages faciles et sans embûches.
Lizy est la pouliche de Silhouet qu’Alain connaît bien car il l’a travaillé plusieurs années, c’est une jument délicate et sensible.
Lila est la pouliche de Bubu, jument beaucoup plus calme et posée.
       Aout 2021 Seance n°1
Pour cette première séance, on a fait le point sur le travail déjà fait et le caractère de chacune des pouliches.
Lizy est une pouliche très proche de l’homme, assez peu émotive pour l’instant mais avec du caractère. Sa mère ne l’a recarde pas donc elle fait sa petite chef.
On révise les acquis avec Alain : prise des pieds, mise en place du licol…
On a travaillé la marche en main en longe en chassant les hanches et les arrêts. On essaie de la cadrer par rapport à son caractère.
Lila est une pouliche calme et plus sensible.
Pour elle, l’approche est différente. On laisse tomber le licol et la marche en longe pour l’instant.
Alain dit qu’elle sera plus tardive.
On a travaillé dans le box, objectif céder à la pression en venant vers nous sans stress. Et il faut qu’on l’habitue au bruit du licol sans lui mettre.

 

 

On a fini la séance ravie comme d’habitude. On revoit Alain dans 2 mois, le temps pour moi de travailler tout cela…
                Septembre 2021
      Seance n°2
  Lizy:  elle est plus avancée dans le travail et elle marche en longe. On va donc en extérieur avec sa mère. D’abord derrière sa mère et on vérifie que les arrêts sont acquis.
Puis on la fait passer en tête sans sa mère, elle me suit sans embûches.
Pour le retour, on la laisse derrière sa mère avec l’objectif qu’elle ne nous bouscule pas donc on travaille les arrêts et les cercles si besoin.
Elle connaît le déplacement des hanches et des épaules donc tout se passe bien. Pour finir, on arrête sa mère et je file seule avec elle sans problème. On gère le retour dans le calme. Voilà une première sortie en extérieur qui s’est bien passée.
Lila:  on fait le point avec Alain, Lila accepte le licol, le pansage, déplace les hanches et les épaules.
Mais elle nous révèle un petit caractère qui montre qu’elle n’a pas toujours envie de coopérer avec nous.
On va la travailler dans le box. On met de la pression sur le licol sans attacher la longe et on cède jusqu’à ce qu’elle accepte de se déplacer.
Elle stresse un peu mais elle cède assez vite et on s’aide de sa mère pour la faire marcher.
Pour la prochaine séance, l’objectif est de faire ça dans le pré avant de sortir en extérieur.

Janvier 2022 

Séance n°3

 

Aujourd’hui on décide de travailler la prise des pieds en priorité afin de faciliter le travail du maréchal. Elle savent donner les pieds depuis leur première semaine mais je trouve que l’on a régressé sur ce travail.

Lila: c’est une pouliche qui a tendance à se bloquer rapidement si elle ne trouve pas la solution d’elle même pour se sortir de son inconfort. Il faut donc persévérer et la laisser réfléchir puis céder. Le tout en douceur. La séance a été mouvementée entre Alain et elle mais il a fini dans le calme avec une pouliche qui se tient bien sur 3 pieds. On l’a désensibilisé aux coups de marteau sur le pied.

On a fini la séance par une sortie en extérieur toute seule sans son troupeau. Elle s’est bien comportée.

Lizy: ici on a plus un problème d’équilibre sur 3 pieds. Alain ne l’a pas ménagé même si elle tentait de se coucher pour lui échapper. Agacée, pour les postérieurs, elle nous a révélé qu’elle pouvait taper.
Tout en sécurité, Alain lui a pris le pied avec une longe jusqu’à ce qu’elle cède.
On a aussi fini par une balade seule dehors. Il faut juste bien la cadrer au retour car la miss a du caractère.

 

Voilà encore une bonne séance pour commencer cette nouvelle année, les voilà presque prêtes pour les parages. Merci Alain 

         SEPTEMBRE 2022
Pour la séance du jour, on choisit de sortir les pouliches seules chacune leur tour. La dernière séance, on les avait sorti ensemble.
Elles sont sorties régulièrement ces derniers mois et elles ont découvert de nouvelles choses: train, camions, chemins escarpés, rivière…
Je laisse Alain les attraper et commencer la sortie afin de voir si elles réagissent comme avec moi.
On commence avec Lizy. Elle est un peu plus compliquée car elle angoisse de se séparer de son troupeau.
Elle suit mais son stress est présent. Elle est parfaitement maîtrisable mais il faut l’encadrer et gérer son impatience.
On travaille le pas lent et les arrêts sur la balade. Elle nous montre qu’elle veut faire demi-tour mais elle apprend qu’elle ne fait pas ce qu’elle veut.
Au retour, on fait plusieurs arrêts et surtout on la garde bien derrière nous, elle ne doit pas nous dépasser.

 

Lizy doit arriver à se reposer sur l’homme, son référent et non sur son troupeau.
Ensuite c’est au tour de Lila. C’est une pouliche beaucoup plus posée et calme, elle prend beaucoup sur elle et ne montre pas son stress.
Alain la licole en respectant la sensibilité de Lila puis nous partons.
Lila suit calmement, elle fait confiance à l’homme. Les arrêts sont calmes et patients. Le retour se fait tranquillement sans difficulté.

 

Et voilà encore une bonne séance qui me permet de continuer le travail avec mes pouliches sereinement avec la surveillance d’Alain régulièrement. Merci Alain
NOVEMBRE 2022
Aujourd’hui, on a décidé de faire une séance van pour les pouliches. Ce n’est pas nouveau pour elles car je l’ai déjà travaillé plusieurs fois mais je ne veux pas me rater sur cette étape donc je préfère avoir la surveillance d’Alain.
Lizy: Elle sait déjà monter dans le van et sortir par le pont avant, en longe et en liberté. Alain me demande de travailler sa patience dans le van. On commence à fermer les portes ce qui crée un mouvement de panique chez Lizy. On y va donc progressivement et on ferme soit le pont avant soit le pont arrière. On lui apprend aussi à reculer pour descendre.
Lila: Elle m’a demandé beaucoup de travail et de patience pour arriver à la faire aller sur le pont ces derniers mois.
Alain m’aide à la débloquer pour la faire rentrer sereinement. On s’aide de la nourriture avec un seau de récompense. Elle apprend aussi à sortir par devant et à reculer.
Pour finir, on les charge toutes les deux ensemble un coup à droite et un coup à gauche.

 

 

Il me reste à travailler leur calme dans le van en étant enfermées dedans puis à rouler.